Critique : Africa United

Par Louisa Amara
19 janvier 2011
MAJ : 21 mai 2024
0 commentaire

Comparé plusieurs fois à Slumdog Millionnaire, car les journalistes sont parfois des fainéants qui s'ignorent, Africa United n'a rien à voir avec le film de Danny Boyle. Si ce n'est qu'il réunit un groupe d'enfants pauvres dans un pays « émergent » ou « en voie de développement » comme on dit dans les livres d'Histoire. L'intérêt principal d'Africa United est d'avoir su créer de vrais personnages avec une personnalité propre pour un road trip à travers le continent africain, avec un seul but : rejoindre l'Afrique du sud pour assister à la Coupe du monde de football 2010.

Partant du Rwanda, en passant par le Congo, le Burundi etc,aj ce sont 7 pays que nos petits héros vont traverser pour rejoindre enfin le stade d'Orlando à Soweto pour l'ouverture de la Coupe. Accompagnant leur ami Fabrice, un surdoué du ballon rond, son « manager » Dudu et sa sœur, vont rencontrer d'autres enfants voulant partager cette aventure et faire partie d'une équipe : the Africa United.   Ce rêve naïf, participer à la plus mythique des compétitions, aurait pu facilement faire tomber le film dans les écueils classiques des « charity movies » où l'on pardonne vite les défauts, parce que le film défend une grande cause.

Mais la réalisatrice, Debs Gardner-Paterson a su s'appuyer sur de jeunes comédiens talentueux, en soignant un scénario qui n'évite pas la confrontation des enfants à la violence, au sida, aux guerres de territoire, fléaux du continent africain. Par un tour de force admirable, la réalisatrice passe des scènes de comédie légères et enfantines, à des séquences dramatiques, tout en distillant des saynètes d'animation à l'aide de marionnettes et accessoires, que n'aurait pas renié Michel Gondry. Ces petites scènes sont un fil conducteur, une histoire dans l'histoire racontée par le meneur de la petite bande, Dudu, boule d'énergie qui ne cesse de remotiver son équipe.

Destiné aux enfants, ce film se voit aussi entre adultes et vous surprendra. Vous vous attendiez à entendre uniquement des chants tribaux dans un film africain ? Raté, vous aurez de la pop anglaise car la musique comme l'amour du foot ont su traverser les frontières. Alors oubliez vos idées préconçues sur l'Afrique, et chaussez les crampons !

Rédacteurs :
Résumé
Rejoignez la communauté pngwing.com
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires