Real Steel : quand Hugh Jackman fait la bagarre avec des gros robots façon Rocky

Déborah Lechner | 10 avril 2021
Déborah Lechner | 10 avril 2021

En 2011, Hugh Jackman a momentanément lâché les griffes de Wolverine pour faire mumuse avec de gros robots dans le film Real Steel, réalisé par Shawn Levy.

Même s'il est rarement cité en premier quand on parle de films avec de gros robots dedans, Real Steel a malgré tout été un petit succès assez bien accueilli par le public, générant plus de 300 millions de dollars au box-office mondial en 2011 (hors inflation) pour un budget de 80 millions. Si on ajoute à ça Hugh Jackman en tête d'affiche, des androïdes futuristes qui se bastonnent, Shawn Levy derrière la caméra et un Steven Spielberg qui traîne dans les parages, la voie semblait toute tracée pour une suite, bien discutée à un moment, mais partie aux oubliettes depuis plusieurs années. Alors en attendant d'avoir, peut-être un jour, des nouvelles de Real Steel 2, on peut toujours reparler du premier film, qui mérite notre sympathie.

 

photoEn attendant le deuxième round 

 

ACIER TROMPÉ

Pour la faire courte, Real Steel se déroule dans un futur proche où les boxeurs ont été remplacés par des robots afin d'offrir au public des performances surhumaines et des spectacles toujours plus violents. Charlie (Hugh Jackman), un ancien combattant rêvant d'un titre de champion qu'il n'aura plus l'occasion de décrocher, a donc dû descendre du ring, se contentant de combattre avec des robots en ruine qu'il fabrique et rafistole à partir de pièces détachées obtenues plus ou moins légalement.

Jusqu'ici sans attache ni stabilité, sa vie bascule du jour au lendemain lorsqu'il rencontre Max (Dakota Goyo), son fils de 11 ans qu'il a abandonné avant sa naissance et qui vient de perdre sa mère. Cherchant dans un premier temps à refiler la garde exclusive à sa tante très riche, il magouille ensuite avec le mari de cette dernière pour garder son rejeton avec lui tout l'été en échange de beaucoup de gros billets.

 

photo, Hugh JackmanHugh Jackman qui met des grosses patates au vent

 

Sans surprise, Max est fan de boxe robotique (quel gamin ne le serait pas ?), ce qui l'amène à se rapprocher de Charlie qui s'adoucit et passe progressivement d'un rustre étranger à un super papounet. Real Steel a beau être classé PG-13 et non PG, le film reste ainsi destiné à des spectateurs assez jeunes, bien que la production ait dû poncer son matériau d'origine pour avoir une retranscription suffisamment lisse et divertissante pour le grand public.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Accèder à tous les
contenus en illimité

Sauvez Soutenez une rédaction indépendante
(et sympa)

Profiter d'un confort
de navigation amélioré

Tout savoir sur Real Steel

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Hocine
11/04/2021 à 18:30

@Loh
Real Steel me fait penser à un autre film avec Stallone: Over the Top, en raison de la relation père-fils et du tournoi final

Hasgarn
11/04/2021 à 18:21

Revu plusieurs fois car il s’agit d’un film très attachant.
Et un très bon rôle pour Hugh, d’ailleurs

Pseudo1
11/04/2021 à 12:11

Idem, très bonne surprise ce film. On sentait bien la patte familiale de Spielberg (même à la réa, à se demander si Levy n'a pas laissé la main par moments). Les effets sont fichtrement bien intégrés, même encore aujourd'hui, et le combat final vraiment excellent.

Je le revois de temps en temps, le plaisir reste intact.

Fab
10/04/2021 à 20:58

Mérite définitivement un deuxième visionnage.

blame
10/04/2021 à 11:50

idem vu au ciné. J'ai passé un très bon moment. l'univers est très sympa de quoi lancer une franchise.

Loh
10/04/2021 à 10:52

Un vrai bon film familial , qui marche sur la trace de Rocky
Très curieux qu’une suite n’ait jamais vu le jour étant donné le potentiel et les possibilités

Flash
10/04/2021 à 10:33

Vu au cinéma lors de sa sortie, un bon film familial.
Je le reverrai avec plaisir.

votre commentaire