Critique : Ennemi d'État

Flavien Bellevue | 23 juin 2007
Flavien Bellevue | 23 juin 2007

Tentant de retrouver le succès de True romance et USS Alabama après le moyen Le fan, Tony Scott se lance dans le film d'espionnage et retrouve une nouvelle fois, l'acteur Gene Hackman dans Ennemi d'état. Fin des années 90, la technologie informatique explose et permet de presque tout savoir sur autrui au point de relancer le débat sur les moyens et les limites qu'un Etat puisse s'immiscer dans la vie privée de toute personne. Le phénomène « Big Brother » revient sur le devant de la scène (notamment avec la série X-files) et Ennemi d'état le prouve dans ses grandes largeurs.

 

 

 

Revoir le film de Tony Scott aujourd'hui permet de se rendre à compte à quel point nous pouvions être paranoïaques face à la nouvelle technologie combinant caméras, ordinateurs et satellites et lorsque tout ce matériel est aux mains du Pouvoir. Seulement tout ceci n'a pas empêché une catastrophe de l'ampleur du 11 septembre 2001 et force est de constater que la technologie seule n'est pas suffisante pour avoir le contrôle sur tout un pays. Pourtant Ennemi d'état démontre avec une certaine efficacité que la technologie permet de pourrir, voire de détruire, la vie d'un homme en possession d'une information gênante mettant en cause un homme d'Etat. Robert Clayton Dean, avocat incarné par Will Smith, va devoir se battre contre tous pour faire éclater enfin la vérité.

 

 

 

Dès le générique de début, la tension est palpable et montre bien que nous regardons un film du réalisateur de Domino. La mise en scène s'affine pourtant au fur et à mesure que le film progresse et donne lieu à de fortes séquences d'action. Mais ce qui frappe le plus aujourd'hui à la vision du film, c'est la pertinence et la richesse du casting. Quelques guests (Jason Lee, Gabriel Byrne et Lisa Bonet), des rôles sur mesures pour Will Smith, Jon Voight et Gene Hackman ou encore des hommes de mains joués la plupart par des comiques aujourd'hui reconnus (Jack Black, Jamie Kennedy pour ne citer qu'eux) sans compter, l'imposant Tom Sizemore dans le rôle d'un mafieux bien armé, forment effectivement une des plus attrayantes distributions pour un film d'action de ce calibre. 

 

Résumé

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(4.7)

Votre note ?

commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire