Bande-annonce de Justice League : quand Warner se déguise en Marvel

Jacques-Henry Poucave | 25 juillet 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Jacques-Henry Poucave | 25 juillet 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Justice League fut un des évènements du Comic-Con de San Diego. Alors qu’il est encore en tournage, le film de Zack Snyder a proposé plus de deux minutes d’images.

 

Damage Control

Batman V Superman, tout succès qu’il soit n’a pas fonctionné comme le studio l’entendait, pire, il a soulevé une vague de critiques, venant du public et de la presse, quand il était censé déclencher une forte adhésion pavant le terrain pour Justice League. D’où la volonté express de rattraper le coup et de présenter le blockbuster sous un jour nouveau.

 

bande-annonce comic-con

 

Il s’agit bien de ce que l’on qualifie communément de Damage Control. Et manifestement, Warner voit cette démarche comme une nécessité absolue. En effet, présenter du matériel au Comic-Con est toujours un pari risqué, tant le risque de bad buzz représente une véritable menace pour des blockbusters dont la promo dépend intrinsèquement d’une première impression auprès d’un noyau dur de spectateur supposée faire tâche d’huile.

Et le désir de Warner de montrer patte blanche aux millions de spectateur acquis à Marvel est tel que la firme a pris le risque de montrer 2mn45 d’images d’un film encore en tournage, pratiquement dénuées d’action.

 

Tagada Tsoin Tsoin

Warner n’a pas fait mystère de sa volonté de modifier en profondeur le ton initié par Man of Steel et Batman V Superman, critiqué par la presse comme une large partie du public, manifestement plus à l’aise avec les films de super héros pop corn qu’avec des propositions teintées de gravité.

 

Photo Gal Gadot

 

C’est bien simple, ces images contiennent à elles seules plus d’humour et de vannes que les deux précédents films de Zack Snyder réunis. Un humour qui tient essentiellement sur des répliques, des petits clins d’œil, plus que sur de la scénographie ou une quelconque dramaturgie, et semblent indiquer en creux que ce ton badin a été greffé au dernier moment pour redresser la barre.

D’ailleurs, on note que la tonalité des dialogues tranche violemment avec l’image du film, en particulier sa photographie. Qu’il s’agisse de la dureté minérale de la rencontre avec Aquaman ou de l’âpreté des néons de la planque de Flash, on ne peut pas dire que visuellement, Justice League invite à la marrade.

C’est peut-être là le véritable problème, plus que la présence de légèreté : l’artificialité avec laquelle elle s’imbrique dans l’identité du film.

 

bande-annonce comic-con

 

Too Much Marvel ?

Que l’on aime ou non la méthode Marvel, il y avait au moins une raison de se féliciter que Warner ne tente pas de la copier : l’importance de bénéficier dans un paysage cinématographique de plus en plus aseptisé, d’une alternative esthétique.

Mais le studio parait avoir largement abandonné la gravité qui faisait la patte de ses blockbusters super-héroïques, quitte à recycler littéralement des séquences de la concurrence. Les spectateurs n’ont pas manqué, de le noter, la scène présentée ici où Ben Affleck fait la rencontre d’Ezra Miller paraît directement reprise de la rencontre entre Peter Parker et Tony Stark de Civil War.

 

bande-annonce comic-con

 

Un milliardaire charismatique confronte un jeune héros et lui propose de rejoindre son équipe de super copains. Plaisanteries comparables, mécanique similaire, rapports entre les personnages quasiment identiques…

Impossible de ne pas voir là un terrible aveu d’impuissance de la part du studio qui souhaite plus que tout concurrencer Marvel.

 

La Classe à Vegas

Si la motivation de ce premier trailer semble être une volonté un peu pathétique de se conformer à la mode actuelle, que ses ingrédients se marient assez mal, tout n’est pas à jeter, loin de là.

En une poignée d’images, Zack Snyder nous rappelle tout de même qu’il a un sens de l’iconisation qui fait cruellement défaut à la concurrence. Jason Momoa n’a jamais autant impressionné que lorsqu’il s’avance, bouteille à la main, vers l’océan. Ezra Miller n’a besoin que d’un plan en combinaison pour enterrer son (très sympathique) alter ego télévisé, quant à Ray Fisher, il convainc sans mal que son jeune Cyborg fera totalement l’affaire.

 

Photo Ezra Miller

 

Néanmoins, ce qui nous a été présenté au Comic-Con était peut-être déséquilibré, opportuniste et bâtard, mais ne permet en aucun cas de se faire un avis sérieux sur Justice League. Tout simplement parce que le film, en cours de fabrication, ne nous a finalement livré que des extraits de deux scènes, basées presque exclusivement sur des dialogues.

La question est de désormais de savoir si Warner peut transformer un paquebot aussi massif que ce blockbuster pendant sa conception et s’attirer les faveurs du public, ou s’il eut été plus pertinent de tenter d’imposer un style propre sur la longueur.

Tout savoir sur Justice League

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Tchoupî
26/07/2016 à 12:35

@AmigaKnight@yahoo.com

Hey gros neuneu, BvS a deux défenseurs principaux en France, Ecran Large et Cinemateaser.

Sur EL les mecs ont été parmi les premiers à publier une critique clairement positive, à défendre le film, à questionner le comportement de la critique et à publier un dossier ultra-positif sur la version longue.

Alors les délires paranoïaques d'adolescents analphabètes, ça va bien.

the défenders
26/07/2016 à 10:55

je veux remercier la rédaction ECRAN LARGE pour toutes les infos et les BANDES ANNONCES... merci encore bon boulot ... il y aura toujours des gens pour critiquer comme dans tous les domaines c est comme çà!!!

corleone
26/07/2016 à 09:43

T'es complètement à coté de la plaque AmigaKnight. EL a toujours défendu BVS avec une curieuse ténacité avant et après sa sortie, et t'as qu'a regarder la critik qu'ils ont publié il y'a des mois ainsi que tous les articles concernant ce film. Pour le reste je vois ici et là des com' tous plus débiles les uns que les autres. Il s'agit de 2MIN d'un film qui fera minimum 2H de temps les gars ... 02 PETITES MINUTES! Et ça laisse lieu à tout genre de com', certains ayant même déja déduit le scenar', le ton, l'intrigue et tout le reste. Y'a pas de scène d'action, pas l'ombre d'un méchant, pas même la transformation de Victor Stone ou les causes, et on ne connaît pas non plus les motivations des autres membres de rejoindre la ligue ! L'allure d'Aquaman est tout aussi inquiétante et mystérieuse ! C'est même pas une BA dans le sens propre du terme ! Mais les grands devins du cinéma ont déja conclu que c'est comme ça que tout le film se déroulera ! J'ai aimé ce que j'ai vu et surtout la "pré-présentation" des personnages, je suis également d'accord avec Baneath que la direction sentimentale que prend Wayne est logik à cause des évènements du film précédent, Flash joue son rôle de clown de l'équipe, Arthur Curry est bien badass comme il faut pour être crédible ... Reste Superman que j'espère sera bien traité cette fois ci(c'est lui le vrai initiateur de la JLA, même comme Snyder et compagnie ont décidé de remettre cette "lourde tâche" à la poule aux oeufs d'or de l'écurie, Batman). Tout le monde à droit à une seconde chance et j'espère que ce pauvre bougre de Snyder saura saisir la sienne.

AmigaKnight@yahoo.com
26/07/2016 à 08:58

Au secours ! Rien que le titre de l'article donne la gerbe. Au revoir Ecran Large, qui décidément ne sait plus trop quoi trouver comme excuse pour expliquer qu'en fait, BvS, c'était pas si mal, et qu'ils ont aveuglément taper dessous comme tous les moutons de la presse ...
A ce titre je ne peux que vous conseiller de regarder la vidéo du fossoyeur de films sur BvS, qui apporte, à mon sens, une bonne explication sur le pourquoi on a autant tapé sur un film qui ne le mérite pas ...

yellow submarine
26/07/2016 à 00:23

Pour moi ce que nous apprends principalement cette BA c'est surtout la photo.

Sauf erreur de ma part on est sur du numérique fini la péloch que chérissait Snyder

Simon Riaux - Rédaction
25/07/2016 à 19:39

@George Clinton

Warner ayant depuis totalement remanié son pool d'écriture et de production, tout en indiquant prendre en compte les critiques négatives de la presse et du public, on est en droit de penser (c'est notre cas) qu'il n'est pas seulement question ici d'un plan sans accro calculé depuis le départ.

Il ne s'agit encore une fois, que d'une opinion.

George Clinton
25/07/2016 à 19:22

@La redaction

Cher tous,

Comme rappelé dans l'article, il n'est pas question ici de tirer des conclusions, le film étant en cours de fabrication, mais simplement d'en discuter, de jeter un oeil à ce qui nous est montré.

La Marvelisation ?
Warner l'a annoncé et officialisé, à plusieurs reprises depuis la sortie de BvS, allant jusqu'à restructurer son département DC pour le calquer sur le fonctionnement de Disney. Ce n'est ni grave, ni critiquable en soit, c'est un fait. Et on en distingue les premières conséquences.
Le studio a annoncé par voie de presse sa volonté d'ajouter "de la légèreté et de la lumière" à son univers, Snyder a également annoncé avoir modifié le ton du film suite aux critiques de BvS.
Peu importe que cela nous/vous plaise, c'est effectivement ce qui est à l'oeuvre.

Les liens entre Civil War et Justice League
Notre sujet n'est pas de déterminer qui a copié qui éditorialement, mais bien de voir ou d'estimer si les films s'inspirent les uns les autres. Concernant la scène de Flash, Warner a été jusqu'à inviter des journalistes sur le plateau, et à montrer l'intégralité de cette scène sitôt le tournage achevé. Enfin, que Barry Allen soit un ressort comique n'en fait pas nécessairement une caricature de geek adolescent, comme c'est le cas ici. De même, difficile de ne pas avoir dans la légèreté inédite de Wayne à son égard une volonté de reproduire une dynamique très appréciée du public dans Civil War.

Evidemment, nous ne sommes pas objectifs, puisque nous proposons un bref décryptage de ce que Warner a montré. L'idée est donc de proposer un point de vue. Nous n'essayons ni de défendre ni d'accuser qui que ce soit de quoi que ce soit.
On veut simplement partager avec vous un espace de discussion autour de films et de sujets qu'on adore.

En espérant que tout ce petit monde nous offre des sensations fortes et des épopées dignes de ce nom.
En savoir plus sur http://www.ecranlarge.com/films/dossier/961066-bande-annonce-de-justice-league-quand-warner-se-deguise-en-marvel#T4vhmolcqAQKi38f.99

Mais chère Redaction,

Tu en sors bien de belles conneries quand même, le scénario de Justice League a officiellement été écrit pendant et après la production/post-production de Batman V Superman, de nombreuses sources datant de début 2015 sur le web attestent cela puisque Christ Terrio et Zack Snyder se sont isolé pour pitché les idées et scénarisé le tout...ce "changement de ton" était initialement prévu dans la trilogie entamé par Snyder avec MoS... bon sang les gars cherchez les articles qui en parlaient, merde...

D'autre part, la "restructuration" comme vous le dites a eu lieu aussi bien pour la refonte et le restarting des éditions publiées que pour la branche cinémat avec JL Rebirth... donc ce n'est pas totalement le damage control dont vous parlez, la maison des idées a cru nécéssaire de passer à autre chose pour les New 52, une sorte de suite logique et cohérente qui justifie et explique plus de choix (dont la noirceur, la présence des Watchmen maintenant dans l'univers de la JLA).

Bref, oui il est tôt pour se prononcer sur une Marvelisation, même si que l'on peut avoir des doutes sur le contenus. Espérons que Snyder soit à la hauteur cette fois-ci et ne nous fasse pas une fausse couche en salle comme son précédent film...

Cervo
25/07/2016 à 19:02

@Yosud

Tiens, c'est amusant que tu cites le titre de l'article, je voulais justement en causer, pour le coup il est assez clair. Ce déguiser, c'est prendre l'apparence de quelqu'un ou quelque chose, superficiellement, ce n'est pas "se transformer en" ou "devenir".

Donc justement le titre il est très juste. On peut supposer que Warner ne va pas fondamentalement changer sa recette mais la "déguiser", comme c'est el cas dans ces images du comic-con.

Et si le titre d'un article aussi long suffit à tirer des conclusions, encore une fois, c'est du lecteur que vient le problème, habitué à prendre tout papier sur un sujet avec lequel il est en désaccord comme une attaque personnelle, et tout point de vue différent du sien comme un sacrilège.

Je en suis pas d'accord avec plein de choses dans l'article, ça n'en fait pas du tout un mauvais article.

Yosud
25/07/2016 à 18:59

@Cervo ... relis le titre de l'article avant de t'adresser "à une brouette de teubés" (je ne te demande même pas d'analyser le parti pris de l'article ou le "tagada tsoin tsoin" plus que douteux ...). Si ton raisonnement est à l'image de tes propos, nul besoin de discuter "gentiment". Quant à @Martin c'est plus une question d’honnêteté intellectuelle que de "véhémence" gratuite. @Baneath88 oui tout à fait d'accord, voilà au moins une point de vue argumenté. Sur ce, comme je le pensais déjà avant de manifester mon "incompréhension", participer à des discussions sur des forums ne rend pas les gens plus sympa. Et tant pis si cela n'a rien à voir avec le film ou si ce post est supprimé.

Martin
25/07/2016 à 17:13

C'est toujours rigolo de voir certains défendre DC avec autant de véhémence. Comme si leur vie en dépendait

Plus
votre commentaire