American Nightmare 4 sera un film beaucoup plus personnel que les précédents

Christophe Foltzer | 29 mars 2018
Christophe Foltzer | 29 mars 2018

Sans trop que l'on sache pourquoi, la saga American Nightmare rencontre toujours le même succès. Et entre la série télé et le prochain film, elle a encore de beaux jours devant elle.

On dit souvent que le cinéma, et l'art de manière générale, est un bon miroir sur le Réel, un moyen de raconter métaphoriquement notre époque et les troubles qui habitent l'être humain au cours de son existence. Et quand on pense à la saga American Nightmare, on se dit que c'est vrai. Même si on regrette que la franchise ne joue pas cette carte à fond.

 

Photo 2 The Purge, American Nightmare 4

 

En effet, alors que son postulat lui ouvre un boulevard contestataire évident, American Nightmare ne se borne qu'à être gentiment dénonciateur, au profit de l'efficacité et du divertissement et, même s'il en faut pour tous les goûts, on trouve cela un peu dommage. Surtout en ce moment où, question politique, il y aurait énormément de choses à dire.

Mais cela se produira peut-être à l'occasion du quatrième épisode, un prequel qui nous racontera les origines de la Purge et qui devrait être sur nos écrans le 4 juillet prochain. En tout cas, l'un des producteurs, Andrew Form, vient de prévenir le public au micro de Cinema Blend qu'il fallait s'attendre à un traitement un peu différent puisque le film sera plus personnel que les précédents :

 

Photo

 

"Cet American Nightmare parle de voisinage. Il y a beaucoup de choses similaires avec les précédents mais c'est vraiment spécifique à ce voisinage et selon moi - je n'arrive pas à croire que je vais dire ça alors veuillez ne pas me citer - c'est un film beaucoup plus personnel que les autres. Vraiment. Je n'ai vu le film qu'une seule fois et c'était la version longue donc je ne veux pas vous emmener dans une direction que nous allons peut-être modifer au final, mais l'histoire est plus personnelle et nous avons un héros bien badass.

C'est un personnage cool et c'est un film cool. Vraiment cool. Une des choses qui est vraiment incroyable, c'est que James DeMonaco semble toujours deviner ce qui va se passer politiquement et culturellement, et c'est de nouveau le cas avec ce film. Je ne sais vraiment pas comment il fait."

Alors certes, c'est bien joli tout ça, ça donne envie et tout, mais il faut bien avouer qu'on n'apprend pas grand chose et que ce discours est un peu ambigu. On nous parle de film personnel tout autant que de film badass avec un héros super-cool. Bizarrement, on ne voit pas trop comment concilier toutes ces directions en un seul film qui se tienne. Mais peut-être ont-ils enfin trouvé la bonne formule ? Surtout que le producteur ajoute que le film "parle d'un groupe de personnes qui ne sont pas d'accord avec ce que fait le gouvernement et qui essayent de le combattre."

 

Affiche teaser

Make American Nightmare great again ?

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire