Le Doctor Strange de Benedict Cumberbatch va-t-il remplacer Robert Downey Jr. et Iron Man ?

Jacques-Henry Poucave | 23 août 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Jacques-Henry Poucave | 23 août 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Benedict Cumberbatch vient d’en dire un peu plus sur l’adaptation de Doctor Strange. Des déclarations qui laissent à penser que le nouveau héros Marvel pourrait être amené à remplacer un autre membre éminent du Marvel Cinematic Universe.

Si Doctor Strange est une des publications les plus intéressantes, visuellement inventives et emblématiques du petit monde des comics, le héros, créé dans les années 60 et clef de voûte d’un univers psychédélique, n’est pas forcément le plus évident à adapter, notamment en raison de son caractère de cochon, éloigné des qualités « héroïques » de ses comparses.

Mais Benedict Cumberbatch, qui l’interprète dans le blockbuster programmé pour le 26 octobre prochain, a expliqué au magazine Empire que le magicien ne serait pas identique à son aîné de papier. Une approche qu’il dévoile en révélant ce qui l’a attiré dans le projet.

 

Photo Docteur Strange

 

 

« Le scénario, le réalisateur, Kevin Feige et la processus visant à rendre pertinent aujourd’hui un personnage écrit dans année 60 et 70. » Pour ce faire, le film a choisi de transformer son caractère, afin d’en faire un homme « un peu moins arrogant. Un homme arrogant, mais aussi plein d’humour ». Ainsi décrit, Strange évoque évidemment Iron Man.

D’où une question, moins innocente qu’il n’y paraît. Disney et Marvel ont-ils l’intention de remplacer Robert Downey Jr. par Benedict Cumberbatch ?

 

Robert Downey Jr. Iron Man

 

Fouetter le sang

 

Certes, Robert Downey Jr. est actuellement le comédien le plus apprécié du MCU et son emblème international. Néanmoins, la présence de l’artiste au sein du dispositif ne va pas – totalement – de soi.

Premièrement, le temps fait son œuvre et Downey Jr. ne rajeunit pas. Iron Man ne peut prendre le risque de trop vieillir, ou de lasser le public. Ce dernier (sur le territoire américain, fondamental pour Disney) est très largement composé d’adolescents, dont le studio peut s’inquiéter de la capacité à s’identifier à un comédien vieillissant.

De même, Marvel et Kevin Feige ont clairement démontré leur volonté de créer un univers qui ne soit dépendant ni des réalisateurs (que le studio n’hésite jamais à museler ou congédier brutalement), ni des comédiens, mais bien de sa structure d’ensemble et de la fidélité du public.

 

Photo Iron Man 3

 

L’argent, c’est de l’argent

 

Si Disney n’a pas été le studio le plus violemment touché par la vague de flops et de mauvais résultats économiques qui ont affecté blockbusters et séquelles en 2016 (à la notable exception du purulent Alice au Pays des Merveilles 2), il est évident que la firme prend en compte les évolutions du marché. Il n’est donc pas illogique de penser que le studio est extrêmement attentif au budget de ses productions alors que la rentabilité des giga blockbusters paraît de moins en moins assurée.

A ce titre, être attaché à des comédiens dont le salaire devient exorbitant pourrait devenir problématique. A titre d’exemple, Variety révélait il y a quelques mois que pour Avengers : L’Ere d’Ultron, Robert Downey Jr. avait touché 50 millions de dollars, puis 40 pour Captain America : Civil War.

 

iron man civil war

 

Pas étonnant dans ces conditions que Disney n’ait pas programmé un Iron Man 4, malgré les excellents résultats des trois premiers épisodes. En effet, le salaire de Downey Jr. pourrait à terme représenter à lui seul un investissement démesuré, même pour tonton Mickey.

 

Faux Frères ?

 

Autre donnée qui permettrait de substituer Strange à Stark : leur parcours relativement similaire. Tous deux des génies dans leurs domaines, jouissant de la reconnaissance publique, économique et symbolique, ils subissent un accident qui les mutile, mais les amène à découvrir leur véritable potentiel et transforme radicalement leur perception du monde.

 

Iron man cover

 

Retranché à l’autre bout du monde, ils se familiarisent avec leurs nouvelles capacités, avant de s’accomplir en tant que héros. Ajoutons à cela le nouveau caractère de Strange « arrogant et plein d’humour », et la proximité entre ces deux héros devient troublante.

Tout cela sans compter que Marvel a manifestement de grands espoirs placés dans ce nouveau héros, puisqu’il aura droit (contrairement aux prochains nouveaux venus) à une origin story en bonne et due forme.

 

Le Poulet aux œufs d’or

 

Néanmoins, on aurait tort de croire que Robert Downey Jr. sera nécessairement écarté du Marvel Cinematic Universe. Tout simplement parce qu’à l’heure actuelle, il est encore un moteur essentiel des productions Disney et de leur succès. Et ce dernier ne paraît pas du tout faiblir. Mieux encore, la firme a prouvé avec Civil War qu’elle était capable de rassembler la critique derrière elle (enfin, pas toute la critique).

Se séparer d’un ou de plusieurs des figures de ce tout perçu comme cohérent représente donc un risque indiscutable. La seule réponse définitive devrait donc être apportée par le box-office. En effet, si prédire le départ de Robert Downey Jr. est finalement un exercice facile (puisqu’il finira bien par s’en aller voir ailleurs), la prudence invite à rappeler que tant qu’il restera l’aimant à dollars qu’il est devenu, il ne court pas grand risque.

A moins que Benedict Cumberbatch ne réunisse derrière lui le public et la presse.

 

iron man

Tout savoir sur Doctor Strange

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Flok
24/08/2016 à 17:25

@Batoux

Sauf que tu fais le raisonnement à l'envers.
Quand le succès des films que tu produis stagne, que la concurrence s'écroule (et donc l'engouement des spectateurs pour le genre de produits que tu proposes), avoir le salaire des acteurs qui représente jusqu'à 50% du budget, c'est un risque trop important.

La production de film c'est de la gestion des risques.

Sans compter que les recettes, ce n'est pas les bénéfices. Tu dois déjà diviser par 2 pour avoir la part des exploitants, et encore au moins une fois pour évacuer tous les coûts de production et de marketing. On est très, très loin des 10 milliards de bénéfices.

Batoux
24/08/2016 à 16:23

Salaire exorbitant ! MDR ...
Recette mondial sur toutes les franchises : 10 milliards soit 10 000 000 000 !!!!!!!!!
Alors faire le pingre à ce niveau de cash money je trouve cela pitoyable.

Arnaud
24/08/2016 à 11:57

Il est sur que Robert a (court ?) terme va vouloir passer a autre chose. Personnellement je serai assez etonné de le voir dans l'apres Avengers 4.
Et le remplacé par Benedict Cumberbatch me semble assez judicieux. L'acteur jouit d'une grande popularité (grandissante qui plus est) et d'une bonne reconnaissance critique.

Apres je suis plus dubitatif sur le personnage de Strange, moins spectaculaire qu'IronMan, mais cette rumeur en tout cas j'y crois a mort

Rodolphe
24/08/2016 à 09:21

L'un dans l'autre, il ne s'agit jamais que de remplacer Sherlock Holmes par Sherlock Holmes...

corleone
23/08/2016 à 19:01

Z'avez oublié de noter leurs coupes boucs parmi leurs points communs !

votre commentaire