Quand Bruce Willis jouait les divas sur le tournage du Cinquième Elément avec Luc Besson

Alexis Vielle | 8 novembre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Alexis Vielle | 8 novembre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Bruce Willis est une star. On le sait, tout le monde le sait mais lui le sait mieux que personne et tient à vous le rappeler. Au cas où cela vous échapperait. 

Il est de notoriété publique que Bruce Willis n’est pas forcément des plus tendres sur les plateaux. On ne compte plus les anecdotes recensant le caractère parfois bien trempé de l’action star, à l’image de Kevin Smith qui s’était pris la tête avec l’acteur sur le tournage de Top cops, ou encore l'épisode Expendables 3 où Willis demandait un trop gros cachet, lui valant son éviction de la suite au profit d’Harrison Ford et une bisbille (depuis réglée) avec Sly.

 

Bruce Willis et Kevin Smith sur Top Cops

 

Bref, Bruce Willis est une star et malgré la position légitime d’un réalisateur se devant d’imposer ses conditions de travail à son équipe, la tête d’affiche fait parfois des siennes. Nouvelle démonstration avec Bruce Willis et Luc Besson sur le plateau du Cinquième Elément.

Au micro de Cinemablend, le cinéaste revient sur sa difficulté à gérer Korben Dallas :

« Je me souviens que l’assistant de Bruce Willis est venu me voir et m’a dit ‘Okay, je vais vous expliquer comment cela fonctionne. Vous prévenez Mr Willis 30 minutes avant le début de la scène, puis un second appel 15 minutes avant puis un troisième 5 minutes avant.’ Je lui ai alors répondu ‘Mais je tourne un plan toutes les 4 minutes ! Vous êtes sérieux ?' . Il m’a répliqué ‘Comment ça, vous tournez toutes les 4 minutes ?’ ‘Bah oui, je tourne 4 minutes puis je tourne la caméra et filme un autre plan sur 4 minutes, du coup je ne peux pas vous prévenir 30 minutes avant !' »

 

Photo , Bruce Willis

"C'est bon Luc, je vais la tourner ta scène..." 

 

Luc Besson, réputé pour ses méthodes de tournage efficaces, ne pouvait donc s’accommoder des habitudes de la star. La manière de filmer du réalisateur est aussi ce qui donne le dynamisme et le rythme au Cinquième Element, une énergie dont le long ne pouvait se passer. Besson l'a donc joué diplomate :

« J’ai donc fait un marché avec Bruce et je lui ai dit : 'Au lieu de bosser 5 jours, tu bosses du lundi au jeudi. En contrepartie, tu restes à côté de moi tout le temps, prêt à tourner à n’importe quel moment, et on tourne comme des tarés'. Il était ultra chaud du coup ! En conséquence, pendant le tournage, il était tout le temps à un mètre de moi et était super content finalement. Il préférait plus court mais intense. »

A une époque où les embrouilles d'égos peuvent accoucher d'un "... se sont séparés pour des différents artistiques", rassurant de constater qu'il y a des gens qui restent professionnels dans ce joli fruit pourri qu'est Hollywood. Tout est bien qui finit bien donc.

 

Tout savoir sur Bruce Willis

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
movie-observeur
27/11/2020 à 13:07

Moi je veux revenir sur le film "le cinquième élément " film qui m'a prouve l'hypocrisie des intellectuels du cinéma;
On a 2 année : 1977 et 1997 vingt ans d'écart dans la première sortait un film "Star wars" l’année suivante 1978 aux Oscar on a refuse de décerner a George Lucas les Oscars majeurs
de meilleur film et meilleur réalisateur parce que les bien pensant du cinéma et pas qu"a Hollywood jugeait le film et son genre trop mineur ne tenant pas compte de la révolution dans la mise en scène et de la façon dont George Lucas s’était plie en quatre en rattrapant plusieurs bourdes de son équipe de tournage récompense certe par 7 Oscars dont la musique et les effets spéciaux mais je soutient qu'on luis a refuser les plus importants par hypocrisie au profit du film "Annie Hall" certe très intéressante mais c'est le genre de film que Woody Allen nous a distribue comme des petit pains tout au long de sa carrière
Hollywood qui pronne le cinéma pop corn a refuser ce jour la l'aucasion de justifier ce semblant de préférence qui est certe plus du a la richesse du pays car les autre pays ferait la même chose avec les même moyens c'est aussi le cas des pays ou on conchie le cinéma pop corn
Vingt ans plu tard en 1997 on est en France considéré par beaucoup comme le pays du cinéma intellectuel sort un autre film "le cinquième élément"bien que légèrement moins cérémonieux dans le langage des personnage que dans "Star Wars" on a voulus me faire croire a moi je ne dit pas "nous" pour ne prendre personne a partie. On a voulu me faire croire qu'a part l’évolution de la mise en scene en vingt ans il y avait une si grande différence entre ces deux film, que "le cinquième élément" méritait les César de meilleur film et meilleur réalisateur alors que vingt ans plutôt "Star Wars" le film événement de cette année et plus grand succès du box office des années soixante dix est sortie a moitie dans l anonymat en France :numéro 2 au box office français avec plus 'de 4 Millions d’entrées très loin derrière "le gendarme et les extraterrestre" et ses plus de 7 millions d’entrées. J'imagine les cocoricos de certains comme ca a souvent ete le cas dans ce genre de situations des cocoricos uniquement qu'en France.
moi ce que j'ai vue c'est que si Star Wars avait été un film Français les pseudos intellectuels et détracteurs de Star wars auraient par chauvinisme crie cocorico.
Tous ces pseudos intellectuels du cinéma français et américains dont le prestige des ceremonies des Oscar et des César dépendent en grande partie du pognon que glane les film pop corn vivent surtout dans une vision suggestive des récompenses la preuve ils donnent l'OSCAR DU Meilleur film a "Rocky"un an avant Star Wars et veulent nous faire croire qu'il y a une si grande différence avec les suites du film qui n'ont presque rien eu.
Il attende le 3e opus du Seigneur des anneaux pour donner les statuettes comme si les 2 précédent films ne comptaient pas.
Les français auraient justifie les Césars du "cinquième élément si vingt ans auparavant ils avaient décerné le Cesar de meilleur film étranger a Star Wars.

Rorov94
26/10/2020 à 03:02

On peu discuter et pinailler,ça ne changera rien!
Vous le sentez pas?
Vous ne le voyez pas venir ?
La fin du cinéma comme on l'a toujours connu.
Ça a déjà commencé:BLOODSHOT,FORTE,BRUTUS VS CESAR,USS GREYHOUND,MULAN,ARTEMI FOWL,SOUL...
Faites en votre deuil dès maintenant.

Paehon
09/11/2017 à 13:51

@Starfox

Malheureusement leur rythme est incroyablement lent, leurs derniers podcasts ont dû sortir avec 10 mois de décalage.

Starfox
09/11/2017 à 11:57

Mais il a l'air super chouette ce site ! Je ne connaissais pas... MERCI !

Paehon
09/11/2017 à 11:31

@Starfox

Je te conseille d'écouter le podcast Spiltscreen qui a fait une émission sur les coulisses du film Predator. Il est un peu long mais en dit long sur la star.

Starfox
09/11/2017 à 11:19

Moi j'aime bien toutes ces petites histoires minables des coulisses. Allez EL, vous en avez pas d'autres sous le coude ?? Par exemple, des histoires de tournage avec Schwarzy, il doit y en avoir des croustille-fondantes ! Parait-il qu'à l'époque, il gueulait comme un putois sur les réal...

Récemment, il y a eu un reportage sur le Wall Street d'Oliver Stone. Ce cher Stone a fait péter un casque à Michael Douglas en lui disant que si c'était Kirk à sa place, il n'aurait pas à refaire 50 fois les prises ! Aha ha sacré Oliver...

Karlito
09/11/2017 à 10:43

Pour quelqu'un qui du coup est super motivé pour un boulot plus court mais plus intense, il y a pire comme diva? Vin diesel par exemple? Le documentaire du tournage de Babylon A.D est révélateur... Tom Cruise doit être pas mal aussi dans le genre...

voici
08/11/2017 à 19:48

vous êtes les bienvenu(e)s a ciné-gala anecdote on s'en fout !!!

Dorian
08/11/2017 à 18:18

Willis, c pas lui qui avait besoin d'une doubleur pour faire une pauvre roulade avant sur le tournage du 4ieme die hard ? Tom Cruise n'a qu'à bien se tenir !

Rorov94
08/11/2017 à 18:10

N'importe quoi votre article la rédac!
Le titre fait passer willis pour une diva alors qu'il n'en est rien.
Certes willis à un caractère de chiotte mais pas avec tout le monde:
Qui à soutenu m n shyamalan pendant sa traversé du désert,qui l'a soutenu pour la prod' de 6ème sens et incassable,qui a fait un caméo par amitié sur split.
Les mecs comme mc tiernan,walter hill,tony scott...ne tarissent pas d'éloges sur lui.en même temps faut dire que ces derniers se comportent en bonhomme et pas en chochotte avec la star...

Plus
votre commentaire