Heroes Reborn : Que vaut Dark Matters, le prequel de la nouvelle série ?

Christophe Foltzer | 8 septembre 2015
Christophe Foltzer | 8 septembre 2015

Heroes Reborn prépare son retour en fanfare le 24 septembre prochain sur NBC et, pour que tout le monde soit à la page, la production a diffusé une web-série nous expliquant ce qui s'est passé depuis la fin de la série mère, Dark Matters.

Depuis le moment où Claire Bennet a révélé au monde ses pouvoirs, les choses ont bien changé. De multiples personnes dotées elles-aussi de pouvoirs se sont dévoilés et les être humains "normaux" comment à craindre de perdre leur suprématie. C'est pourquoi différentes lois sont mises en place, obligeant une identification de ces surhommes appelés EVO, pour mieux les contrôler. Des poches de résistance se forment dont la mystérieuse organisation dirigée par le non moins intrigant Heroe Truther, sorte d'Anonymous doté de pouvoirs.

 

 

Les six mini-épisodes de cette web-série nous invite à suivre les aventures de Phoebe, jeune étudiante doté du pouvoir de manipuler son ombre, et de son demi-frère Quentin, qui décide de réaliser un documentaire sur elle. En mode caméra embarquée et found-footage, Dark Matters dépeint via ces personnages, un monde qui refuse de changer, qui nie sa propre évolution et réagit en conséquence en revenant aux bonnes vieilles méthodes de la Ségrégation : Fichage des EVO, racisme et discrimination, rumeurs de camps d'internement en Chine et en Russie, Phoebe voit ses pouvoirs grandir en même temps que la société se durcit à son égard. Jusqu'à l'inévitable moment où les pouvoirs prennent le dessus, Phoebe étant également capable d'absorber la lumière. Une perte de contrôle qui l'inquiète mais n'entame pas sa volonté à se battre pour ses droits.

 

 

Arrive alors le 13 juin, lors d'une manifestation devant les locaux de la société Primatech à Odessa, au Texas, lorsqu'une attaque terroriste sans précédent crée le chaos. Attribué aux EVO, la tragédie est l'excuse qu'attendaient les humains pour régler leur compte aux EVO. Quentin, malgré la perte de sa soeur, cherche la vérité et se rapproche de Heroe Truther qui lui permet d'infiltrer la société Renautal (agissant soi-disant pour le bien des hommes de tout genre) mais qui n'est qu'une couverture pour la fameuse Compagnie. Quentin parvient à pirater la base de données de l'entreprise et réunir les preuves innocentant sa soeur et le professeur Mohinder Suresh (désigné nouveau comme le nouveau Ben Laden) mais lors de sa rencontre avec Heroe Truther, les hommes de Renautal investissent la base et arrêtent tout le monde, sauf Quentin. Heroe Truther (qui est en réalité Micah) lui prouve que sa soeur est toujours en vie et lui demande de retrouver Noah Bennett, ancien employé de la Compagnie exilé dans un coin paumé comme vendeur de voitures sous une fausse identité. Lui seul pourra l'aider...

 

 

PARENTHESE  DESENCHANTEE :

Avec 6 épisodes d'une durée moyenne de 7 minutes, il ne faut pas s'attendre à un suspense à couper au couteau mais il faut reconnaitre que Dark Matters installe suffisamment d'enjeux pour susciter notre intérêt. Les parallèles avec la situation et l'histoire récente du monde réel sont évidemment visibles et plus que jamais Heroes se positionne en métaphore un peu grossière de notre société. Si, comme pour la série-mère, l'idée de départ n'est pas originale pour un sous mais se révèle efficace, on peut par contre déjà plus critiquer sa réalisation qui choisit la facilité de la caméra embarquée et du found-footage avec tout ce que cela implique d'incohérences en termes de vraisemblance. Mais on imagine sans peine que cette web-série ne bénéficiait pas d'un budget pharaonique et qu'il était obligatoire d'expliquer au spectateur ce qui s'était passé entre les deux séries. 

 

 

Au final, Dark Matters est une petite confiserie avalée en 30 minutes très sympathique qui laisse espérer que Heroes Reborn sera réellement aussi chaotique et dramatique que cette web-série nous le promet. Réponse dès le 24 septembre.

 

 

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire