Basic : le triste film-testament de John McTiernan

Gaël Delachapelle | 5 octobre 2021 - MAJ : 05/10/2021 16:13
Gaël Delachapelle | 5 octobre 2021 - MAJ : 05/10/2021 16:13

Retour sur Basic, le thriller militaire très oublié du réalisateur de Piège de Cristal et Predator, avec John Travolta et Samuel L. Jackson.

Peu de réalisateurs à Hollywood peuvent se targuer d’avoir autant marqué le cinéma d’action américain d’une pierre blanche que John McTiernan, qui aura redéfini les codes et la structure du genre entre la fin des années 1980 et le début des années 2000, avec une filmographie principalement composée de grandes œuvres. Que ce soit Predator, film de science-fiction ayant imposé Arnold Schwarzenegger comme une figure emblématique du cinéma d’action reaganien, ou encore Piège de Cristal et sa mise en scène vertigineuse, avec un Bruce Willis devenu depuis indissociable de son alter ego John McClane (pour le meilleur comme pour le pire), dans la saga Die Hard.

Mais en 2003, la carrière de John McTiernan s'est subitement arrêtée, suite à des démêlés judiciaires liés au development hell de son remake de Rollerball. Son dernier fait d'armes en date reste le thriller militaire Basic, mettant en scène John Travolta, Connie Nielsen et Samuel L. Jackson, dans un huis clos sous l'influence de Rashõmon d’Akira Kurosawa. On revient donc sur le dernier film de McTiernan, sur son écriture et sa mise en scène qui témoignent de la maîtrise indéniable d’un cinéaste en pleine possession de ses moyens, afin de comprendre pourquoi Basic est peut-être bien son film-somme.

 

photo, John Travolta, Connie NielsenQuand on débriefe sur un film chez Ecran Large

 

Basic Instinct

Le 11ème et dernier film de John McTiernan s’inscrit donc dans le genre très 90’s qu’est le thriller militaire, dépeignant avec beaucoup de réalisme le milieu très viril et masculin des Rangers de l’armée américaine, incarné par exemple par Tigerland de Joel Schumacher, ou encore À Armes égales de Sir Ridley Scott, avec Demi Moore. La comparaison avec ces deux œuvres est loin d’être anodine, puisque le film de McTiernan partage avec eux le même conseiller technique, à savoir le sergent-chef Charles Fails, le réalisateur ayant cherché à être le plus authentique possible dans son portrait du quotidien des Rangers.

Une note d’intention qui contraste de manière assez ironique avec les précédentes œuvres de sa filmographie, notamment Predator et son regard quasi homoérotique sur le corps militaire reaganien, symbolisé par ce bras de fer suintant de sueur entre Schwarzenegger et Carl Weathers, qui en aura rendu hilare plus d’un. Mais ici, dans Basic, il n'est pas vraiment question d’empoignades viriles et amicales entre des gros bras, mais plutôt d'un sergent instructeur vraiment pas cool nommé West (incarné par un Samuel L. Jackson plus motherfucker que jamais), qui malmène chacun des membres de son groupe de Rangers, au point de leur donner à tous un mobile parfait.

 

photo, Samuel L. JacksonSamuel L. Jackson... qui joue Samuel L. Jackson

 

Après un entraînement qui tourne mal dans une Jungle de Panama en pleine tempête, seuls deux hommes du groupe, dont un blessé, sont retrouvés vivants. Pour interroger les deux rescapés (dont les versions des faits divergent) aux côtés de la capitaine Julia Osborne (excellente Connie Nielsen), le commandant de la base fait donc appel à un vieil ami et ex-Ranger, devenu depuis un agent de la DEA soupçonné de corruption, nommé Tom Hardy (incarné non pas par l’acteur, mais par un John Travolta très cool et relax).

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Accèder à tous les
contenus en illimité

Sauvez Soutenez une rédaction indépendante
(et sympa)

Profiter d'un confort
de navigation amélioré

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Loulou48
06/10/2021 à 15:44

@alulu : ils avaient surtout spoilé la fin comme des gorets avec une simple photo !

alulu
06/10/2021 à 15:14

C'est clair qu'à l'époque, chez MadMovies, ils avaient quelques chouchous, certains justifiés mais pour d'autres.... Christophe Gans c'était plus du copinage, du corporate par exemple.

Rouge carré
06/10/2021 à 14:55

Haha je m’étais avoir pr mad movies aussi, quel déception.
Pour ce qui est du réalisateur c’est clair qu’il manque au cinéma

Kyle Reese
06/10/2021 à 01:18

@alulu

Tu as raison sur l'age. Mais le fait d'avoir été aussi longtemps écarté des studios et ces 2 films pas non plus très marquant ne me donnent pas trop d'espoir pour un retour percutant si retour il y a un jour. J'y avais cru moi à son Rollerball, merci qui ? ... merci Mad movies qui avait bien survendu son film il me semble !

alulu
05/10/2021 à 22:55

James Cameron est né en 54 et McTiernan en 51, ça fait pas bézef et ne parlons pas d'Eastwood qui lui est un contemporain de Jésus. Je crois même qui l'était dans la Cène, tout au bout à l’extrême droite :)

Pour Rollerball, oui le film est foireux mais il n'est pas le seul responsable du naufrage mais j'aime bien le final bolchevique du film.

Kyle Reese
05/10/2021 à 22:33

Bien aimé surement à l'époque mais je ne me souviens plus vraiment du film ... je crois que je ne suis pas trop fan des thrillers aux seins des gradés de l'armée US. Pas très passionnant pour moi.
Par contre c'est sur que c'est bien mieux que Rollerball, un bon foirage des familles.
Mc Tiernan manque certes, mais peut être qu'il avait déjà tout donné. Perso je n'espère plus rien vu son age et puis pas sur qu'il ai de nouveau envie de se frotter à Hollywood ou il a un peu merdé tout de même.( Les écoutes)

Matrix R
05/10/2021 à 20:54

Grand film
L'enquete est superbe

fedor
05/10/2021 à 19:42

La fin devais être plus pessimiste, mais Travolta à refusé de jouer un méchant.

Sinon, film géniale ( sauf la fin)

sylvinception
05/10/2021 à 19:07

Mieux vaut avoir fini sur Basic plutôt que sur le désastre Rollerball en tout cas.

alulu
05/10/2021 à 17:05

Plaisant à voir mais je ne peux pas m’empêcher de penser que Basic a plus le rendu d'un pilote de série que d'un film, surtout avec cette fin un peu bâclée. Je ne sais pas si un jour il tournera un nouveau film mais ça me fait un peu chie* si sa carrière se clôt sur ce film mineur.

Plus
votre commentaire