Harvey Weinstein écarté de sa propre société, suite à la multiplication des accusations de harcèlement sexuel

Christophe Foltzer | 9 octobre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Christophe Foltzer | 9 octobre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58

A Hollywood, les drames ne se produisent pas que sur grand écran, ils ont aussi lieu dans les coulisses et il est important que certaines affaires éclatent au grand jour, pour que justice soit faite.

L'affaire a éclaté il y a quelques jours et elle a fait grand bruit dans le milieu : le producteur surpuissant Harvey Weinstein, connu pour ses sautes d'humeur explosives, créateurs de Miramax, Dimension et The Weinstein Company, s'est donc vu accuser publiquement par un article du New-York Times d'harcèlement sexuel répété, notamment envers Ashley Judd et Rose McGowan ainsi que plusieurs de ses ex-assistantes de production. 

 

Conférence Harvey Weinstein

 

Après une réunion de crise jeudi dernier au cours de laquelle Weinstein a plaidé pour sa défense, le couperet est tombé : l'homme s'est donc vu licencié de sa propre société. Une décision qui a été prise par ses partenaires dans les jours qui ont suivis, laissant le soin à son frère, Bob Weinstein, la bonne continuation de la société. Et les témoignages continuent de s'accumuler, confirmant que dans le landernau hollywoodien, tous ou presque semblaient parfaitement au courant des agissements du producteur. Une situation au goût amer, qui laisse à penser que ce n'est pas du tout à cause des actes dont est accusé Weinstein qu'il est aujourd'hui écarté, mais bien parce qu'ils ont été découverts.

C'est le troisième membre du conseil d'administration de la société à prendre la poudre d'escampette, ce qui a poussé la compagnie à diffuser un communiqué de presse officiel afin de calmer les rumeurs et rassurer les investisseurs :

 

Photo Ashley Judd

Ashley Judd

 

"A la lumière de nouvelles informations concernant la conduite d'Harvey Weinstein qui émergent ces derniers jours, les directeurs de la Weinstein Company - Robert Weinstein, Lance Maerov, Richard Koenigsberg et Tarak Ben Ammar - ont décidé, et l'ont informé, que son emploi au sein de la Weinstein Company est terminé et que cette décision prend effet immédiatement."

Une mesure nécessaire donc, qui ne réparera cependant pas les dommages commis mais pourra en empêcher de nouveaux, surtout à l'heure où ces affaires se multiplient puisque, entre l'apparition de cette histoire dans les médias et le décision du C.A, une autre figure emblématique du milieu vient d'être mise à l'indexe, exactement pour les mêmes raisons : Andy Signore, créateur des Honest Trailers

 

Photo Rose McGowan, Marley Shelton

Rose McGowan (au guidon)

Tout savoir sur Harvey Weinstein

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
doc savage
09/10/2017 à 16:10

personnage qui a inspiré jabba the hut,aussi répugnant !!!

Blop
09/10/2017 à 13:00

Ils étaient apparement tous au courants. Ils devraient tous être condamné.

snake88
09/10/2017 à 12:13

Manquer plus que ça pour parachever sa réputation de connard...

votre commentaire