28 semaines plus tard : la suite parfaite aux zombies de 28 jours plus tard ?

Mathieu Jaborska | 5 mai 2021
Mathieu Jaborska | 5 mai 2021

En 2002, le monde découvrait 28 jours plus tard. Un film de zombies-infectés-engragés-morts-vivants si radicalement furieux qu'il propulse la carrière de ses auteurs Danny Boyle et Alex Garland, donne un second souffle au genre et influencera des générations de cinéastes. Un classique avant-gardiste, donc, aussi respecté que lucratif puisqu'il a multiplié par 10 son maigre budget de 8 millions de dollars. Une suite était aussi inévitable que redoutée. Et pourtant, 28 semaines plus tard s'est avéré une excellente surprise.

Les cinéphiles savent bien que les bonnes suites ne courent pas les rues, surtout quand il est question de cinéma d'horreur. Le long-métrage mis en scène par Juan Carlos Fresnadillo prouve pourtant que l'exercice peut être maîtrisé. Lui-même plutôt rentable (il a rapporté 65 millions de dollars grâce à un budget toujours modeste de 15 millions), il ressemble presque au petit manuel de la suite réussie. On se plonge à l'intérieur.

 

photoWhat's in your head? Zombie !

 

Le bon concept

28 jours plus tard était assurément le bon client pour une suite. Mais contrairement à certains de ses concurrents, ou de ses rejetons indirects, il n'a pas inspiré une potentielle franchise dans la précipitation. Plusieurs années se sont écoulées avant que la Fox et Danny Boyle décident de revenir sur leur succès. Le studio avait produit l'original via sa filiale Fox Atomic, dédiée au cinéma de genre, et avait collaboré avec la firme DNA Films, qui accompagnait Boyle depuis Trainspotting. Son fondateur Andrew Macdonald confirmait d'ailleurs dans le making-of que faire fructifier ce coup d'éclat n'était pas l'objectif premier : "À l'origine, il n'était pas question de faire plusieurs volets, mais si quelqu'un arrivait avec une bonne idée, on se devait de l'étudier".

Selon la note de production reprise par Rotten Tomatoes, quatre ans ont été nécessaires pour trouver la fameuse bonne idée. Toujours très impliqués, Boyle et Garland ont eux-mêmes travaillé à agrandir le microcosme londonien de 28 jours. Plusieurs pistes sont mises sur la table, dont un 29 jours plus tard, se déroulant dans le même cadre, lors du départ du personnage campé par Cillian Murphy. Il est également question d'une sorte de prequel qui décrirait les fameux 28 jours du titre, entre la découverte du virus et l'apocalypse. On aurait alors suivi des marines britanniques qui sauvent le Premier ministre et la reine.

 

photoLondres vide

 

Une seule règle est établie : s'éloigner du concept original. Une peur panique de la redite logique dès lors que les auteurs ont droit au chapitre. Boyle et Garland veulent s'emparer du bon concept, et ne pas valider le plus potentiellement rentable d'entre eux. Une manière de s'émanciper de la fameuse malédiction des suites. Le réalisateur d'Ex Machina s'expliquait en 2015 dans les colonnes d'IndieWire à propos de son rapport aux suites et son implication sur 28 semaines :

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Accèder à tous les
contenus en illimité

Sauvez Soutenez une rédaction indépendante
(et sympa)

Profiter d'un confort
de navigation amélioré

Tout savoir sur 28 semaines plus tard

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Ozymandias
08/05/2021 à 07:47

Un film que j'adore également, une référence pour moi ;).

sylvinception
06/05/2021 à 17:27

Tout-à-fait d'accord avec Alexis... qui n'est autre que le petit frère de Lionel !!

Mx
06/05/2021 à 11:04

"on a perdu le contrôle. Cessez le tir sélectif, tirez sur tout ce qui bouge".

Alexis Wagener
05/05/2021 à 21:54

28 jours plus tard sai le meilleur film de zombie pour ma par sai plus la réalité qui se passe que dotre film de zombie

Kyle Reese
05/05/2021 à 21:43

@moky99

Oui celle là est top aussi en effet, mais plus classique dans la mise en scène pourtant superbe de Snyder. Dans 28 semaines plus tard la mise en scène est tout autant chaotique que ce qui se passe. On a vraiment l'impression d'être à la place des protagonistes qui n'ont quasiment pas le temps de comprendre ce qui se passe. C'est limite de la réalité virtuelle cette séquence pour moi. Ca va tellement vite, trop vite qu'on capte qu'une petite fraction de l'action, comme les personnages, car si on s'attarde 1/2 seconde de trop il est trop tard pn est bouffé. Je me sentais plus acteur vulnérable des événements que témoin spectateur comme dans la scène de Dawn of the dead.

Gally
05/05/2021 à 21:16

@ Brosdabid
+1

moky99
05/05/2021 à 19:29

@Brosdabid
Non, pour moi la plus impressionnante intro d'un film de zombie, c'est celle de Dawn of the Dead.

Brosdabid
05/05/2021 à 18:55

La plus Épique des scènes d ouverture de film de zombies avec un alliage parfait images musique,
Un pur cauchemar !

Mx
05/05/2021 à 15:16

En effet, une suite intelligente (c'est rare!!), pas forcément supérieure au premier, mais différente, de manière à former un parfait dyptique ,en rêvant à 28 mois plus tard!!

et quel casting, robert carlyle, rose byrne, immogen pots, jeremy renner, catherine mac kromak, et même idris elba, franchement, ia du lourd!!

La meilleure scène pour moi, c'est pas le début (quoique..), mais le moment ou tous les infectés sortent du métré, lente montée en tension, avec l'incroyable score de murphy, pure vision de chaos, au ciné, ct épique!!

Kyle Reese
05/05/2021 à 14:28

La première scène jusqu’à la fuite du père est tétanisante. Je n’ai jamais ressenti une urgence, un chaos aussi présent aussi fort au cinéma. J’étais en quasi lévitation sur mon siège avec les poils hérissés. Pendant ces quelques minutes d’invasion on sent qu’à la moindre erreur de choix de direction, à la moindre chute .... c’est fini. Et cette musique qui monte jusqu’à ce spring final vers le petit bateau. Rien que pour ce début de folie le film vaut d’être vu. La meilleure justification de l’utilisation de la shaky cam. Ensuite ça se calme mais c’est très bien aussi dans un genre plus classique mais néanmoins très intéressant avec cette famille éclatée et la tentative de recomposition zombificale par le père enragé.

votre commentaire