Critique : Les Simpson

Par Eric Dumas
6 septembre 2004
MAJ : 25 février 2020
0 commentaire

Si les épisodes des Simpson (près de 378 à ce jour) se suivent et se ressemblent, comment expliquer le succès phénoménal que rencontre cette série depuis déjà dix huit ans ? Comment expliquer que cette dernière est devenue, depuis peu, la plus longue de l'histoire de la télévision (du moins aux États-Unis) ?

Peut être est-ce lié à une image de la famille moyenne, perpétuelle source d'aventures, qui est ici décortiquée, avec ses relations hommes-femmes, parents-enfants, maris et femmes, frères et soeœurs… ? Est-ce lié à l'humour sarcastique qui ne cesse de peindre, voire de critiquer la société américaine, sa population, ses capacités, ses limites, ses angoisses, sa politique, son économie… ? Est-ce encore l'utilisation abondante de clichés, de clins d'oeœil à l'historique culturel du pays, ses films, ses icônes, ses chansons… ? Peut-être est-ce enfin lié à un attachement vis-à-vis de ces personnages hauts en couleurs, délicieusement stéréotypés, à ce tableau noir qui multiplie les phrases assassines, et à ce canapé, incessante source de surprises et d'attente, de rencontres et de séparations, ce haut lieu de la vie quotidienne, le salon et sa télévision.

 

 

La réponse à cette énigme est simple : avec un style graphique désormais établi, une maîtrise narrative et un enchevêtrement des histoires à l'intérieur même de chaque épisode des plus maîtrisés, le show a trouvé son rythme. De plus, avec une notoriété qui a conquis plus de 70 pays, la série continue sur sa lancée et offre de plus en plus de moments et de répliques cultes.

 

 


Rédacteurs :
Résumé
Tout savoir sur Les Simpson
Rejoignez la communauté pngwing.com
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires