Green Lantern : pourquoi ça a failli être un bon film de super-héros

Prescilia Correnti | 23 mai 2020 - MAJ : 24/05/2020 21:29
Prescilia Correnti | 23 mai 2020 - MAJ : 24/05/2020 21:29

Ryan Reynolds lui-même s’en moque encore éperdument aujourd’hui. Mais si finalement, Green Lantern n’était pas si mauvais ? 

2008. Marvel débarque en trombe avec son blockbuster de l’année : Iron Man. Adoré autant par les fans de la première heure, que des spectateurs qui s’amassent dans les salles pour aller le voir, le studio voit dans les super-héros un filon inépuisable à porter sur grand écran. La suite de l’histoire vous la connaissez puisque désormais la Maison des Idées se paie le luxe de produire les films qui engrangent le plus au box-office, établissant même le plus gros record avec son apogée Avengers : Endgame.

Mais si Marvel a habilement manoeuvré les ficelles de son empire super-héroïque, il y a un autre studio qui a bien tenté de prendre le train en marche sans y parvenir, et c’est malheureusement Warner.

 

Photo Tim RobbinsPhoto rare des PDG de la Warner plutôt content de leur film avant sa chute 

 

A l’été 2011, alors que les Avengers ne s’étaient pas encore réunis, que Christian Bale jouait toujours au Chevalier Noir et que Ryan Reynolds tentait désespérément de réaliser un film Deadpool à partir des cendres du personnage issu de l’affreux prequel de Wolverine, la Warner comptait bien étendre son empire héroïque, à commencer avec Green Lantern.

Un personnage, à priori, de second plan, mais qui regorge d’un univers assez riche et passionnant pour permettre à son studio d’espérer une continuité cinématographique plus large avec, sans doute, l’espoir de faire des croisements avec d’autres héros de la franchise DC. Sur le papier, tout était là pour fonctionner. Malheureusement le plan ne va pas exactement se passer comme prévu.

Avec Green Lantern, Warner signe l’un de ses pires échecs au cinéma. Rapidement, le film qui devait être le fer de lance d’un univers étendu, devient la risée des films de super-héros sur Internet. Pourtant, soyons un peu honnête, il y a quand même eu pire dans le registre des adaptations : Catwoman,  Elektra ou encore Daredevil (voir notre dossier) pour ne citer qu’eux, et tout dans Green Lantern n’est pas à jeter à la poubelle. 

 

photoC'est intéressant, tu peux continuer

 

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Accèder à tous les
contenus en illimité

Sauvez Soutenez une rédaction indépendante
(et sympa)

Profiter d'un confort
de navigation amélioré

commentaires

Alyon
25/05/2020 à 11:49

Pour répondre à la question oui indéfendable et le seul film de super héros que je n'ai pas pu voir jusqu'au bout ...

Cosmos
25/05/2020 à 05:04

Je suis de la génération livre DC,Marvel, titan.etc
Je trouve que les réalisateurs et producteur ont détruit les oeuvres des vrais créateurs avec l'aide de stanley

Opale
24/05/2020 à 09:52

Le film n'est pas terrible car c'est hyper classe gueule ce personnage et son univers. Ce qui peut fonctionner sur le papier ne fonctionne pas forcément à l'écran, c'est le cas ici avec GL. Et effectivement Ryan Reynolds, de plus en plus insupportable, ferait mieux de la fermer plutôt que de cracher dans la soupe en bon soldat anti DC. Rends la tune si t'assumes pas, mec...

Toto76
24/05/2020 à 06:19

Moi qui connaissait peu l'univers des Green Lanterne j'avais bien aimé le film. Je trouve dommage que le film soit l'objet d'autant de moqueries. J'avais entendu parler d'un remake pour 2020 ou 2021 et Tom Cruise aurait repris le rôle d'Hal Jordan avait vous des infos sur le sujet ? Quand à Ryan Reynolds j'ai trouvé son attitude déplacé en réglant ses comptes avec Dc Comics dans le premier Deadpool. Il était bien comptant d'empaucher un gros caché pour le film et personne ne l'a forcé à faire le film.

Numberz
23/05/2020 à 21:33

@greg

Oui,je vois ce que tu veux dire. Cette partie était assez flippante effectivement. Après, c'est clair que ce n'était pas mon event préféré, loin de là.

Gregdevil
23/05/2020 à 19:47

@Numberz

En faite dans Blackest Night c'est surtout la 1ère partie que je kiff.
Le Bad Guy est charismatique, et quand il envoi les bagues pour réveiller les morts ça me filé la chair de poule.
Voir tout les Corps se mobiliser, les Red Lantern, s'Allier les uns au autres c'était le pied.
Apres ça reste de la baston mais le concept été fort.
Et oui pour moi aussi Hal est LE green Lantern.
Avec les Sfx d'aujourd'hui ya vraiment moyen de faire quelque chose. "La seul limite, c'est ton imagination"

commode
23/05/2020 à 19:27

oui dardevil ?elektra et catwoman sont des chefs d'oeuvre n'est ce pas ?

Marvelleux
23/05/2020 à 18:46

En espérant une nouvelle adaptation plus cohérente.

Numberz
23/05/2020 à 18:37

Et donc pour moi, la saga de 1992 à sa mort dans extinction, c'est vraiment du grand Lantern. Et bien sûr, renaissance qui voit son retour ainsi que le green lantern corps.

Numberz
23/05/2020 à 18:35

@ greg

Franchement, je n'ai pas été emballé plus que cela par Blackest night et encore moins par le pseudo reboot brightest day.

Pour moi, c'est vraiment Hal Jordan le bon choix. Car par lui, il y a toute une mythologie autour. Sinestro, Star sapphire, le red lantern. Oa, ces potes Killowog et Tomar. Jusqu'à Parallax. Même si ce dernier servait plus d'excuses bidon au pétage de câbles de Hal.
Jordan est celui par qui est arrivé Kyle Rayner et la sage Ion et Oméga. Franchement, je trouve que c'est le meilleur étendard possible. Parmi les 7 merveilles (la justice league), il a toujours été mon chouchou.
Parcontre, si un jour un Green lantern voit le jour, je parierais sur John Stewart. Parce que a part cyborg et pourquoi pas Jonnz, c'est le seul qui pourrait être intégré à l'équipe originelle par la suite et apporter de la discrimination positive. C'est sans méchanceté que je dise cela, car la ligue n'est pas trop adepte sur le papier à être très diversifié. C'est pour cela que j'apprécie tant le dessin animé, malgré l'absence de Jordan.

Plus

votre commentaire