Elysium : critique métallisée

Sandy Gillet | 5 janvier 2019 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Sandy Gillet | 5 janvier 2019 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Lancé par District 9 en 2009, Neill Blomkamp filme Matt Damon et Jodie Foster dans Elysium, une superproduction ambitieuse. Mais pas satisfaisante.

BANLIEUE TERRE

District 9, le premier film de Neill Blomkamp, était un peu léger et bancal quant à son scénario mais il est indéniable que le spectacle était au rendez-vous, grâce à des effets spéciaux encore de qualité ajourd'hui, entre artisanat et effets numériques. Il servait en plus une mise en scène altruiste et confondante de générosité naïve qui rendait le tout très appréciable. Des qualités que toutefois l'on subodorait conjoncturelles et que l'on voyait mal survivre à un deuxième film. Et de fait Elysium a tous les défauts de District 9, mais n'est cette fois-ci pas sauvé par ses qualités formelles.

 

Photo Matt DamonMate moi ce Damon

 

On retiendra tout de même les vingt premières minutes. La terre n'abrite plus que les exclus et les parias alors qu'un eldorado réservé aux nantis tourne en orbite éloigné à mi-chemin de la lune. Sur Elysium pas de maladies, l'air y est pur et Jodie Foster - comme d'habitude fantastique même ici en arrière-petite-fille de Brice Hortefeux et Manuel Valls - est son bulldog français. Matt Damon quant à lui a fait de la muscu pendant quelques mois pour rendre crédible son rôle d'ouvrier qui tente de se remettre dans le droit chemin après une prime jeunesse passée à tirer des caisses.

 

photo, Matt DamonPas-Mad Max

 

ELY-CHEUM

Au-delà des thématiques éculées qui se dessinent (lutte des classes, inégalités, la Terre maltraitée...), on est aussi en terrain connu niveau mise en scène et design d'ensemble (décors chaotiques, photo accentuant la sécheresse des couleurs, cadres épurés...). Mais là où District 9 arrivait à tenir la route grâce à son côté joyeusement un peu foutraque et et son second degré masquant les déficiences de l'histoire, Elysium fait très vite dans le sérieux, la rédemption et la leçon de morale épaisse.

On ne compte plus alors les incohérences, les contradictions et autres ellipses narratives embarrassantes. Jusqu'à la réalisation nettement plus empruntée voire sans vie. Comme si Neill Blomkamp voulait déjà passer à autre chose, bien conscient de la vacuité de l'entreprise.

 

photo, Jodie FosterJodie Foster

 

C'est dommage car il y avait là matière à faire quelque chose qui aurait pu s'inscrire dans de la SF old school façon Soleil vert , dont l'ambition n'est autre que d'être le miroir à peine déformé d'un présent qui part en sucette. C'était à n'en pas douter la volonté de Neill Blomkamp avec aussi la possibilité pour lui de refaire District 9 avec plus de moyens (100 millions au lieu de 30) tout en lui permettant de creuser certains de ses thèmes de prédilection comme la perte de contrôle du corps (via un virus alien / via ici un squelette d'acier) ou de collaborer à nouveau avec l'acteur sud-africain Sharlto Copley qui en fait des tonnes mais dont le cabotinage charme.

  

Affiche française

Résumé

Un beau ratage. Le salut passera peut-être par des productions financièrement moins ambitieuses mais dont l'histoire permettrait de donner libre cours à l'indéniable talent de metteur en scène de Neill Blomkamp?

Autre avis Geoffrey Crété
L'ambition est là, le savoir-faire et les talents aussi. Ne manquait plus qu'un scénario solide, des enjeux forts et des personnages avec un peu de profondeur pour emballer le film de science-fiction nerveux et excitant dont rêvait sûrement Neil Blomkamp.
Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(3.1)

Votre note ?

commentaires
Baretta
06/01/2020 à 06:18

@ zetagundam
Absolument je me suis dis la même chose
La station au dessus de la terre avec ces nantis qui leurs envoie leurs déchets, des gens prêts tout pour "monter", c'est le même cadre après ça diverge.
Donc c'est bien un espèce de spin off.

pepe 2
05/01/2020 à 21:59

Halo aussi pour l'inspiration

pouflo
05/01/2020 à 21:19

@ zetagundam

Absolument pas.

peter porker
05/01/2020 à 21:18

@ Geoffrey Crété


Pourquoi que neil blomkamp ne s'interesse pas a produire un projet Elysium vs Edge of tomorrow ?

Les univers des 2 films fonctionnerait bien ensemble
Aussi j'espere que les prods produiront un jour un batman vs Spider-man et un bond vs bourne

Babar77
05/01/2020 à 20:41

bon film pour ma part.
Bizarre de voir des trucs insipides mieux notés que ce film

Tophyze
05/01/2020 à 19:43

Et cela a donné quoi côté box-office à l'époque ?

Hank Hulé
05/01/2020 à 19:31

Et Chappie (chapeau) enfoncera le dernier clou du cercueil de NB

zetagundam
05/01/2020 à 19:18

Serait-ce un spin-off non avoué de Gunnm car l'univers du film ressemble étrangement à celui du manga ? :)

votre commentaire