Dollhouse : démarrage US catastrophique

Stéphane Argentin | 16 février 2009
Stéphane Argentin | 16 février 2009

Est-ce le jour (un vendredi 13), l’un des membres du casting (les mêmes que Firefly et Angel pour la plupart), la chaîne (FOX) ou bien tout simplement Joss Whedon lui-même qui porte malheur ? Toujours est-il que le grand retour de celui que beaucoup considère comme « un génie du petit écran » sept ans après l’hécatombe Firefly (annulé par la FOX en 2002 au terme de 12 épisodes) n’a pas été très brillant. La nouvelle création télévisée de Whedon, Dollhouse, s’est, n’ayons pas peur des mots, littéralement viandée ! Diffusé vendredi 13 février 2009 à 21h, le series premiere a en effet été suivi par… 4,7 millions de téléspectateurs, soit peu ou prou le même score que Firefly à l’époque. La grande gagnante de la soirée est CBS avec son tiercé Ghost whisperer (10,3), Flashpoint (8,8) Numb3rs (9).

 

Image 471362

 

De nombreuses tergiversions vont sans doute tenter d’expliquer cette contre-performance. S’agit-il des différents chambardements en coulisses (des épisodes réécrits par Whedon en personne en vue d’en « faciliter l’accès »), la diffusion non pas du pilot mais du deuxième épisode pour débuter la série, la programmation le vendredi, soirée de plus en plus sinistrée outre-atlantique (Les Chroniques de Sarah Connor diffusé jusque-là le lundi s’est également ramassé à 3,7 millions à 20h, soit 30% de téléspectateurs en moins) ou bien tout simplement une série jugée trop « étrange » par des critiques US très partagées, pour ne pas dire mitigées ? 

Toujours est-il que les faits sont là : cette histoire de jeunes femmes aux personnalités implantées qui a pourtant fière allure (mise en scène appliquée, comédiens convaincants, récit immersif…) n’a pas pris auprès du public américain. À moins d’une remontée miracle dans les audiences au cours des semaines à venir, l’avenir de Dollhouse semble donc bien compromis.

 

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire