Cosmic Sin : critique du pêché pas mignon sur Amazon

Mathieu Jaborska | 15 avril 2021 - MAJ : 26/05/2021 15:52
Mathieu Jaborska | 15 avril 2021 - MAJ : 26/05/2021 15:52

La chronique de tous les films avec Bruce Willis doit-elle être considérée comme un facteur de pénibilité au travail ? La question se pose : alors que l'ancienne gloire en manque de flouze refuse sa retraite, l'auteur de ces lignes songe à la sienne. Anti-Life, sorti il y a quelques semaines, avait déjà bien attaqué sa santé mentale. Cosmic Sin, déjà disponible sur Amazon Prime, vient d'aspirer ses derniers neurones.

the expendables

On a vite fait de comparer Bruce Willis à Steven Seagal, aux vues du budget anémique des dernières productions dans lesquelles il a trimballé sa trogne. Mais le héros de Piège en haute mer a au moins le mérite de s'impliquer un minimum dans les pires des DTV véreux, là où l'ex-John McClane n'essaie même pas de camoufler son je-m'en-foutisme. L'acteur marchande clairement son nom et sa tronche en haut d'une affiche contre un gros chèque et la certification qu'il pourra se contenter du minimum syndical.

Cosmic Sin lui a probablement été proposé en pack avec Anti-Life par la société de production Saban Films, spécialisée dans les petits budgets et les castings racoleurs. Alors que les deux films sortent à quelques semaines d'écart en France, leurs similitudes sautent aux yeux, d'autant plus qu'ils partagent le même producteur-scénariste-(mauvais) acteur Corey Large (également derrière Extraction, Welcome to the jungleZombeavers et... It Follows) et les mêmes antagonistes, à savoir des figurants grimés en zombies aliens en trois coups de pinceau.

 

photo, Bruce WillisBruce n'est plus tout-puissant

 

Difficile, donc, d'appréhender la chose avec bienveillance tant elle relève de l'arnaque au fan de Willis. Dans les bottes d'un génocidaire notable au coeur fêlé, le comédien semble pourtant à deux doigts de la sieste tout au long des 1h30 de métrage. Il est rejoint dans son laxisme par un Frank Grillo qui semble désormais heureux de se dorer la pilule en tête d'affiche des pires séries B d'action. Quoique l'expression est un peu exagérée, car s'il est sans doute le plus attachant des membres du casting, il n'apparait que quelques minutes à l'écran.

Le reste de la distribution se compose comme d'habitude d'une chiée de seconds couteaux au rabais, dont la performance ne peut être jugée trop sévèrement étant donné la stupidité abyssale des dialogues qu'on leur demande de déclamer, parmi lesquels Brandon Thomas Lee, l'engeance de Tommy Lee et Pamela Anderson, la catcheuse C.J. Perry, la Perrey Reeves de Chucky 3, le stakhanoviste bientôt à l'affiche de Peacemaker Lochlyn Munro et le Costas Mandylor des pires opus de la saga Saw

 

photo, Frank GrilloQuand tu regardes ta filmographie

 

péché cosmique

Au-delà de son casting caractéristique des productions fauchées et malhonnêtes, Cosmic Sin est surtout une sorte de contre-performance absolue, dont l'échec est impossible à reproduire, même en s'en donnant les moyens. Si Anti-Life présentait tous les symptômes du DTV ronflant, le long métrage réalisé par Edward Drake se plante absolument partout, sans néanmoins parvenir à toucher du doigt le titre de nanar rigolo. Un exploit assez rare pour être souligné.

Le scénario et le découpage se tirent la bourre en permanence pour définir lequel des deux est le plus incohérent. Malmenée à la fois par une narration entièrement articulée autour du mot "quantique", utilisé autant pour qualifier une bombe qu'une demi-téléportation, des dialogues tout en références sexuelles niveau primaire et un montage complètement aux fraises, brisant volontiers les règles visuelles pour transformer les rachitiques scènes d'action en gloubi-boulga anarchique, la logique prend vite la tangente.

 

photoLe futur... ou une zone industrielle de Gand

 

Le spectateur, sidéré par l'auto-destruction d'un film qui tente de simuler une guerre entre trois planètes grâce à cinq acteurs de seconde zone et des hangars vides, ne peut que compter d'un air éteint les dizaines d'aberrations qui s'étalent à l'écran. Paralysé par un humour plus embarrassant que l'intégrale de Soda, pourri par des costumes dignes d'un cosplay raté et handicapé par une bande originale qui pompe allégrement Junkie XL, il semble viser sa propre catégorie aux Razzie Award, ou le suicide des critiques chargés de l'analyser.

Et ce ne sont pas les gestes désespérés du directeur de la photo, semant des néons bleus et rouges aux quatre coins du cadre pour camoufler la pauvreté visuelle de l'ensemble, qui sauvent le projet, bâclé par la quasi-majorité de l'équipe créative. Déjà refuge de Brutus Vs CésarConnectésVanguardUn prince à New York 2 et Je te veux moi non plus, Amazon Prime Video France participe activement au mercato des catastrophes cinématographiques. Dans quelques années, on apprendra peut-être qu'il s'agit d'une expérience sociale, dédiée à tester la résistance du public aux navets radioactifs.

Cosmic Sin est disponible sur Amazon Prime Video,depuis le 15 avril 2021 en France

 

Affiche

Résumé

Escroquerie évidente dans laquelle roupille un Bruce Willis au bout de sa vie, Cosmic Sin porte très bien son nom.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(1.0)

Votre note ?

commentaires
Kochon
12/08/2021 à 16:08

On m’a éduqué à dire « je n’aime pas » mais maman je suis désolé aujourd’hui je dirai « c’est de la merde ».

J’ai rarement vu aussi mauvais, il y a du potentiel on accroche assez bien au début malgré quelques grimaces sur les répliques clichés. Mais à un moment ça décroche complètement et la c’est le freestyle de la nullité.

Grosse pensée à ce hangar dans lequel se déroule une grande partie du film, c’est toi le meilleur mon grand.

Chonrei
10/08/2021 à 09:20

J'en ai vu des daubes mais là c'est le sommet. Ce film est un non sens absolu. Y a-t-il un scénar (on ne comprend rien), des idées, un réalisateur compétent ? Tout est pompé ailleurs (la chute à travers les épaves de la bataille spatiale est reprise de Dead Space 2). Au voleur, on a volé 88 minutes de ma vie !!!

Olgdt
16/07/2021 à 05:57

C’est de la merde en barre...après une petite soirée et 2 coupes de champagne, je me tente à regarder ce film...cette nullité m’a fait dessoûler, il devrait être possible de mettre des notes négatives et d’interdire les responsables de ce fiasco d’exercer. J’aurais mieux fait de me coucher, car maintenant je suis contrariée par cette bouse monumentale.

didi
15/07/2021 à 18:31

En effet ce film ne porte aucun intérêt..bof

Mat09
29/05/2021 à 21:52

Une telle bouse même scyfy ne l’aurai jamais diffusé !!!!

Ray02
16/05/2021 à 00:46

Eh bien ! C'est de la daube. Ni plus, ni moins. Pourtant il y a avait un sujet dans cette chose qui pouvait pousser le spectateur à cogiter un peu. Le sujet n'était pas complètement nul. Bravoure, ingratitude, sacrifice. Des sujets récurrents du cinéma américain, mais que le cinéphile que je suis ne se lasse pas de redécouvrir lorsque le paquet est bien ficelé.
Mais là, c'est des sous gaspillés ! Quant à Bruce, s'il a perçu une bonne rémunération pour ça, alors tant mieux pour lui.

vinc1703
14/05/2021 à 02:18

es que le film est tiré du jeux starcraft 2 ? car il a beaucoup de similitude le bar les armure la copine du héros qui devient alien ex...
j'avais l'impression qui re fessais le jeux mais avec un petit budget ...

Timdrift
22/04/2021 à 12:54

Sincèrement... Ce film est une bouse intersidérale !
Histoire bidon.
Acteurs (et nombre d'acteurs/figurants) naz. Même Bruce fait effectivement pitié.
Costume naz.
Franchement... Juste rien de bon !
N'importe quel fan film sur Youtube fait par de vrais passionnés fait mieux que ça !
J'ai perdu 2 h de ma vie mdr.

Namata
22/04/2021 à 02:52

Ce genre de navet où bruce prend le cash pour tourner 5 scènes en 2 jours (en 1?) qui seront insérées toutes les 15min pour dire qu'il fait partie du film !! Du film.... Disons que la critique fait du film est vraiment juste, il n'y a rien à rajouter.

seigneurdieux
21/04/2021 à 23:08

un film nul, mais en plus qui hésite pas a pompée sur d'autre série, pour ceux qui ne connaitrons pas leur armures sont tirer de Halo, au niveaux bras, jambes au torses ils auront bien fait quelques modification pour camoufler, mais quand on les voit de dos, on peux voir en toutes beauté l'épaulière du master chief de Halo 4 et 5 xD,
Le scénario est bancale, on nous sort que l'on est dans un futur, mais pardon je le cherche encor au vue des décors d'usine, les costumes ont aucune excuses pour être aussi mal réalisé, en plus d’être une réutilisation des armures Spartan d'Halo, elles ne sont même pas imprimée a la taille des acteurs xD, et bon on parlera pas des jeux d'acteur, qui donnent autant vie au film que sa qualité, en bref Honteux que l'on ose demander a ne pas être copyrighter en fin de film que ce que EUX on oser pompé des éléments non dissimulé d'autre licences

Plus
votre commentaire