Crazy Amy : critique découverte

Laurent Pécha | 19 novembre 2015 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Laurent Pécha | 19 novembre 2015 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Quasi conjointement à sa sortie vidéo aux USA, le nouveau film de Judd Apatow débarque en salles chez nous. Presque en catimini alors que l’auteur a ses fans purs et durs de ce côté-ci de l’Atlantique. Mais Crazy Amy est-il plus un film d’Apatow que la vraie découverte d’un phénomène comique, Amy Schumer ?

40 ANS, TOUJOURS CRAZY

Gros succès aux USA (110 millions de dollars soit le deuxième plus gros score d’Apatow chez lui), Crazy Amy a mis beaucoup de temps (trop ?) à sortir dans nos salles. On aurait presque envie de dire tant mieux tant dans le laps de temps écoulé, Amy Schumer, son interprète principale (également scénariste du film) a vu sa notoriété grimper en flèche. Au point que beaucoup ont déjà vu des segments vidéo sur youtube du talent comique de la comédienne (foncez sur son hilarante série Inside Amy Schumer si ce n’est pas déjà fait). Et le moins que l’on puisse dire, c’est que son humour est décapant. La jeune femme parle de sexe (son sujet de prédilection numéro 1) comme personne avant elle. Du moins jamais avec autant de liberté. Rien ne l’arrête et ce qui pourrait être vulgaire chez les autres, devient juste désopilant chez elle.

 

photo, Amy Schumer

 

SCHUMER, MODE D'EMPLOI

Et le film, Crazy Amy, d’être justement ce formidable véhicule pour mettre en lumière cette snipeuse de l’humour trash. En partie inspirée de la vie privée de l’actrice (ses rencontres avec le sexe opposé en tête), le film d’Apatow est ainsi une ode à la liberté de la femme new-yorkaise. L’occasion pour le réalisateur de montrer qu’il est aussi à l’aise pour filmer les femmes que les hommes. Entourée par des seconds rôles aussi bien écrits qu’incarnés (Lebron James, la star du basket US, démontrant une aptitude à la comédie infiniment supérieure à un certain Michael Jordan) et un co-star bien trop rare (l’impeccable Bill Hader), Amy Schumer bouffe l’écran. On ressent constamment sa jubilation de prendre à bras le corps cette immense opportunité d’être le temps d’un film la star du moment. Nul doute qu’avec une telle gouaille, les opportunités de briller seront nombreuses.

 

Affiche fr

 

Résumé

La révélation (ciné) du talent hors norme d’Amy Schumer aka la femme la plus drôle du monde.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(3.5)

Votre note ?

commentaires
Jartic
20/11/2015 à 11:01

Le sexe n'est pas vraiment LE sujet du film, mais évidemment c'est souvent présent dans les films qui parlent de l'humain, bizarrement...
On pourrait aussi chercher un film sans aucune forme d'Amour et de romance, mais même un Michael Bay ou un film d'horreur en a.

SMQ
19/11/2015 à 20:01

D'accord avec tous les commentaires ci-dessus. Trop long, drôle mais sans plus, j'ai failli abandonner au bout d'une heure, sachant qu'il en restait encore 1 à tenir...Scènes trop longues qui ne donnent aucun rythme au film.. Par contre, oui, casting impeccable, le boyfriend, la soeur, LeBron, etc..... Bref, grosse déception.

T1000
19/11/2015 à 14:24

Je dois dire que je ne comprends pas du tout le cinéma d'Apatow, et sa valeur. Il a un sens du rythme et du timing comique qui me laisse de marbre. Les scènes s'étirent trop, comme s'il aimait trop les acteurs et les impro et les mots pour pouvoir et vouloir couper une scène avant qu'elle retombe à plat

Ca se voit particulièrement bien avec Tilda Swinton et l'échange entre Bill Hader et Lebron James dans le bar je trouve.

Christophe Percheval
19/11/2015 à 14:16

Complètement d'accord avec Stivostine, qu'il est long ce film...est pas forcement drôle. Je ne me suis pas endormi devant, mais pas loin...

stivostine
19/11/2015 à 13:11

super déçu par ce film, trop pompeux et long

Ratatak
19/11/2015 à 13:03

Une faute dans le chapeau, une amorce qui donne envie d'en savoir plus et l'article s'arrête net...

Vous faites des papiers en DLCs maintenant ?

votre commentaire