Golden Globes 2018 : 3 Billboards et Lady Bird en route pour les Oscars, Nolan battu par Del Toro

Alexandre Janowiak | 8 janvier 2018
Alexandre Janowiak | 8 janvier 2018
Photo
46

Avec les victoires de 3 Billboards, Les Panneaux de la vengeance et de Lady Bird, la course aux Oscars est enfin lancée. Pour le palmarès séries, c'est ICI.

Les Golden Globes sont souvent considérés comme l'anti-chambre des Oscars et la cérémonie de l'Hollywood Foreign Press Association a souvent été un très bon indicateur avant la prestigieuse cérémonie aux statuettes.

Avant cette cérémonie, si plusieurs favoris se démarquaient dans la courses aux Oscars, il était encore difficile de déterminer qui seraient les deux films à surveiller de plus près. Après les 75e Golden Globes, tout s'éclaircit un peu plus. 3 Billboards - Les panneaux de la vengeance et Lady Bird se placent largement comme les grands favoris des prochains Oscars.

 

Photo Frances McDormand, Sam RockwellSam Rockwell et Frances McDormand tout deux récompensé pour 3 Billboards

 

Le premier, réalisé par Martin McDonagh (Bons baisers de Bruges), a dominé les catégories dramatiques. Avec six nominations, le film a été récompensé par quatre Golden Globes cette nuit dont meilleur drame, meilleur scénario mais aussi meilleure actrice dramatique pour Frances McDormand et meilleur acteur dans un second rôle pour Sam Rockwell.

Le deuxième, réalisé par Greta Gerwig, ne repart qu'avec deux Golden Globes mais pas des moindres : meilleure comédie ou musical et surtout meilleure actrice dans une comédie ou musical pour la jeune Saoirse Ronan (âgée seulement de 23 ans).

 

Photo Saoirse RonanSaoirse Ronan dans Lady Bird

 

Si les deux films sont clairement les deux grands vainqueurs de la cérémonie à quelques semaines des Oscars, ce ne sont pas les seuls à avoir conforté leur statut de favori. En battant Daniel Day-Lewis (Phantom Thread) et Timothée Chalamet (Call Me by Your Name), l'incroyable Gary Oldman possédé par Winston Churchill dans Les Heures sombres est en route pour le premier Oscar de sa carrière.

Même chose pour Guillermo del Toro. Le cinéaste mexicain, élu meilleur réalisateur, pourrait bien se diriger vers le même destin que ses compatriotes Alfonso Cuarón et Alejandro González Iñárritu avec son sublime La Forme de l'eau. Le film a d'ailleurs remporté un deuxième Golden Globes grâce au français Alexandre Desplat : celui de la meilleure musique originale.

 

Photo Gary OldmanNon ce n'est pas Churchill, oui c'est Gary Oldman.

 

Parmi les autres récompensés, James Franco a reçu le Golden Globes du meilleur acteur dans une comédie pour The Disaster Artist. Son pari de reconstituer la construction du plus grand nanar de tous les temps The Room a séduit le jury du HFPA. En remportant son trophée, il a même permis au légendaire Tommy Wiseau d'enfin monter sur scène (mais toujours pas pour son génie). 

De son côté Allison Janney prend l'avantage sur Laurie Metcalf (Lady Bird) dans la course aux récompenses après avoir remporté le Golden Globes de la meilleure actrice dans un second rôle pour Moi, Tonya. Le film franco-allemand In the Fade a, lui, surpris son monde en recevant le trophée du meilleur film en langue étrangère devant les biens plus marquants Faute d'amourThe Square ou Une Femme Fantastique.

A noter, aucune récompense pour Dunkerque et Pentagon Papers mais aussi le thriller horrifique Get Out.

 

Photo James FrancoJames Franco et The Disaster Artist arrivent le 7 mars prochain dans nos salles 

 

Au-delà des récompenses, cette cérémonie a été éminemment politique. Tout d'abord avec le mouvement Time's Up lancé par des personnalités comme Cate BlanchettReese Witherspoon ou encore Natalie Portman, et destiné à permettre de lutter concrètement contre le harcèlement sexuel à Hollywood mais aussi dans d'autres métiers partout aux Etats-Unis. L'ancienne oscarisée pour Black Swan n'a d'ailleurs pas hésité à dénoncer l'absence de femmes lors de la présentation des nommés au Golden Globes du meilleur réalisateur. Ouch !

 

 

Enfin, les Golden Globes ont surtout été marqué par le discours de l'incroyable Oprah Winfrey, honorée du Cecil B. de Mille award pour sa contribution à l'industrie. L'ancienne animatrice, que l'on retrouvera bientôt au cinéma dans Un raccourci dans le temps, a livré un discours de remerciement poignant sur l'importance des femmes, l'avenir d'Hollywood, la lutte contre le harcèlement mais aussi l'exception qu'elle représente dans l'industrie en étant la première femme, afro-américaine a être récompensé de ce prix prestigieux.

Pour les plus anglophones d'entre vous on vous met l'intégralité de son discours.

 


Le palmarès complet :

Meilleur film dramatique : Three Billboards, Les Panneaux de la Vengeance
Meilleure comédie ou musical : Lady Bird
Meilleur réalisateur : Guillermo Del Toro – La Forme de l'Eau
Meilleur acteur dramatique : Gary Oldman – Les Heures sombres
Meilleure actrice dramatique : Frances McDormand – Three Billboards, Les Panneaux de la vengeance
Meilleur acteur comédie : James Franco – The Disaster Artist
Meilleure actrice comédie : Saoirse Ronan – Lady Bird
Meilleur acteur dans un second rôle : Sam Rockwell - Three Billboards, Les Panneaux de la vengeance 
Meilleure actrice dans un second rôle : Allison Janney - Moi, Tonya
Meilleur scénario : Three Billboards, Les Panneaux de la vengeance
Meilleure musique : La Forme de l'eau
Meilleure chanson originale : This is me – The Greatest Showman
Meilleur film en langue étrangère : In the Fade (Allemagne-France)
Meilleur film d'animation : Coco

 

Photo Guillermo del ToroGuillermo Del Toro enfin récompensé d'un Golden Globes du meilleur réalisateur

 

commentaires

Hank Hulé
09/01/2018 à 08:53

Un palmarès très consensuel où seul GDT dénote un poil.
Et puis toutes ces stars (hommes comme femmes) fringuées en noir en mode "dénonce", ça fait non seulement pitié mais c'est aussi totalement hypocrite.
Curieux de voir les 3 Panneaux...

le parrain
08/01/2018 à 13:55

Je ne comprendrais jamais pourquoi dunkirk est nommé dans la catégorie de meilleur film.

ce film est un film de guerre qui n'en est pas un, c'est un documentaire qui ne raconte rien !
j'adore la filmo de nolan. De momento à inception en passant par interstellar sont tous des bijoux. mais ce dernier film est gravement surestimé.

Hocine
08/01/2018 à 12:12

Un palmarès plutôt sans surprise et plutôt logique dqns l'ensemble.

Côté réalisateurs, Guillermo Del Toro était devenu le favori aux dépens de Christopher Nolan depuis quelques semaines. L'histoire de Christopher Nolan avec les Oscars me rappelle celle de DiCaprio quelques années auparavant.
Dunkerque est peut-être sorti trop tôt pour retenir toute l'attention des votants.
La Warner avait pourtant tout misé sur Dunkerque cette année, en décidant de ne pas lancer le film de Clint Eastwood dans la course aux récompenses: alors peut-être que Le 15h17 pour Paris n'était pas prêt ou peut-être qu'il n'était finalement pas considéré comme oscarisable.

Three Billboards est le "petit" film qui coiffe aux poteaux les grands favoris.
Cela me rappelle la victoire aux Oscars de Million Dollar Baby face à Aviator.
Frances McDormand est très credible lorsqu'il s'agit d'interpréter des personnages de femme forte et des personnages de l'Amérique profonde (Blood Simple, Fargo).

Côté acteurs, on attendait Gary Oldman: transformation, personnage historique légendaire.

corleone
08/01/2018 à 10:12

Oh yesssss!!!! Enfin Del Toro l'a sa putain de revanche (avant le coup de grâce "oscars" dans la gueule du fucking système ) sur ces véreux vicieux qui l'ont tant méprisé ces dernières années ! Par contre Gary Oldman en Churchill c'est juste l'une de se pires performances sans parler du film en lui même qui est au mieux très moyen au pire sans intérêt et prétentieux sur le propos qu'il raconte(y'a que des neuneus barbus à la sauce Simon Riaux pour encenser des niaiseries pareilles). À côté(sur le même sujet), le film avec Brian Cox est 1000 fois mieux, sans être une révolution non plus.

actar
08/01/2018 à 09:37

Quel cirque, du show bizness féministe et démago à plein régime. Qu'on foute en taule tous ces violeurs, parler d'eux c'est leur donner de l'importance. Et dire qu'ils vont en remettre une couche pour les Oscars. Et le cinéma dans tout çà ?.......

Rorov94
08/01/2018 à 09:29

Ormis Del Toro.le palmarès est moisi.
Oldman est plus que passable fans son make up raté.
Quand à la bouse intello avec Rockwell(l'acteur pas le chanteur des 80')et Farmer...encore un film d'intellos a la con.
ET RIEN POUR DUNKERK?!?!
LE SYNDROME THERESA DES INCONNUS A FRAPPÉ CHEZ LES AMERLOQUES!

Rorov94
08/01/2018 à 09:24

Hormis Chastain et quelques autres.
Il y'a un tas de gonzesses hypocrites à la cérémonie.
Elles étaient où quand Mia Farrow à lancé son alerte/boycott en 2014?
Et quand polanski s'est pointé à cannes,il n'y avait AUCUNES actrices?
Sans parler de l'autre con de la cinémathèque...
Les femmes.sont l'égale de l'homme:hypocrite,arriviste,vénale...elles n'ont rien à nous envier:ÇA C'EST L'ÉGALITARISME POUSSÉ À SON PAROXYSME!

Satan LaTeube
08/01/2018 à 09:23

Frances McDormand, Gary Oldman Sam Rockwell, voire James Franco: what else ?
Je vote pour les mêmes aux Oscars.

Sinon j'aime pas spécialement Guillermo del Toro mais ça serait sympa de le voir choper un Oscar, c'est pas souvent que les films "fantastiques" ont l'occasion de gagner des Oscars majeurs (d'ailleurs à part Le Seigneur des Anneaux je vois pas).

Golden
08/01/2018 à 07:27

Cérémonie très confortante pour une fois, bien plus juste et concernée qu'auparavant. Three Billboards est un chef d'oeuvre (bien au-delà de Lady Bird), McDonagh, McDormand et Rockwell méritent tous les oscars de leurs nominations à venir.
Et puis le monde commencerait-il enfin à voir Nolan comme ce qu'il est: le réalisateur le plus SURESTIMÉ de son temps ? Si non, il serait temps. Put***.

votre commentaire