Le documentaire "Le retour des Assyriens du Khabour" a besoin de vous pour la dernière ligne droite de son financement

Christophe Foltzer | 11 mars 2018
Christophe Foltzer | 11 mars 2018

Une fois n'est pas coutume, nous laissons de côté le divertissement le temps d'un article pour vous parler d'un projet qui nous tient à coeur, la campagne de financement participatif concernant le documentaire Le Retour des Assyriens du Khabour de Chris Huby et Matthieu Delmas.

On vous l'avait promis, nous allons reparler du passionnant projet de documentaire que Chris Huby et Matthieu Delmas sont en train d'essayer de faire financer via la plateforme Ulule. Un projet des plus importants à plusieurs titres d'ailleurs. Déjà parce qu'il fait suite au reportage Le Martyre des Chrétiens Syriens, dont nous avions parlé au moment de sa diffusion sur Spicee, un film choc sur la situation en Syrie après le passage apocalyptique de Daesh dans une ville en ruines.

 

 

Ensuite parce que ce type de projets, pourtant capital à l'heure actuelle, ne trouve que rarement la voie de la presse officielle. Frilosité des diffuseurs, sujet embarrassant pour l'image d'un pays qui souhaite à présent se poser comme l'acteur fort d'une nouvelle Europe économique, ou méconnaissance pure et simple des principaux décideurs, les hypothèses sont multiples et peut-être toutes un peu justes. Enfin, parce que la situation en Syrie n'est pas prête de s'améliorer, que ces derniers jours ont été marqués par d'intenses affrontements dans la Ghouta et que, plus que jamais, les gens d'ici doivent savoir ce qui se passe là-bas, parce que nous sommes tous concernés de près ou de loin par ces événements affreux.

 

Photo Raqqa

On rappelle que Le Retour des Assyriens du Khabour va nous parler de reconstruction puisqu'après la déroute de Daesh, les habitants exilés du village tentent de rentrer chez eux, pour enterrer leurs morts et rebâtir leurs maisons. Malheureusement, ils sont aussi pris entre les feux d'une politique internationale impitoyable qui se soucie peu de l'individu, à un moment où la Syrie se révèle une fois de plus comme étant l'épicentre symbolique de tous les conflits mondiaux. Aider ce documentaire, c'est aussi aider ces gens à rentrer chez eux, à mener une vie normale, comme la nôtre, parce qu'ils n'ont pas demandé à être en guerre.

 

Photo Khabour

 

Il reste 9 jours pour participer à la campagne de financement et, à l'heure actuelle, le projet à rempli 67% de son objectif en récoltant 4060 Euros. Bien sûr, apporter une contribution n'est pas une obligation et nous ne saurions vous imposer cet acte. C'est à chacun de décider librement s'il souhaite participer au projet. Mais il nous paraissait important de reparler de ce documentaire, comme pour rappeler qu'en marge du cinéma il y a une réalité qui continue sa vie, aussi terrible soit-elle et qu'une des missions de notre média préféré est aussi de nous rappeler, qu'au fond, nous sommes tous des êtres humains.

 

Pour ceux que ça intéresse, le lien Ulule.

 

Photo Khabour

Toutes les images de cet article sont Coyright Chris Huby - Tous droits réservés

commentaires

Rorov94
11/03/2018 à 18:28

Bon courage et merde à vous!
Qui sait...

Christophe Foltzer - Rédaction
11/03/2018 à 12:06

@Rorov94 :
C'est justement parce qu'on a l'impression parfois de prêcher dans le désert qu'on continue d'en parler. Histoire de ne pas laisser la place au silence ;)

Rorov94
11/03/2018 à 11:25

Vous préchez dans le désert les mecs!
La tendance actuelle est le repli sur soi.
La moindre contribution pour une cause(juste ou pas )est revue à la baisse depuis des années:sidaction,resto du coeur,telethon...
Les francais en ont ras le cul hélas:pourquoi mettrait ils des ronds dans un truc qui interresse peu de gens?
Triste à dire mais pas grand monde va participer à ce projet qui n'intéressera que ceux qui le font avec leur entourage.
Dommage,car la situation des chrétiens dans ces bleds est désespérée pour ne pas dire HARDCORE ...
Par contre si vous faite un reportage/doc sur
Le harcèlement à Hollywood vous allez avoir du monde...
Putain de société!

votre commentaire