Les Irréguliers de Baker Street : Netflix abandonne son spin-off de Sherlock Holmes après une saison

Déborah Lechner | 5 mai 2021 - MAJ : 05/05/2021 08:23
Déborah Lechner | 5 mai 2021 - MAJ : 05/05/2021 08:23

Le couperet vient de tomber pour la série Les Irréguliers de Baker Street puisque Netflix ne donnera aucune suite à sa revisite de l'univers de Sherlock Holmes.

Comme toutes les plateformes de streaming, Netflix aime se faire mousser sur Twitter en annonçant tel ou tel record d'audience pour telle ou telle production, mais aime beaucoup moins jouer la transparence sur ses chiffres (quand il y en a). Le système de comptage des vues étant très différent des sommes récoltées au box-office ou du nombre de tickets vendus en salles, il est encore difficile de chiffrer ou d'estimer correctement le succès d'un film ou d'une série en streaming. Il en va de même pour les échecs ou déceptions, sur lesquels la communication est presque inexistante.

C'est donc Deadline qui a annoncé en premier l'arrêt de la série Les Irréguliers de Baker Street, que Netflix a choisi de ne pas renouveler après son arrivée dans le catalogue le 26 mars dernier. Même si le géant du streaming ne s'est effectivement pas fendu d'un petit tweet victorieux, tous les signaux semblaient pourtant verts pour que la série du créateur Tom Bidwell poursuive sa lancée avec une seconde saison.

 

photo, Darci Shaw, Jojo Macari, McKell DavidPas la peine de mal regarder non plus

 

Cette réimagination du canon holmésien d'Arthur Conan Doyle s'est en effet classée dans le Top 10 de Netflix (aux États-Unis). Les huit épisodes ont même devancé la série Falcon et le Soldat de l'Hiver de Marvel sur Disney+, en comptabilisant 643 millions de minutes de visionnage contre 628 millions d'après le dernier classement de Nielsen au mois d'avril, bien que Falcon et le Soldat de l'Hiver ne comptait à ce moment-là que trois épisodes, sa diffusion étant hebdomadaire. Et même si les critiques ne sont pas dithyrambiques, Les Irréguliers de Baker Street ont malgré tout obtenu 78% d'approbation sur le site Rotten Tomatoes, ce qui permet de prendre la température ambiante du public nord-américain. 

 

photo, Royce Pierreson, Henry Lloyd-HughesQuitter la scène la tête haute

 

Comme pour Altered CarbonAway ou Dark Crystal : le Temps de la résistance, Les Irréguliers de Baker Street demandaient peut-être trop d'investissement de la part de Netflix, la tournure surnaturelle des enquêtes avec le Londres de l'époque victorienne comme cadre étant sûrement trop coûteux. Le géant du streaming compte également une autre franchise holmésienne, probablement jugée plus porteuse, avec Enola Holmes campée par Millie Bobby Brown (critique ici et video là). 

Du coup, en attendant une possible suite d'Enola Holmes, il est toujours temps de lire notre critique de la première et seule saison des Irréguliers de Baker Street

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Ryotopic
07/05/2021 à 00:50

Ça ne m'étonne pas plus que ça.
La série était juste nulle.

Felina
06/05/2021 à 19:00

Je suis Holmésienne, l'intitulé de cette série ne m'inspire pas du tout.
"The irregulars of Baker Street" aurait sans doute respecté l'esprit de l'oeuvre flamboyante de Conan Doyle.

Synto
06/05/2021 à 18:30

Voilà pourquoi je penses de plus en plus à arrêter de regarder des séries. Trop d'abandons de projets. C'est frustrant...

leptitbreton
06/05/2021 à 09:47

Que c'était ennuyeux et bancal. Normal que ça s'arrête.

morelco
06/05/2021 à 09:14

Même sort pour the last kingdom après 5 saisons, série qui elle cartonne et est de qualité !!!que se passe-t-il chez netflix

Cathelotte
06/05/2021 à 03:16

Autant le score RT était bon, autant le backlash du public a été tout aussi important. Surtout chez les fans de Holmes qui n'ont goûté ni le woke ni l'inclusive forcé et encore moins la trahison du character intrinsèque de Holmes.
Lui est un salopard égoïste qui abandonne son enfant, Watson est black et amoureux de Holmes, presque tous les "mâles blancs" sont idiots ou mauvais...
Le révisionnisme façon Wokeflix a, semble-t-il été un cran trop loin cette fois...
Dommage que ni eux, ni D+ n'en tirent de leçons pour l'avenir!

Saab
05/05/2021 à 22:50

Moi je trouve que la série était bien. Il y avait de quoi faire une deuxième saison dommage

Sherldin
05/05/2021 à 22:49

Mmm que cette nouvelle me fait plaisir tellement cette "chose" était mauvaise à tout les points

Laurent SFN
05/05/2021 à 16:58

Série pas trop mal même si non exempte de défauts. Cependant la fin n'appelait pas forcément une suite, donc rien de si surprenant dans cette annonce.

GTB
05/05/2021 à 12:41

@Gemini> Ils seraient idiots de ne pas le faire.

Ce genre de décisions dépendent d'un paquet de critère je pense. Il n'y a pas qu'une question de budget puisque d'autres séries plus onéreuses sont maintenues. The Irregulars a peut-être plutôt bien marché un temps et s'est peut-être crouté assez fortement ensuite. Elle a peut-être amené peu de nouveaux abonnés par rapport à son budget, elle accuse des critiques très moyennes etc...Les raisons sont surement nombreuses.
Perso ça ne me fait ni chaud ni froid, la série ne me parle absolument pas. On le sait, encore plus de les chaines tv (qui elles aussi annulent beaucoup), tente des choses et réagit en fonction du résultat. Et c'est le lot des séries, chacune qui se lance n'a aucune garantie d'aller au bout.

Plus
votre commentaire