Critique : Chasseurs de dragons

Par Lucile Bellan
25 mars 2008
MAJ : 15 octobre 2018
0 commentaire

Attendu par une troupe de jeunes fans, Chasseurs de dragons est dans la continuité d'un univers créé d'abord en bande dessinée (publiée chez Delcourt en 2006) puis développé dans une série animée en deux saisons diffusées sur France 3 et Canal J.  Un monde ancré à la fois dans la culture du passé au travers des dragons et chevaliers, mais aussi dans une optique contemporaine grâce à un design super léché des décors en apesanteur et autres animaux fantasmagoriques. Il combine finalement avec talent deux influences, orientale (le chevalier Lian-Chu et sa coupe de cheveux très Chine ancienne, une faune et une flore aux relents « Miyazakiens ») et occidentale (courage, amitié et son dragon à tuer pour sauver le monde et la princesse comme chez Tonton Disney). Un melting-pot décomplexé et maîtrisé qui permet à la nouvelle génération de retrouver et de développer ce qui les fait rêver sur tous les supports possibles (BD, animé, film et bientôt jeu vidéo).

 

En plus de cette richesse culturelle, le film revisite aussi les bonnes vieilles recettes qui marchent, principalement avec ses personnages : le héros taciturne au grand cœur est accompagné d'un nabot filou mais pas si méchant que ça, d'un animal bizarre au fort potentiel comique, auquel il faut ajouter une petite fille un brin garçon manqué et vous obtiendrez le meilleur casting qui soit.

 

Moderne dans son visuel comme dans ses dialogues (sans tomber dans la vulgarité) et pourtant respectueux des codes incontournables mais pas épuisés du genre, Chasseurs de dragons est un excellent divertissement pour toute la famille qui ne manquera pas d'égayer les mercredis après-midi pluvieux.

Rédacteurs :
Résumé
Tout savoir sur Chasseurs de Dragons
Abonnez-vous à notre youtube
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires