Les meilleurs films d'invasion extra-terrestre

Jean-Noël Nicolau | 18 septembre 2009
Jean-Noël Nicolau | 18 septembre 2009

Les extra-terrestres de District 9 sont des réfugiés, enfermés dans un ghetto par des humains plus intéressés par le profit que par les droits de l'Homme et de l'Alien. S'agit-il vraiment d'une invasion ? A vous de le découvrir en vous précipitant dans les salles pour déguster ce grand moment de SF. Pour compléter la sortie du film de Neill Blomkamp, Ecran Large vous propose un retour sur les meilleurs films d'invasion extra-terrestres. Insidieuses ou spectaculaires, voici quelques unes des tentatives les plus mémorables de conquête de notre bonne vieille planète.

 

 

La Guerre des mondes de Byron Haskin (1953)

La toute première histoire d'invasion extra-terrestre est aussi la plus effroyable. La Guerre des mondes rédigée par H.G. Wells raconte le pire cauchemar de l'humanité, réduite à une meute hurlante ne pouvant que fuir devant les aliens sans pitié. L'adaptation de Byron Haskin fut un triomphe en son temps, en particulier grâce à des effets spéciaux révolutionnaires. Malheureusement, un rythme inégal et un adoucissement du roman de Wells n'ont pas préservé l'oeuvre du poids des ans.

 

 

Le Météore de la nuit de Jack Arnold

D'après une histoire de Ray Bradbury, Jack Arnold ose en 1953 une histoire d'invasion extra-terrestre pour le moins originale. Comme dans District 9, ces aliens là arrivent sur Terre par hasard et ne cherchent qu'à en repartir, le plus discrètement possible. Avec son traitement ultra-réaliste (et en 3D !), Le Météore de la nuit (It came from outer space) distille à la fois effroi et compassion. Un véritable tour de force à une époque où l'extra-terrestre est forcément associé à l'hostilité la plus totale.

 

 

L'Invasion des profanateurs de sépultures de Don Siegel

Le pire ennemi est celui qui vient de l'intérieur. De l'intérieur de la société, du groupe, de la famille, de l'ami, du conjoint... Une thématique inquiétante, traitée de manière passionnante dans le classique Body Snatchers de Don Siegel. Métaphore sur la montée du communisme en son temps, mais surtout une parabole sur toutes les formes d'embrigadement de masse, le film présente l'invasion la plus insidieuse qui soit, à peine égalée par celle de The Thing.

 

 

Le Village des damnés de Wolf Rilla

Encore plus vicieux que les Body snatchers, les extra-terrestres de Wolf Rilla viennent féconder nuitament les humaines (même stériles !) pour leur offrir de biens mignons petits enfants blonds. Unis par l'esprit, encore plus étroitement que des insectes, ces bambins créent la crainte autour d'eux avant de commencer à révéler leurs pouvoirs. Seul un professeur (George Sanders, excellent) va trouver le courage (et la tactique) pour les affronter. Extrêmement angoissant, ce classique méconnu demeure fort dérangeant.

 

 

Invasion Los Angeles de John Carpenter

Une nouvelle fois les aliens sont parmi nous. Mais parfaitement intégrés et ayant récupéré les meilleurs postes (policiers, politiciens, journalistes...). Une invasion par l'économie et l'ascension sociale ? Le discours anar de John Carpenter s'exprime ici à son maximum. L'extra-terrestre n'est plus le péril communiste, mais plutôt l'oppression capitaliste. Carpenter prend le parti des pauvres, des SDF, des immigrés, des losers et prône la révolution. We sleep, they live ! 'une des oeuvres les plus subversives du cinéma de science-fiction.

 

 

Independence Day de Roland Emmerich

L'invasion extra-terrestre version blockbuster et hymne national américain. Le film fit beaucoup rire en son temps mais devint aussi un immense succès populaire. A la fois pompeux et cumulant tous les pires clichés du genre, Independence Day en est aussi la quintessence. Tout y est, des millions de morts anonymes aux héros sans peur et sans reproche. Le gros bourrin Roland Emmerich donne ici à la destruction massive ses lettres de noblesse... en attendant son 2012... 

 

 

Mars attacks ! de Tim Burton

Le genre manquait de parodie. Qui de mieux placé que l'iconoclaste Tim Burton pour ruer dans le politiquement correct et offrir, en avance, une version totalement déjantée d'Independence Day ? Avec son casting incroyable, ses effets spéciaux colorés et son humour très noir, Mars attacks ! est une pochade qui nous rappelle que la bêtise est la chose la mieux partagée de l'univers.

 

 

Men in black de Barry Sonnenfeld

Les extra-terrestres sont parmi nous, mais nous ne le savons pas. Ils sont de toutes les tailles et de toutes les formes, bons ou méchants. Heureusement, des hommes en noir du calibre de Tommy Lee Jones et Will Smith veillent sur notre sécurité. Cela pourraît être très sérieux et voisin de District 9, c'est surtout une grosse blague, cool et funky. L'attaque du cafard de l'espace prête à sourire et on ne tremble jamais, sûrs que nous sommes d'être sauvés par les agents pas comme les autres.

 

 

Starship Troopers de Paul Verhoeven

Les immondes insectes géants de Starship Troopers ne débarquent pas vraiment sur Terre, mais dans le genre guerre spatiale spectaculaire, le film de Paul Verhoeven demeure la référence absolue. Comme dans District 9, le divertissement se double d'un discours politique et sociologique tout aussi intelligent que subversif. Qui est l'agresseur, qui est la victime ? Le spectateurs s'identifie immédiatement aux humains, avant de réaliser qu'il participe à une propagande aux relents douteux. Loin de tout manichéisme, Starship Troopers demeure un pamphlet anti-colonialiste et anti-militariste sans égal !

 

 

La Guerre des mondes de Steven Spielberg (2005)

Bouclons ce dossier par là où nous l'avons entamé en évoquant la version de La Guerre des mondes signée par Steven Spielberg. Inégale, cette adaptation retrouve les meilleurs accents apocalyptiques du roman de Wells, mais les mélange avec un héroïsme et des thématiques plus propres aux blockbusters hollywoodiens. C'est très impressionnant, parfois génial, mais la présence de Tom Cruise et une fin très discutable peuvent laisser perplexe. Mais, une fois encore, les braves petits humains se font massacrer dans l'horreur la plus totale. Avant que les méchants aliens ne succombent à la grippe A...

 

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire