Critique : Cet été-là

La Rédaction | 27 novembre 2013
La Rédaction | 27 novembre 2013

Seconde collaboration et première réalisation pour Nat Faxon et Jim Rash, le duo derrière le script de The Descendants (Oscar du meilleur scénario 2012), Cet été-là (titre français hautement ridicule dissimulant The Way way back, encore merci aux distributeurs français...) semblait être la sempiternelle comédie dramatique indé à la sauce Sundance. Entendez par là; une histoire apte à stigmatiser les travers de l'adolescence, des protagonistes hauts en couleurs personnifiés par des visages familiers du paysage Sundance (Steve Carrell, Toni Collette et Maya Rudolph en tête) et ce ton doux-amer si cher au cinéma indépendant américain. Et si effectivement, tous ces ingrédients sont bien présents, le récit offre aussi et surtout un parfum nostalgique touchant par sa capacité à raviver nos vieux souvenirs d'enfance.

La force première de The Way way back se trouve avant tout dans son casting attachant qui parvient à presque nous faire oublier que les personnages s'avèrent finalement peu écrits et facilement interchangeables avec les autres films du genre (le rôle de Toni Collette restant ainsi peu éloigné de celui qu'elle tenait dans Little miss sunshine). Il faut dire qu'avec un Sam Rockwell, brillantissime tant sur le registre comique que dramatique ou encore un Steve Carrell dans un rôle pas loin du contre emploi (le beau-père tête à claque, coureur de jupons à ses heures perdues et autoritaire, dressant une relation à la limite de l'abus psychologique avec le jeune héros), les auteurs du film ont effectivement de quoi voir venir. Qu'importe alors qu'ils étirent un peu trop leur récit tant ils parviennent grâce à leurs comédiens à sans cesse retomber sur leurs pattes et trouver une justesse de ton salvateur qui n'est pas sans rappeler le méconnu et bien trop sous-estimé Adventure land.

Plus gros succès au box office pour un film issu du Sundance festival, Cet été-là arrivera t-il à réchauffer le cœur des français en ces temps de fraîcheur automnale ?  Ou bien le public lui réservera t-il un accueil plus chaleureux lors de sa sortie DVD / Blu Ray au printemps prochain ? On a peur de connaître malheureusement la réponse...

Alan Le Gall

Résumé

Lecteurs

(0.0)

Votre note ?

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire