L'Espion qui m'a larguée : critique trou de balle

Geoffrey Crété | 27 juillet 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Geoffrey Crété | 27 juillet 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Un peu de comédie romantique, un peu de "films de fille", un peu d'action, un peu de parodie de James Bond : L'Espion qui m'a larguée avec Mila Kunis et Kate McKinnon, et également Justin Theroux et Sam Heughan, est un peu un film à formule vu mille fois. Et il n'est pas qu'un peu raté.

LES NAVETS SONT ÉTERNELS

Elle était amoureuse. Elle a été larguée. Elle fête son anniversaire en célibataire. Elle a une meilleure amie frappadingue à ses côtés. Et elle a un ex pas comme les autres puisque c'est un espion, poursuivi par un peu tout le monde (la CIA, le MI6, des méchants étrangers). Elle va donc se retrouver, avec sa copine, poursuivie par des vilains à travers le monde, pour une sombre histoire de clé USB. Elle va sur le chemin découvrir qui elle est véritablement et à quel point elle n'est pas une fausse loseuse très mignonne, mais une vraie badass mignonne.

L'Espion qui m'a larguée de Susanna Fogel a l'air d'être sorti d'un générateur pas très aléatoire de synopsis bas de gamme, qui pense encore que parodier James Bond est une idée aussi brillante qu'originale, et que lancer des personnages non préparés dans un univers de film d'action ordinaire est une mécanique humoristique en soit. De Max la menace à Johnny English, de Night and Day à Spy, le public y a eu droit de nombreuses fois. Et si l'idée de réunir Mila Kunis et surtout Kate McKinnon était potentiellement sympathique sur le papier, le résultat est une horreur absolue.

 

photo, Mila Kunis, Kate McKinnon Le couloir de l'ennui

 

PERMIS DE RONFLER

C'est simple : L'Espion qui m'a larguée n'est pas drôle. Certes, le rire est une donnée hautement subjective. Le fou rire du voisin n'est pas contagieux par nature, et il n'est pas impossible que quelqu'un lâche un sourire face à quelques gags de ces aventures. Ce qui est certain en revanche, c'est que le film est d'une paresse absolue de ce côté, et empile les scènes, situations, dialogues et gags vus mille fois ailleurs.

Il est même fascinant de voir à quel point la comédie manque de rythme et a laissé traîner une foule de scènes si inefficaces qu'elles semblent meubler plus qu'autre chose. Kate McKinnon qui parle français dans une bibliothèque, le duo qui tente de voler une voiture à un vieux couple, le running gag de la fierté de Harvard, la scène incontournable de la diarrhée spectaculaire : le film est aussi largué que son héroïne, et souffre souvent de ce symptôme devenu courant des scènes semi-improvisées et rallongées pour de mauvaises raisons - pour le numéro d'un interprète, quitte à oublier le timing comique si précieux. Que le film dure près de deux heures n'aide pas tant tout aurait pu être plié, et en mieux, en 90 minutes.

 

photo, Mila Kunis, Sam Heughan Mila Kunis et Sam Heughan

 

Si le petit numéro très fade d'une Mila Kunis bourrée de tics rappelle qu'elle a bien besoin de vrais réalisateurs pour être une actrice (ce qui ne lui arrive pas assez souvent), Kate McKinnon démontre de son côté qu'elle risque d'être écrasée par l'héritage de Saturday Night Live. Comédienne géniale, l'actrice vue dans S.O.S. Fantômes est réduite à porter une suite de sketches articulés autour de son art du déguisement et de l'imitation. Peu importe si ça n'a aucun sens, et pas même celui de l'absurde qui aurait servi le film : L'Espion qui m'a larguée utilise bêtement McKinnon comme un gros joker comique, sans lui offrir la moindre scène ou le plus petit dialogue pour exister.

Même un gag amusant comme celui avec Gillian Anderson, ou un climax de voltige si stupide qu'il aurait pu être parfaitement sympathique, sont broyés par un montage et une écriture maladroits ou simplement médiocres, auxquels il manque le sel qui fait d'une scène de comédie banale, un moment de rire irrésistible.

 

photo, Kate McKinnon "Fais comme si c'était drôle, fais comme si c'était drôle"

 

LE LOL NE SUFFIT PAS

L'Espion qui m'a larguée étonne néanmoins un peu, au milieu de son océan de nullité. Dès l'intro, la réalisatrice Susanna Fogel semble prendre assez sérieusement les scènes d'action, menées avec efficacité. Et durant tout le film, elle place, ça et là, des éléments inattendus. Un gag un peu sale à base de pouce, quelques accès de violence un peu détonants, ou encore le destin magique de Kev Adams qui brille dans une courte apparition mémorable : pour un peu, il semblerait y avoir de l'esprit dans le film, qui s'applique plus que prévu du côté du film d'action.

Les scènes les moins pires sont ainsi du côté du film d'espionnage un peu poussif qui se prend au sérieux, comme dans ce café viennois option bain de sang, ou autour de la gymnaste-mannequin-tueuse à gage lookée comme une chanteuse de la scène électro underground. Sam Heughan de la série Outlander est parfait en belle gueule stéréotypée, et Ivanna Sakhno, vue dans Pacific Rim : Uprising, est particulièrement amusante dans son numéro.

 Photo Mila Kunis, Kate McKinnon Un Kev Adams se cache dans cette image

 

Paradoxalement, c'est parce que le film prend un peu trop au premier degré l'aspect espionnage et n'assume jamais son absurdité, qu'il échoue. Il n'a ni la folie assumée d'un Austin Powers, ni les moyens d'un Night and Day pour offrir un blockbuster explosif, et se retrouve dans la même zone qu'un Spy avec Melissa McCarthy - avec lequel il partage d'ailleurs un twist un peu mauvais. Sauf qu'il n'est jamais aussi drôle et efficace, n'en a pas l'énergie comique ni le recul vis-à-vis du genre, avec par exemple le personnage de Jason Statham

L'Espion qui m'a larguée est donc un produit très très moyen, qui devrait assurer le minuscule quota du divertissement estival adressé à nos neurones ramolis par les chaleurs, et en quête d'un espace frais pour cette belle opération appelée "débrancher son cerveau". Dommage que le film assure si mal sa mission, et se contente d'étaler sa bêtise sans jamais en faire un moteur comique digne de ce nom.

 

Affiche

Résumé

C'est très mauvais parce que ce n'est pas drôle, que ça se contente de rejouer des situations vues mille fois, que ce n'est même pas suffisamment bête et extrême pour avoir une quelconque identité, et que même les actrices n'y peuvent rien. Misère du néant.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(4.4)

Votre note ?

commentaires
Anonyme
24/08/2018 à 21:52

C'est le dernier commentaire anonyme que je fais avec ce genre "d'idiotie", que des choses WTF et sex*** sans cohérences jusqu'à la fin.

Aucune scène intéressante, elles n'apportent rien.
Et les hommes dans ce film sont autant débiles que les femmes.

A tel point que j'ai envoyé un message à pathe pour leur dire ce que je pensais pour le 1er film le plus nulle de toute l'histoire que j'ai vu.

J'ai quitté la salle et essayé de revenir mais impossible.

L'humour féministe ça aurait pu passer mais quand on entend parler que de bites et des scènes WTF comme les deux qui restent tranquille chez eux (même quand l'espion qui tire sur un marchand sans raison débarque), pas de réaction, normal quoi…

Et puis le gars qui se fait tuer comme ça un homme nu ou on voit ses boules.

J'ai jamais vu aussi pire, il y a des films que j'ai détesté, c'était chiant mais pas au niveau de l'humour qui est inexistant dans ce film car il est grossier et on dirait entendre des gosses de 2 ans parlant de pipi-caca et d'ado qui parlent que de bites.

Dans ce film, personne n'a un rôle intéresssant, même les petits vieux avec leur voiture et l'entourage extérieur est débile.

Il y avait déjà mother, c'était chiant à mourir, et le nouveau Blade Runner.

Pas d'humour à la con mais des scènes et des dialogues qui ne servent à rien, à part faire patienter le spectateur pour finalement pas voir grand chose…

Les films c'étaient censé faire rêver le spectateur ou les faire rire avec des blagues subtiles.

Même les dessins animés pour enfants sont plus subtiles et même les films pour adultes aussi.

C'est n'importe quoi, qu'on arrête de faire des clowns en se comportant comme des gens qui n'ont pas de cerveau et je pense que même les gens qui sont des légumes sont plus intéressant, au moins ils disent pas de conneries sans arrêt…

C'est pas le féminisme qui me dérange, ni un homme nu ou quoi que ce soit.
Moi ce qui me dérange c'est la manière dont s'est montré, comme ça, il y a des scènes elles sont sans queues ni tête, ils sont vraiment pas allez chercher loin…

Et quand il y a que ceux, excuse Léon ça va 2 secondes mais je suis quand même là pour voir un film un minimum drôle et les blagues de ce film ne sont pas dignes des adultes qu'on nous présente voir des acteurs (oui c'est pas des teenagers ou des bébés).

Normalement pour un film ça mérite minimum 1 étoile, mais là c'est 0 carrément et ce film a failli avoir un oscar (d'après ce que j'ai cru comprendre) et pourquoi encore…

Si on accepte ce genre de film, il est clair qu'ils vont pas ses gêner pour en créer d'autres du même genre, jusqu'à ce que les gens ça leur fasse plus aucune différence, ils vont regarder et n'ont plus de neurones pour apprécier ou pas.

La première fois que je suis autant déçu et énervé de voir l'évolution au cinéma, c'est une honte, déjà le réchauffé, déjà les trucs WTF dans Star Wars 8 qui passait un minimum.

Mais je crois que si on me fait trop le coup, comme certains trailers que je crois intéressant et après je m'aperçois que je me suis fait chi** pendant 1h30 de films. bref…

Il va falloir arrêter les critiques et regarder les films aux cinéma.
Moi je paye pas pour voir des films nuls, je paye pour la qualité, c'était ça le principe.

Tu paye pour le produit pas pour de la mer** car si t'en veux t'à qu'à aller toi wc et c'est la même chose, sauf que tu vas rien payer.

Et donc le streaming sera la meilleur solution.
C'était déjà pas question que j'achète un film que je n'aime pas pour le découvrir.
Et maintenant encore moins pour payer un film au cinéma pour le découvrir…

Faut pas s'étonner si on parle de fermeture de cinéma, ça vous pend au nez de toutefaçon...

Humour
10/08/2018 à 00:08

Pour moi c'était le coup de coeur de l'année
J'ai jamais autemps rigolé
Je comprend pas pourquoi une critique aussi négative
Franchement je conseille pas de prise de tête

Benoît de Cajou
27/07/2018 à 20:16

Je cherchais justement à savoir ce que quelqu'un d'intelligent, de cohérent et d'ouvert d'esprit avait pu penser de ce film, qui m'attirait pour la présence de la géniale Kate Mc Kinnon. C'est chose faite. Merci pour votre avis éclairé et construit !

Grunt
27/07/2018 à 15:03

Voilà, après on va pouvoir dire qu'il vaut mieux mettre du fric dans des franchises que dans des films originaux...

Starfox
27/07/2018 à 14:01

Et pendant ce temps-là, y'a des trucs de dingo qui sortent sur netflix... Uniquement. Nan moche.

votre commentaire