Westworld dévoile une nouvelle bande-annonce qui ne plaisante pas du tout

Christophe Foltzer | 14 septembre 2016
Christophe Foltzer | 14 septembre 2016

Retenez bien la date du 2 octobre prochain, parce que ce jour-là, vous n'aurez rien d'autre à faire que regarder le premier épisode de Westworld. Et ne cherchez pas d'excuse, vous savez vous-même que c'est ce que vous voulez.

Il ne reste donc que deux petites semaines avant que l'on ne découvre enfin la série adaptée de Mondwest, le film de Michael Crichton de 1973. Et elle aura mis le temps pour arriver ! Mais on ne lui en veut pas trop au vu de tout ce qu'elle nous montre ces derniers jours et qui s'annonce on ne peut plus prometteur.

En effet, si nous étions plutôt perplexes lors de l'annonce de la création de la série (remake, tout ça), il faut bien avouer que les premières images ont su nous convaincre qu'elle méritait toute notre attention et qu'elle ne sera probablement pas un show comme les autres, dans la plus pure tradition du réseau HBO donc.

 

Evan Rachel Wood

 

Et ce n'est pas la dernière bande-annonce mise en ligne par la chaine qui va nous faire changer d'avis. Oh que non. En une petite minute et demi, Westworld nous expose ainsi toute sa complexité et son ambiguité en adoptant quasi exclusivement le point de vue de Dolores, le robot interprété par Evan Rachel Wood qui semble découvrir toute la brutalité d'une réalité jusqu'ici cachée. Car bien que Westworld reprenne l'histoire de Mondwest (un parc d'attraction sur le Far-West où les visiteurs sont en immersion totale pour y laisser s'exprimer tous leurs penchants morbides), il semblerait que la série nous réserve également un basculement du point de vue puisque nous assisterons également à la prise de conscience des attractions de la réalité de leurs conditions.

 

Anthony Hopkins

 

Bref, il faut s'attendre à une première saison de 10 épisodes assez épique, dark et extrême par moments, le tout au profit d'un véritable discours sur notre rapport à l'autre, notre humanité, la technologie, l'entertainment pulsionnel... Tout ce qu'il faut pour une grande série en quelques sortes.

Rendez-vous est pris.

 

commentaires

Lebelge
15/09/2016 à 01:40

@jacamel

C'est "in dreams" de Roy Orbison, chanson qu'on peut entendre dans Blue Velvet de Lynch :)

jacamel
14/09/2016 à 21:10

Très intriguant comme bande annonce !
Je suis preneur du titre et interprète du morceau qui accompagne cette bande annonce ! Merci

berserk
14/09/2016 à 11:28

Vite je hâte de voir ça! une des series que j'attend le plus avec american gods.

Mad
14/09/2016 à 10:10

Hâte !!

votre commentaire