Le producteur oscarisé Thomas Langmann (The Artist, Stars 80) est en garde à vue pour harcèlement

La Rédaction | 3 mai 2018
La Rédaction | 3 mai 2018

Le producteur star Thomas Langmann, en instance de divorce, est accusé par celle qui est encore son épouse, qui a porté plainte.

Alors qu'il semblait en bonne voie pour lancer une comédie musicale sur Edith Piaf avec la chanteuse Zaz dans le rôle principal (ne partez pas) pour se relever du désastre financier, juridique et artistique que fut Stars 80, La Suite, le producteur Thomas Langmann défraie encore la chronique puisque d'après l'hebdomadaire Le Point,  il a été placé en garde vue mercredi 2 mai et serait entendu dans le cadre d'une procédure ouverte par le Parquet de Paris.

Depuis plusieurs semaines, il est dans la tourmente. Sa future ex-femme a en effet porté plainte contre lui pour menaces reitérées de violence et harcèlement le 30 mars dernier. Le producteur oscarisé pour The Artist avait d'ailleurs commenté cette situation récemment dans l'émission Stupéfiant avec une étrange défense :

 

Photo Langmann Céline BosquetThomas Langmann et Céline Bosquet

 

"Pendant ces trois mois, j’ai peut-être beaucoup appelé ma femme, maintenant si ça, c’est du harcèlement, je le revendique ce harcèlement. J’ai harcelé ma femme pour voir mon fils."

Thomas Langmann n'en est pas à son premier démêlé avec la justice puisqu'il est déjà cité dans plusieurs affaires et a déjà été condamé à 4 mois de prison avec sursis pour violences sur la mère de son premier enfant. On espère évidemment pour lui que ça ne mettra pas en danger sa comédie musicale.

 

zazOn piaffe d'impatience

commentaires

drocmerej
04/05/2018 à 00:48

@La rédaction.

Enorme coup de gueule contre la rédaction.

Premièrement. Du point de vue juridique, il faut rappeler que la garde à vue n'est qu'une mesure de contrainte et que la personne gardée à vue est présumée innocente. Il faudrait surtout rappeler que si il y a présomption c'est toujours d'innocence. Il n'y a JAMAIS de violeur/assassin/terroriste (...) présumé, contrairement à ce que l'on entend à longueur de journaux télévisés qui violent quotidiennement l'article 9-1 du code civil. Pourtant la présomption d'innocence est un fondement de la démocratie.
En évoquant "un démêlé avec la justice" à propos de cette garde à vue et en la mettant en parallèle avec une condamnation passée, EL pourrait être jugé également coupable d'une même violation. Bien sûr, EL ne sera jamais poursuivi pour ce genre de propos (pour une question d'opportunité des poursuites).

Deuxièmement. Point de vue de l'opportunité journalistique. Vous n'êtes pas Closer ou Voici, que vient faire un tel article ici ? Vous êtes bien conscients que c'est un article racoleur, et que vous tirez sur une ambulance. Quel est l'intérêt pour vos lecteurs qui je crois s'intéressent surtout ...au cinéma ?

Troisièmement, je trouve d'un goût plus que douteux le fait de prendre le ton de la plaisanterie dans cet article en évoquant le projet avec Zaz (vous nous avez déjà dit ce que vous en pensiez, et d'ailleurs je partage votre avis). Il s'agit d'accusations graves. D'un sujet grave, en l'occurrence les agressions sexuelles. L'humour n'a pas sa place dans un tel article.
Article qui de mon point de vue n'a rien à faire chez vous. A part vouloir faire plus de "clics".
Le mien est un clic d'un lecteur fidèle mais fâché.

yep
03/05/2018 à 20:13

Sourire gingival + Prognathisme

https://fr.wikipedia.org/wiki/Prognathisme

Draven
03/05/2018 à 18:59

Putain le screamer en conclusion de l'article, c'est violent...

j2m
03/05/2018 à 17:49

Salle Timpe Banque

McCoy
03/05/2018 à 14:37

Il va nous faire le coup de "mon fils ma bataille". Il va sans doute produire le film... en taule.

Hank Hulé
03/05/2018 à 13:36

"On espère évidemment pour lui que ça ne mettra pas en danger sa comédie musicale."
c'était de l'humour, rassurez-moi ?

Nope
03/05/2018 à 13:26

"Un grand homme, Dumbledore"...

votre commentaire