Scream : La série révèle une nouvelle bande-annonce énervée qui revient aux origines de la saga

Christophe Foltzer | 9 juin 2015
Christophe Foltzer | 9 juin 2015

C'était l'un des projets les plus improbables et pourtant, tout laisse penser que la série dérivée de la saga Scream risque bien de remporter son pari. Entre tradition et modernité, elle a plus d'un atout dans sa manche.

Le 30 juin prochain, le premier épisode de la série Scream sera diffusé sur MTV et nous l'attendons de pied ferme. Reboot de la saga de Wes Craven, le projet a su attirer notre attention par sa démarche, très conscient de lui-même et des pièges qui l'attendent, en multipliant les informations alléchantes. La semaine dernière, le nouveau design de l'énigmatique Ghostface était révélé et il avait su convaincre.

Aujourd'hui, c'est une nouvelle bande-annonce qui nous parvient, plus classique que tout ce que nous avons vu jusqu'à présent et qui dévoile une note d'attention pour le moins audacieuse. Alors que jusqu'ici on nous promettait énormément de nouveauté et d'originalité, les images de ce trailer montrent clairement que la série devrait suivre les temps forts du premier film.

Entre la mythique scène d'ouverture, le monologue de Randy en plein cours ou encore le meurtre de Tatum dans le garage de ses parents, la série suit les traces de son aîné, ce qui n'est pas un mal.

Et, si le tueur utilise à présent les textos pour terroriser ses victimes plutôt qu'un bon vieux coup de fil, 2015 oblige, nous sommes assez confiants. Verdict dans 3 semaines.

Tout savoir sur Scream

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Ann Perkins
09/06/2015 à 10:13

Scream 3 est le plus campy pour moi avec ce décor hollywoodien, ces histoires de baise entre producteur et starlette, le cameo de Carrie Fisher, le décor de la maison, et encore une fois les doubles des personnages incarnés par des starlettes. Définitivement dans la lignée des deux précédents, le ton a simplement été poussé au paroxysme, ce qui le rend à mes yeux parfait comme fin de la trilogie.

Scream 4 est en revanche totalement ailleurs, et ça me semble donc très étrange qu'il n'ait pas été rejeté, lui.
(et les égarements scénaristiques, sans plus de détails, j'ai envie de dire que ça fait partie de la franchise, moins apprécié pour sa subtilité dramatique, sa cohérence globale, que son humour, sa vivacité et son imagination)

Christophe Foltzer
09/06/2015 à 10:04

Le problème, à mon sens, c'est que Scream 3 a souffert de sa propre popularité et de l'attente qui était généré autour et est arrivé à la fin de la vague des slashers.

Il y avait aussi un changement de ton radical par rapport à l'approche campy des deux autres films ce qui fait que fatalement, le public n'était plus dans ses marques et a rejeté le film. Ce qui n'excuse évidemment pas ses égarements scénaristiques.

Ann Perkins
09/06/2015 à 09:41

Mais LARGEMENT

Scream 3 fait preuve d'un troisième degré très bon, avec ce jeu très amusant des doubles rôles. Et redynamise les mises à mort avec l'explosion de la maison, inattendue dans la série.

Le 4 c'est un terne teen movie, avec non seulement un twist bien bête (comme les précédents), mais des personnages ridicules et absolument pas drôles ou attachants, aucune idée de mise en scène vraiment marquante, aucun jeu, rien. Du cynisme à peine masqué.
La scène d'intro illustre bien tout le film : cette idée de film dans le film dans le film dans le film, c'est presque pathétique tellement c'est grossier, et artificiel.

Mais bon, je sais que beaucoup préfèrent le 4 au 3, qui est vraiment détesté en général. Ce que je n'arrive vraiment pas à comprendre...

Christophe Foltzer
09/06/2015 à 09:30

Oh, pire que Scream 3 ?

Ann Perkins
09/06/2015 à 09:27

Ca a l'air bien proche de Scream 4... Qui est pour moi le PIRE de la saga.

votre commentaire