Cartouche : comment Belmondo ridiculise Johnny Depp 40 ans avant Pirates des Caraïbes

Simon Riaux | 12 décembre 2021
Simon Riaux | 12 décembre 2021

Héros virevoltant, trésors, capes, épées et une musique inoubliable. On ne parle pas de Pirates des Caraïbes, mais de Cartouche, avec Jean-Paul Belmondo

Le cinéma français des années 50 et 60 est un cas particulier, qui aura largement contribué à refaçonner le 7e Art en général. Berceau d'un savoir-faire classique qui sera bientôt fustigé par une nouvelle génération d'auteurs et de critiques comme un artisanat à la papa, la production française est aussi le vivier de La Nouvelle Vague, de ses marivaudages, de ses récits hors les murs, dont la forme incroyablement libre va séduire instantanément le public, et engendrer un électro-choc stylistique qui aura des répercussions hollywoodiennes profondes.

À cette époque, la production française se cherche, expérimente, et s'aventure du côté des coproductions, volontiers franco-italiennes. Autant de tentatives qui sont souvent l'occasion pour des créations hexagonales d'explorer des terrains qui ne sont pas alors les plus empruntés, notamment du côté de l'aventure. Philippe de Broca en fut un orfèvre brillant, dont le sens du spectacle, du romanesque, la vitalité burlesque et poétique, forgeront les codes d'un cinéma de divertissement resté légendaire, dont le Cartouche n'est pas sans évoquer une franchise contemporaine portée par Johnny Depp...

 

Cartouche : Affiche officielleHaut les flingues !

 

L’AVENTURE, C’EST L’AVENTURE  

Bandit de grand chemin, voleur, Robin des bois réinventé, soldat, amant espiègle et amoureux fou, Cartouche est tout cela à la fois. Un aventurier en somme, précipité solide et malicieux de tout ce que le cinéma aura imaginé avant lui de héros malicieux, porté par un sens de l'honneur bien à lui, mais terriblement séduisant. Une description qui pourrait correspondre aux héros de L'Homme de Rio ou du Magnifique, tous deux interprétés par Jean-Paul Belmondo. Mais à bien y regarder, il est un autre personnage sublime incarné par l'acteur, mis en scène par le même auteur en 1962, qui annonce et contient toute la flamboyance à venir.

Il s'agit bien sûr de Cartouche, qui, plus qu'aucun autre, paraît encapsuler toute l'aura du héros Belmondien, annonçant la folle carrière du comédien. Le cinéaste qui aura plus qu'aucun autre forgé la statue de Bébel est Philippe de Broca. Et si son nom n'est pas le premier enseigné dans les écoles de cinéma, le 7e Art se montrant souvent ingrat envers les grands divertisseurs, quand il ne se refuse pas purement et simplement de reconnaître la valeur de leurs créations, son héritage demeure phénoménal. 

 

Cartouche : photo, Claudia Cardinale, Jean-Paul Belmondo"On n'a qu'à l'appeler Johnny Depp !"

 

Parce que des millions de spectateurs ont regardé encore et encore ses films les plus connus, partageant une mémoire d'un spectacle populaire, mais aussi une célébration de l'aventure et d'une certaine culture française, mais aussi parce que les longs-métrages en question ont eu une influence profonde sur le médium lui-même, souvent bien au-delà de nos frontières. Il est ironique de constater que si De Broca est rarement présenté en France comme un de nos artistes les plus importants, il l'est en revanche outre-Atlantique.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Accèder à tous les
contenus en illimité

Sauvez Soutenez une rédaction indépendante
(et sympa)

Profiter d'un confort
de navigation amélioré

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Rhoo...
15/12/2021 à 18:36

Votre héros reste quand même un délinquant multirécidiviste... !

Ethan
14/12/2021 à 08:27

@Simon
Pose toi la question pourquoi beaucoup de cinéphiles trouvent que certains films ont vieilli et pas forcément ceux des années 1960.

Speed par exemple qui n'a pas été restauré ou numerisé je pense. Ce même film sur écran d'avant est mieux. Cartouche désolé mais ça a vraiment vieilli, si ce dernier a été restauré c'est pas terrible.

Après je suis d'accord la numérisation et restauration est parfois agréable. L'homme de Rio a plutôt bien été restauré. Même si au niveau son ils ne pouvaient pas faire grand-chose

Maintenant je pense que pour un visionnage optimal ces films doivent être plutôt visionnés sur écran analogique

Simon Riaux - Rédaction
13/12/2021 à 10:33

@Ethan

Vous écrivez une nouvelle fois absolument n'importe quoi, le film ne souffrant certainement pas des écrans actuels (ce qui ne veut rien dire), et ses récentes restaurations lui ayant redonné un éclat perdu ces dernières décennies. Merci le numérique, donc.

Ethan
12/12/2021 à 22:15

@Ray Peterson

Oui les tribulations bon film également dans la lignée de l'homme de Rio mais moins réussi.

De Broca l'a même regretté en disant que le problème de ce film c'est qu'ils en font trop

L'homme de Rio et les tribulations pour les fans de Tintin c'est top

Le plus beau souvenir de tournage de Belmondo c'est l'homme de Rio, il dit ça dans son livre, 1000 vies valent mieux qu'une
Il était en comité réduit 13 personnes, il y avait une super ambiance

Ray Peterson
12/12/2021 à 21:16

Assez d'accord avec l'avis du dessous. L'Homme de Rio c'est génialissime.

Le Magnifique reste un grand film sur ce que c'est d'écrire un scénario. Pas à fond à 100%
sur l'intégralité du film mais un sacré moment de péloche. Et pis voir pisser dans son froc Jean Lefebvre avant de se faire dessouder sur la plage parce que les trucages n'étaient pas très bien réglés par l'équipe me fait marrer même si sur le coup cela devait franchement pas être drôle.
Les Tribulations est bon aussi mais trop long et trop fantasque pour moi.

Et pour finir sur MR de Broca, (y'a un dossier chez Ecran Large ? je me pose la question) réal injustement oublié, son "Roi de Coeur" est une véritable pépite à réhabiliter d'urgence!

Etha n
12/12/2021 à 20:26

De Broca et Belmondo faisaient de bons films
Cartouche super film
Cela dit S imon ce film a vieilli avec les nouveaux ecra ns qui rendent l'image te rne
U n f ilm à revoir sur ecra n d'avant

Claudia Cardinale était pas mal également

Je me souviens plus vraiment de la fin j'ai l'impression qu'il meu rt

Il y avait également aussi Fanfan la tulipe avec Vincent Perez et Penélope Cru z en 2003 qui était pas mal aussi.

Enfin moi je pense plus à ce film là qu'à Pi ra tes des C arai bes comme comparaison.

Sinon il y a aussi Lagard ère, le Bossu ou Jacquou le croquant.

Sinon le mei lleur de broca franchement c'est l'homme de Rio. Film qui pendant quelques années a été oublié pour une question de droit d'aut eur concernant la vente de dvd, moins mis en avant car produit mg m. Et malheureusement les gens se rappelle plus du magnifique qui n'est pas son meilleur film

Ray Peterson
12/12/2021 à 17:05

Un De Broca/Bebel de haute volée! Un film de cape et d'épée sensationnel avec des cascades de dingue et une fin extrêmement pessimiste pour un film de cet envergure. Cela m'avait pas mal fait tiquer la 1ère fois que je l'vais vu et encore plus maintenant à la revoyure. Culotté le De Broca.

votre commentaire