Les 8 Salopards : quel est notre Tarantino préféré ?

Jacques-Henry Poucave | 7 janvier 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Jacques-Henry Poucave | 7 janvier 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Alors que Les 8 Salopards de Quentin Tarantino éclabousse de rage les salles obscures, pro et anti se déchaînent. L’occasion était donc trop belle de nous interroger sur la carrière d’un des rares auteurs contemporains à bénéficier d’un véritable engouement populaire.

Descendant du cinéma d’exploitation et véritable surdoué de la pellicule, Tarantino a déjà livré avec huit films au compteur une œuvre d’une rare richesse. Voici donc ses créations que nous préférons.

 

Jackie Brown

Jackie Brown – Christophe Foltzer

Peut-être le film de Tarantino le plus maîtrisé tant dans le fond que la forme. Avec Jackie Brown, il arrive à contenir ses influences très prononcées pour les mettre au service d'un propos et nous livre l'une des plus touchantes histoires sur le temps qui passe, la perte des illusions, la vie, la mort. En tout cas, l'un des moments les plus émouvants de toute sa carrière.

 

Kill Bill

Kill Bill : Volume II – Florian Descamps

Après un premier volet sanglant et spectaculaire, Tarantino prend un virage à 360 degrés et délaisse les combats physiques pour s’attaquer au cérébral. S’en suit un tête-à-tête entre Beatrix et Bill de près d’une demi-heure où, plus que jamais, le cinéaste signe des dialogues ciselés au millimètre. À l’image de cette allégorie sur le personnage de Clark Kent, image discriminante et suppliciée que Superman aurait de l’humanité, il signe peut-être même là le meilleur de sa carrière.

 

Pulp Fiction

Pulp Fiction – Geoffrey Crété

Peut-être parce qu'il y a un besoin de revenir aux origines à mesure que la filmo de Tarantino perd de ses couleurs, ou peut-être parce qu'à l'époque, Tarantino n'était pas vraiment encore ce Tarantino... Pulp Fiction reste plus que jamais l'oeuvre essentielle. Celle qui regroupe toute l'ambition, l'humour, la tendresse, la générosité et l'ingéniosité de son auteur. Une grosse bulle pop et délirante qui, plus de 20 ans après, et malgré son rang de film pillé à tort et à travers, reste d'une pureté émouvante.

 

Pulp Fiction

 

Pulp Fiction - Marine Baillon

Pièce maîtresse du style Tarantino, Pulp Fiction demeure un témoignage implacable de son sens de la réalisation, profonde et audacieuse. Il y a dans cette œuvre une volonté de se jouer de la chronologie narrative pour surprendre et captiver à travers une architecture de montage qui alterne entre personnages et genres (film choral, polar, comédie, tragédie). Un monument d'écriture et de mise en scène venu nous rappeler qu'action et rythme effrénés ne bannissent pas automatiquement la sobriété.

 

Boulevard de la Mort

Boulevard de la Mort – Simon Riaux

Sans doute le film de Tarantino le plus malaimé, incompris, méprisé. Et pourtant, il n’est pas interdit de penser qu’il restera comme un des sommets de son auteur et sans doute son plus beau numéro d’équilibriste. Le métrage où cohabitent à merveille la cinéphilie bouillonnante et protéiforme de Quentin, ainsi que le petit théâtre absurde de Tarantino. Le cinoche d’exploitation le plus direct et accrocheur se marie délicieusement avec la tendance à l’abstraction du réalisateur, qui emballe ici ses plus beaux dialogues, à la fois surréels et poétiques.

Tout savoir sur Quentin Tarantino

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
TTF
09/01/2016 à 11:12

Exactement l'autre bourrin s'est cru intelligent parcequ'il regarde des films de Tarantino, surtout que moi-même je suis un ancien fan hardcore du réalisateur, enfin tant qu'il avait du talent car vu les 3 ou 4 derniers films on peut se demander ce qu'il reste du réal de reservoir dog et pulp fiction,

Diplo
08/01/2016 à 17:06

Donc, si on est pas fan de Tarantino, on a aucune crédibilité et on aime Vin Diesel ? Hmm

bad bat
08/01/2016 à 16:50

TTF retourne voir fastidieux et furieuse 18 et laisse nous entre grandes personnes tu seras gentil

TTF
08/01/2016 à 12:05

Tarantino le classement c'est simple chaque film est plus mauvais que le précédent ça fait peur pour celui qui suivra les 8 salopards tant ce dernier film est encore plus médiocre que les précédents, le 8 clos le plus bavard que je n'ai jamais vu.

Fx
08/01/2016 à 00:59

Oups , pardon pour les aléas du traitement de texte IPad .
Mon classement : Jackie Brown , Pulp fiction , Kill Bill 2 , Les 8 salopards , Inglorious basterds , Réservoir dogs , Kill Bill 1 , Django Unchained , Boulevard de la mort .

Fx
08/01/2016 à 00:55

Hormis Réservoir dogs j'ai vu tout les QT au cînema . J'ai jubilé avec Pulp fiction et mon préféré parmi tous Jackie Brown . Avec cet opus , il fait son meilleur film à mon sens . L'intro est anthologique , il filme Pam Grier avec un amour et un respect qui ne peut que susciter le respect . Jackie Brown c'est sa seule adaptation de livre à ce jour , et c'est un chef d'œuvre . Boulevard de la mort ne pas marquer , j'en garde le souvenir de Russel excellent , et d'une réalisation audacieuse . Kill Bill 1 est un peu lassant . Même si il y a de très bons moments , on voit un peu les limites de Tarantino. Kill Bill 2 est remarquable . Il repars vers ce qu'il sait faire , mettre en scene de longs dialogues avec des tirades célèbres , voir meme cultes . Inglorious j'aime bien , le film est remarquablement interprété , le scenario est malin , j'aime bien . Django j'ai dû mal . Il perd son côté littéraire , cérébral , qu'il a sur la plupart des films , il joue le jeu un peu du box office , certes c'est un bon film , avec un excellent casting , mais j'aime moins . Les 8 salopards c'est le retour a ce qu'il sait faire , à ce qui fait le style Tarantino , et il inclu une vision politique que j'apprécie beaucoup . Le duel verbal entre Jackson et Coggins , çelui entre Jackson et Dern , quel brio , quelle maîtrise du dialogue , quelle profondeur dans les thématiques !! La toute fin est aussi évocatrice de cette justice de l'epoque , qui etait d'une sauvagerie incroyable .
Je ne peux oublier Pulp fiction est son scenario incroyable , le meilleur à mon sens . Un casting de folie .
Réservoir dogs , son plus mèchant , peut être çelui qui est le plus proche de sa vraie nature .
Si je devais faire un classement , je dirais : Jackie Brown , Pulp fiction , Kill Bill 2 , Les 8 salopards , Inglorious basterds , Kill Bill 1 , Django Unchained et Boulevard de la mort . Mais tout cela est très subjectif bien sûr.

maitre honome
07/01/2016 à 19:40

totalement en osmose avec mad . je ne sais pas ce que veut dire le "meilleur " film de tarantino , mais c'est de loin mon préféré ! emballé ! et si moi je n'ai pu m'empecher d'aller faire pleurer popaul durant ces 3 h, je regrette amèrement les deux minutes manquées ! et un méa culpa pour avoir douté de ce film et de Q.T. , dont je n'attendais plus grand chose ! en toute humilité , je lui demande pardon .

Mad
07/01/2016 à 18:17

Je sors de the Hateful Eight, alors bien sûr mon avis est à chaud et vu que je suis ce que l'on peut qualifier de fanboy, je vais m'emballer mais je crois que je n'ai jamais été scotché à mon siège comme cela depuis longtemps, au point de retenir mon envie d'aller pisser 3h durant après avoir bu l'équivalent d'un pichet de flotte. Le film est beau putain, tellement beau. Les dialogues sont savoureux et mordants, les scènes d'action sont explosives (le cas de le dire haha) et le huis-clos qui allait être pour moi casse-gueule à la base tant je m'attendais à un Reservoir Dogs bis est génialement bien mis en scène! J'ai aimé ce retour des "chapitres" qu'on avait pas dans Django Unchained. D'ailleurs, je n'avais pas autant pris mon pied que ça à l'époque, le film est génial mais il lui manquait la touche grand-guignolesque que j'ai accueilli avec plaisir dans Hateful. Django c'était un objet "cool", mais pas plus que ça. Là j'ai vraiment pris une claque dans ma gueule et c'était tellement beau (Je le redis), bordel, ce film est beau! Il est magnifiquement bien filmé. Woh

actar
07/01/2016 à 17:38

La radio Tarantino sur Boulevard de la mort très peu pour moi. Son meilleur peut être Inglourious Bastard et ses tirades les plus improbables qui soient : la vision de l'écureuil par Hans Landa, le strudell "ach j'ai oublié de commander la crème", le jeu du qui suis-je avec le SS en Kingkong ; définitivement culte en plus d'être intelligent.

Dirty Harry
07/01/2016 à 16:13

Pulp reste un sommet dans son style rafraichissant, Kill Bill 1&2 une belle claque/hommage au film de sabre/western, Jackie Brown le plus touchant et le plus mûr dans sa simplicité et les rapports entre ses personnages, Death Proof une sympathique récréation dans l'univers "tarantinesque". Ce sont de bons choix bien que Réservoir Dogs reste un bon ticket d'entrée pour pénétrer son cinéma (et son film le plus concis), Django Unchained commençait déjà à patiner (massacre final prévisible, conversations inter-minables, seule la 1ere partie est correcte),
Inglorious Bastards une belle farce uchronique Leonesque avec deux excellentes scènes (l'intro et la scène de la cave) en plus de posséder un excellent personnage (le colonel Hans Landa). C'est ce qui manque au cinéma français : où sont les personnages haut en couleur, aux dialogues ciselés (bon y a Blier) car copier Tarantino on s'en fout ce sera toujours moins bien que l'original mais avoir un auteur qui puisse déplacer les foules sur son nom alors qu'on sait que cela sera bavard et lent j'attends encore....

Plus
votre commentaire