Critique : L'Emprise

Jean-Noël Nicolau | 2 mai 2009
Jean-Noël Nicolau | 2 mai 2009
Une entité invisible, bestiale et obsédée, décharge ses pulsions sur la pauvre Barbara Hershey. Les viols à répétition ponctuent ce thriller d'horreur particulièrement oppressant. Le calvaire, interminable, de l'héroïne est inspirée d'une histoire vraie, ce qui à de quoi donner des cauchemars assez dantesques pour peu que l'on y croit. Le film de Sidney J. Furie se partage entre un réalisme hérité de L'Exorciste et des aspects plus bassement spectaculaires (à l'image de la confrontation finale). Deux viols s'avèrent traumatisants : le premier, inattendu, choquant, qui voit la victime étouffée par un oreiller et pour la première fois face à la menace insaisissable. Un peu plus tard dans le film, la scène la plus fameuse de L'Emprise, dévoile le corps de Barbara Hershey manipulé par l'entité libidineuse. Des images inconcevables, monstrueuses, à peine approchées par le viol de Rhona Mitra dans le Hollow Man de Paul Verhoeven.

Résumé

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(0.5)

Votre note ?

commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire