Top des meilleures scènes de sexe - n° 22 & 21

Mise à jour : 23/07/2017 16:12 - Créé : 1 juillet 2010 - Vincent Julé
Top Sexe
1 réactions

Après vous avoir proposé nos classements des meilleurs films d'horreur puis des meilleurs films de science-fiction, l'équipe d'Ecran Large s'est très longuement réunie pour délibérer et choisir ses 25 meilleures scènes de sexe de l'histoire du cinéma. Deux mois de gestation - il a bien fallu revoir les dites séquences pour que le vote soit le plus éclairé possible - pour un classement qui prêtera forcement à débat.

Et comme on ne change pas une formule qui gagne, on a fait appel à notre guest préféré, le réalisateur Vincenzo Natali pour commenter notre classement. Un choix d'autant plus logique que son Splice qui sort cette semaine, offre l'une des scènes de sexe les plus troublantes vues sur un écran de cinéma de récente mémoire.

 

N°25  : Mickey Rourke a de la chance !

N°24 & 23 : Femmes des années 80

 

22Les Valseuses (1974) de Bertrand Blier

 

 

Vincenzo Natali : « C'est impressionnant comment c'est aussi érotique que comique. Mais cela n'a rien à voir avec le couple qui fait l'amour à l'arrière, c'est surtout grâce à l'expression, ou plutôt la non-expression de Gérard Depardieu. »

Julio Lopez : Les Valseuses, c'est le verbe, et le cul. « On est pas bien là ? Paisibles, à la fraîche, décontractés du gland, et on bandera quand on aura envie de bander... » Blier avait le sens de la provocation à l'époque (il y a plus de 35 ans !) et ne rate pas sa cible : la Nouvelle Vague est définitivement has-been. Interdit aux moins de 18 ans, Les Valseuses cartonne avec 5 726 257 entrées - histoire de comparer, pas un film en 2010 n'a aussi bien marché jusqu'à présent, c'est dire le phénomène. Les scènes d'anthologie sont nombreuses et souvent liées au sexe : Brigitte Fossey qui allaite Patrick Dewaere, Isabelle Huppert dépucelée par Dewaere & Depardieu, triolismes avec Jeanne Moreau, Miou-miou et découverte de l'orgasme par cette dernière... Bref, ça n'arrête pas. C'est cru, drôle, excitant, insolent et ça vieillit bien. Un chef d'oeuvre culte !

 
 
 
21Bound (1996) de Larry et Andy Wachowski


Vincenzo Natali  : « Quelle scène extraordinaire. Bien meilleure que le bullet time ou n'importe quel effet spécial de Matrix. Wow. »

 

Patrick Antona : Déjà savamment échaudé par une scène de débouchage d'évier plus que suggestive qui avait permis de mettre en relation la pulpeuse Violet (Jennifer Tilly à la voix doucereuse si excitante) avec l'androgyne Corky (splendide Gina Gershon au sourire plus que carnassier), les Wachowski nous en donnent pour notre argent avec un corps-à-corps très physique qui est souvent cité comme la première scène de sexe lesbien réaliste, bien avant The L Word.

Entre les ondoiements du corps musclé de Gina, avec un tatouage pelvien joliment dévoilé, et  la maestria manuelle déployée par une Violet experte et maîtresse du jeu, le tout dans un clair obscur qui ne cache en rien les corps, on n'est pas loin d'atteindre l'extase au diapason de l'orgasme rauque qui vient clore une scène qui est désormais entrée dans les annales. Il parait que les Wachowski avaient questionné leurs amies homosexuelles pour crédibiliser leur approche, comme quoi il faut toujours prendre conseil auprès des experts.

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire