Cosmic Sin : critique du pêché pas mignon sur Amazon

Mathieu Jaborska | 15 avril 2021
Mathieu Jaborska | 15 avril 2021

La chronique de tous les films avec Bruce Willis doit-elle être considérée comme un facteur de pénibilité au travail ? La question se pose : alors que l'ancienne gloire en manque de flouze refuse sa retraite, l'auteur de ces lignes songe à la sienne. Anti-Life, sorti il y a quelques semaines, avait déjà bien attaqué sa santé mentale. Cosmic Sin, déjà disponible sur Amazon Prime, vient d'aspirer ses derniers neurones.

the expendables

On a vite fait de comparer Bruce Willis à Steven Seagal, aux vues du budget anémique des dernières productions dans lesquelles il a trimballé sa trogne. Mais le héros de Piège en haute mer a au moins le mérite de s'impliquer un minimum dans les pires des DTV véreux, là où l'ex-John McClane n'essaie même pas de camoufler son je-m'en-foutisme. L'acteur marchande clairement son nom et sa tronche en haut d'une affiche contre un gros chèque et la certification qu'il pourra se contenter du minimum syndical.

Cosmic Sin lui a probablement été proposé en pack avec Anti-Life par la société de production Saban Films, spécialisée dans les petits budgets et les castings racoleurs. Alors que les deux films sortent à quelques semaines d'écart en France, leurs similitudes sautent aux yeux, d'autant plus qu'ils partagent le même producteur-scénariste-(mauvais) acteur Corey Large (également derrière Extraction, Welcome to the jungleZombeavers et... It Follows) et les mêmes antagonistes, à savoir des figurants grimés en zombies aliens en trois coups de pinceau.

 

photo, Bruce WillisBruce n'est plus tout-puissant

 

Difficile, donc, d'appréhender la chose avec bienveillance tant elle relève de l'arnaque au fan de Willis. Dans les bottes d'un génocidaire notable au coeur fêlé, le comédien semble pourtant à deux doigts de la sieste tout au long des 1h30 de métrage. Il est rejoint dans son laxisme par un Frank Grillo qui semble désormais heureux de se dorer la pilule en tête d'affiche des pires séries B d'action. Quoique l'expression est un peu exagérée, car s'il est sans doute le plus attachants des membres du casting, il n'apparait que quelques minutes à l'écran.

Le reste de la distribution se compose comme d'habitude d'une chiée de seconds couteaux au rabais, dont la performance ne peut être jugée trop sévèrement étant donné la stupidité abyssale des dialogues qu'on leur demande de déclamer, parmi lesquels Brandon Thomas Lee, l'engeance de Tommy Lee et Pamela Anderson, la catcheuse C.J. Perry, la Perrey Reeves de Chucky 3, le stakhanoviste bientôt à l'affiche de Peacemaker Lochlyn Munro et le Costas Mandylor des pires opus de la saga Saw

 

photo, Frank GrilloQuand tu regardes ta filmographie

 

péché cosmique

Au-delà de son casting caractéristique des productions fauchées et malhonnêtes, Cosmic Sin est surtout une sorte de contre-performance absolue, dont l'échec est impossible à reproduire, même en s'en donnant les moyens. Si Anti-Life présentait tous les symptômes du DTV ronflant, le long métrage réalisé par Edward Drake se plante absolument partout, sans néanmoins parvenir à toucher du doigt le titre de nanar rigolo. Un exploit assez rare pour être souligné.

Le scénario et le découpage se tirent la bourre en permanence pour définir lequel des deux est le plus incohérent. Malmenée à la fois par une narration entièrement articulée autour du mot "quantique", utilisé autant pour qualifier une bombe qu'une demi-téléportation, des dialogues tout en références sexuelles niveau primaire et un montage complètement aux fraises, brisant volontiers les règles visuelles pour transformer les rachitiques scènes d'action en gloubi-boulga anarchique, la logique prend vite la tangente.

 

photoLe futur... ou une zone industrielle de Gand

 

Le spectateur, sidéré par l'auto-destruction d'un film qui tente de simuler une guerre entre trois planètes grâce à cinq acteurs de seconde zone et des hangars vides, ne peut que compter d'un air éteint les dizaines d'aberrations qui s'étalent à l'écran. Paralysé par un humour plus embarrassant que l'intégrale de Soda, pourri par des costumes dignes d'un cosplay raté et handicapé par une bande originale qui pompe allégrement Junkie XL, il semble viser sa propre catégorie aux Razzie Award, ou le suicide des critiques chargés de l'analyser.

Et ce ne sont pas les gestes désespérés du directeur de la photo, semant des néons bleus et rouges aux quatre coins du cadre pour camoufler la pauvreté visuelle de l'ensemble, qui sauvent le projet, bâclé par la quasi-majorité de l'équipe créative. Déjà refuge de Brutus Vs CésarConnectésVanguardUn prince à New York 2 et Je te veux moi non plus, Amazon Prime Video France participe activement au mercato des catastrophes cinématographiques. Dans quelques années, on apprendra peut-être qu'il s'agit d'une expérience sociale, dédiée à tester la résistance du public aux navets radioactifs.

Cosmic Sin est disponible sur Amazon Prime Video,depuis le 15 avril 2021 en France

 

Affiche

Résumé

Escroquerie évidente dans laquelle roupille un Bruce Willis au bout de sa vie, Cosmic Sin porte très bien son nom.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(1.4)

Votre note ?

commentaires
Timdrift
22/04/2021 à 12:54

Sincèrement... Ce film est une bouse intersidérale !
Histoire bidon.
Acteurs (et nombre d'acteurs/figurants) naz. Même Bruce fait effectivement pitié.
Costume naz.
Franchement... Juste rien de bon !
N'importe quel fan film sur Youtube fait par de vrais passionnés fait mieux que ça !
J'ai perdu 2 h de ma vie mdr.

Namata
22/04/2021 à 02:52

Ce genre de navet où bruce prend le cash pour tourner 5 scènes en 2 jours (en 1?) qui seront insérées toutes les 15min pour dire qu'il fait partie du film !! Du film.... Disons que la critique fait du film est vraiment juste, il n'y a rien à rajouter.

seigneurdieux
21/04/2021 à 23:08

un film nul, mais en plus qui hésite pas a pompée sur d'autre série, pour ceux qui ne connaitrons pas leur armures sont tirer de Halo, au niveaux bras, jambes au torses ils auront bien fait quelques modification pour camoufler, mais quand on les voit de dos, on peux voir en toutes beauté l'épaulière du master chief de Halo 4 et 5 xD,
Le scénario est bancale, on nous sort que l'on est dans un futur, mais pardon je le cherche encor au vue des décors d'usine, les costumes ont aucune excuses pour être aussi mal réalisé, en plus d’être une réutilisation des armures Spartan d'Halo, elles ne sont même pas imprimée a la taille des acteurs xD, et bon on parlera pas des jeux d'acteur, qui donnent autant vie au film que sa qualité, en bref Honteux que l'on ose demander a ne pas être copyrighter en fin de film que ce que EUX on oser pompé des éléments non dissimulé d'autre licences

Zeorymer
16/04/2021 à 22:00

@alulu
2019 : Glass
2018 : Death Wish
2014 : Sin City: A dame to kill for
2013 : Die Hard 5, RED 2
2012 : Looper
2010 : RED
2009 : Surrogates
2007 : Die Hard 4
2005 : Sin City
2004 : Mon voisin le tueur 2
2003 : Les larmes du soleil
...

Je trouve le père Willis assez constant en dehors du creux 2015-2017, c'est souvent un lead dans un gros film par an. Je trouve au contraire que les petits rôles intimistes qui donnait de l'épaisseur à sa filmo disparait ces dernières années. Sûrement parce que pas assez rénumérateur. Ok Death Wish, Surrogates, Tears of the Sun ou The Whole 10 yard sont des bides mais ce sont malgré tout des films d'envergures qui n'ont rien de DTV. Bon pour Death Wish ca se discute.

alulu
16/04/2021 à 18:21

@Zeorymer

Pas sur qu'il tourne un gros projet par an. Apparemment les films d'actions le font chier, il préfère les films plus "intimistes" mais d'un autre coté on le voit très peu dans ce genre de films. Ce qui n'était pas le cas avant ou sa filmo était plus éclectique.

Zeorymer
16/04/2021 à 16:19

@Cacouac :
Bruce Willis n'aime pas rester éloigné longtemps de sa famille. Il a toujours beaucoup tourné mais au virage du début des années 2000 il réduis drastiquement le rythme pour ne fait guère plus qu'un gros film par an. Et des petits films à côté ou des seconds rôles dans des gros films.
Ca lui assure un revenus confortable et peu d'implication. Alors que si on regarde avant les années 2000 il tournait beaucoup mais que dans des grosses prod et peu de petit side projects.
Ce qui se passe les dernières années c'est qu'il continue sur son rythme d'un gros film par an, mais à cote il n'y a plus trop de second roles 'prestigieux'. Juste des petits films.
Parce que bon, même pour des second rôles dans des gros films on aime bien qu'il y ait un peu d'implication. Stallone disait qu'il avait écarté Willis de Expendables 3 parce qu'il était paresseux et réclamait trop d'argent. On lui offrait quand même 3 millions pour 4 jours de tournages et il en demandait 4.
Si l'envergure des projets à sa porte baisse c'est surtout parce que ces projets l'intéressent peu. Parce que malgré la perte de vitesse de la franchise un Expendables 3 en guest ca fait toujours mieux sur une fiche IMDB qu'un lead dans Cosmic Sin.

Kyle Reese
16/04/2021 à 16:08

Je pense que Bruce Willis devenu acteur par hasard ( il était barman et a été pris à un casting alors qu’il accompagnait un pote acteur) n’a jamais eu de grande ambition d’acteur à la base. Il s’est plongé dans le milieu parce que c’était cool et facile pour qqun comme lui qui aimait surtout la déconne et s’amuser. Avec son bagout, sa gueule et son charme naturel ça a bien fonctionné un temps jusqu’à arriver au status de star. Puis, le divorce d’avec Demi Moore, de nouvelles gueules plus jeunes du ciné d’action qui débarquent etc ... et ça devient plus difficile d’obtenir de bon rôle, ça demande plus d’effort et de remise en question. Ce n’est peut être pas dans sa nature et puis il a connu le plus haut. Maintenant il s’en fiche, il cachetonne. C’est un peu triste en effet. Mais malgré la sympathie que j’ai pour lui faut reconnaître que niveau répertoire de jeu il reste assez limité. Rien n’est perdu mais s’il n’a pas envie de relancer de carrière en prenant de vrai risque tant pis.

Cacouac
16/04/2021 à 14:56

@ Zeorymer
……...’’Bruce Willis pourrait prendre la retraite. C'est même probablement ce à quoi il aspire. Mais quand ton agent t'appelle en te disant qu'il y a un beau paquet de blé à se faire en se contenter de se pointer sur un plateau et déblaterrer 3 répliques pendant 1 mois, la tentation est trop grande.’’……


Bruce Willis turbine comme il l’a toujours fait, plusieurs films et participations par an.
C’est sans doute juste l’envergure et l’intérêt de ce qu’on lui propose qui a drastiquement chuté.

J'imagine mieux son agent devenir dépendant aux antidépresseurs en le voyant accepter ça...

cropette
16/04/2021 à 13:57

Je n'arriverai jamais a comprendre ces gens qui ont connu la gloire, ont amassé des millions et qui, en fin de carrière sont prêts à tout gâcher et à salir leur gloire passée en cachetonnant de la sorte. A l'instar des grands joueurs de foot qui finissent leur carrière en chine ou aux usa, c'est vraiment triste de voir des acteurs de cette trempe finir ainsi. N'ont ils pas amassé suffisamment d'argent ? si c'etait vraiment l'envie de tourner, il pourrait jouer de petits roles, payés sans doute moins chers, mais nettement plus gratifiants dans de vrais films, plutot que ces bouses de chez Saban. Mais bon, n'ayant pas la chance d'avoir connu ce qu'ils ont vécu dans le passé, je ne peux sans doute pas comprendre leur motivation... mais n'empeche, c'est triste.

Seb59th
16/04/2021 à 13:24

Est-ce que quelqu’un sait pourquoi sur une affiche de film avec deux acteurs on place TOUJOURS le nom de l’un au dessus de l’autre ?
Question sérieuse.

Plus
votre commentaire