Amoureux de la bonne chair, le Festival du Film de Fesses, ça commence à Paris aujourd'hui

Christophe Foltzer | 28 juin 2018 - MAJ : 29/06/2018 09:21
Christophe Foltzer | 28 juin 2018 - MAJ : 29/06/2018 09:21
photo Festival du film de fesses
5

On ne sait pas pour vous, mais on regrette parfois la période où le cinéma avait la cuisse légère, le téton ferme et affirmé. Dans notre société un peu trop triste et prude, la nouvelle édition du Festival du Film de Fesses arrive à point nommé.

Chez Ecranlarge, le cinéma, on aime bien. D'ailleurs, on n'arrête pas de vous en parler, c'est un signe qui ne trompe pas. Mais au-delà des Marvel, des films d'horreur cathos et des actioners de Dwayne Johnson, il y a d'autres genres qu'on ne traite que trop rarement dans nos colonnes. Comme le cinéma érotique par exemple.

Alors attention, on ne parle pas du gros boulard des familles qu'on tentait de regarder sur Canal + avec une passoire sur la tête quand on était gamins, mais bel et bien d'un cinéma aux velléités clairement artistiques, voire carrément revendicatrices.

 

photo Festival du film de fesses.

 

Et ça tombe bien puisque la 5e édition du Film de Fesses commence ce soir, dans quelques cinéma à Paris. Festival entièrement dédié aux plaisirs de la chair sous un prisme sociologique et moite, le Festival nous déroule un menu des plus alléchants cette année. En marge d'une sélection de courts-métrages en compétition, de la projection d'À genoux les gars ou de l'ovni Ultra Puple de Bertrand Mandico (entre autres), le festival se permet une carte blanche dédiée totalement au cinéma érotique japonais, sous le sobriquet absolument charmant de Montre tes nippons !

 

Image 604282Guilty of romance, indispensable

 

Et là, fini de plaisanter puisque nous aurons l'occasion d'y voir des chefs-d'oeuvre tels que Guilty of romance de Sono Sion, le mythique animé Belladonna, ou encore le classique Tokyo Décadence de Ryu Murakami. Et en plus, cerise sur le gâteau (enfin si on peut dire) le festival proposera une projection exceptionnelle du complètement branque et génial La Saveur de la Pastèque de Tsai Ming-Liang.... en odorama. Le samedi 30 juin à 20h20.

Bref, on ne peut qu'encourager ce genre d'initiatives par ces temps frileux. Qu'on se décoince un peu, qu'on profite de la vie. Et si ça se trouve, on va même apprendre des trucs au passage. Ça se passe aux cinémas Reflet Médicis, Champollion et à la Filmothèque du 28 juin au 1er juillet. Et vous trouverez toutes les infos ici. On le dit souvent, mais cette fois ça n'a jamais été aussi vrai : kiki tout dur.

 

photo saveur de la pastèqueLa saveur de la pastèque... Comment vous expliquer...

commentaires

Etalon
12/04/2019 à 20:26

Il n'y a plus de flim commique avec acteur francais c'est une catastrophe

Arsh
29/06/2018 à 09:36

NSFW !

kiki tout dur
28/06/2018 à 15:23

Sympa le lien vers Belladonna ... :p

Roukesh
28/06/2018 à 14:37

L’érotisme voilà quelque chose qui a presque totalement disparu du paysage cinématographique occidental. Lars Von Trier avait bien fait un essai, mais ça reste extrêmement rare. Fini l'époque des Valseuses, Crash, ou même Basic Instinct, les bégueules d'Hollywood ont eu raison de cette branche du cinéma, triste...

votre commentaire