Grey's Anatomy : la showrunneuse revient sur le départ de Katherine Heigl et le final foireux d'Izzy

Camille Vignes | 18 novembre 2020 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Camille Vignes | 18 novembre 2020 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Dix ans après son départ de Grey's Anatomy, Katherine Heigl, l'ancienne interprète d'Izzie, continue de faire parler d'elle... en mal.

Quand une série réussit à vivre dix-sept années durant, il y a forcément une raison, elle répond forcément aux attentes d’un public visé. L’envie de ressentir cette montée d’adrénaline grâce à la résolution de cas médicaux complexes et réalistes, de vivre au rythme des pérégrinations amoureuses, amicales et familiales du corps médical d’un hôpital…

Bref, chacun ses raisons. Toujours est-il que Grey's Anatomy a entamé sa dix-septième saison (qui pourrait être la dernière), et que cela veut dire qu’elle continue à plaire.

 

photo, T.R. Knight, Grey's AnatomyPetite palme d'honneur pour George O'Malley, même pas reconnaissable pour son final 

 

Pourtant, les fans de la première heure et ceux qui suivent encore la série de Shonda Rhimes n’auront certainement aucun mal à l’avouer, elle a toujours eu un peu de mal avec les fins de personnages, en en tuant certains pour servir leur départ, ou en les faisant tout simplement disparaître brutalement.

Mais parmi les personnages partis sans véritable fin, la couronne revient probablement pour tout le monde à Izzie, l’interne ayant déserté les couloirs de l’hôpital en 2010 au grand dam de Krista Vernoff (showrunneuse déjà sur le show à l’époque), comme elle l’a expliqué au micro de Los Angeles Times :

« De toutes les séries sur lesquelles j’ai travaillé, il y a des histoires que l’on aurait aimé raconter différemment et mieux, mais il y avait toujours un incident dans les coulisses qui l’empêchait. Et c’est ça que les fans ne comprennent pas toujours.

 

photo, Grey's Anatomy, Justin ChambersPas besoin de fin pour Blondie 

 

Nous avions imaginé une résolution pour l’histoire d’Izzie. Nous avions prévu de la faire revenir le temps d’un épisode pour terminer dignement l’intrigue d’Izzie et Alex. Je l’ai écrit cet épisode, et il était très beau. Mais la veille de la préparation du tournage, ou du tournage lui-même, je ne me souviens plus, nous avons reçu un appel nous annonçant que Katie ne viendrait plus. Juste qu’elle ne viendrait pas. Qu’elle ne le ferait pas.

Je ne le dis pas pour accabler Katie. Je ne sais pas ce qui se passait alors dans sa vie personnelle. Je ne sais pas ce qui l’a conduite à prendre cette décision. Mais c’est ça le métier de scénariste et producteur, il faut savoir s’adapter. Donc oui, j’aurais préféré faire les choses différemment. »

 

photo, Katherine HeiglUne fin pas accouchée dans la douleur 

 

À ça, et au micro de Vanity Fair, une source anonyme et proche de Katherine Heigl a répondu que la faute incombait à la production qui n’avait jamais contacté l’actrice pour la faire revenir, à un moment où cette dernière était en pleine procédure d'adoption.

Mais qu’elle le veuille ou non, Krista Vernoff pointe directement du doigt la comédienne en révélant cela. Et le souvenir des bourdes qu’elle a accumulées au fil des années appuie un peu plus la réputation capricieuse qui la poursuit.  

 

photo, Sandra Oh, Grey's AnatomyÉchec et mat Katherine Heigl 

 

Et apparemment, la showrunneuse n’est pas la seule à remettre les points sur le i concernant l’actrice. De façon beaucoup plus vindicative, l’interprète du docteur Preston Burke (Isaiah Washington), dont le départ tonitruant dû à des propos homophobes prononcés à l’encontre de T.R. Knight (le docteur George O’Malley) est resté dans les mémoires, a eu apparemment deux trois trucs à dire sur les réseaux sociaux.

« Cette femme a dit une fois que je ne devrais "jamais plus" avoir le droit de parler en public. Le monde entier était d’accord avec elle et a protesté pour que je perde mon boulot. J’aurais aimé avoir Twitter en 2007, car je n’arrêterai JAMAIS d’utiliser ma liberté d’expression ».

Comme quoi... la réalité n'est pas si différente de la fiction du côté de Grey's Anatomy, pleine de rebondissements et d'attaques à suivre comme un feuilleton. 

Tout savoir sur Grey's Anatomy

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Mylène YumFalcon
23/11/2020 à 16:45

17 saisons? J'avais passé la main après la laborieuse S4...

Tom’s
18/11/2020 à 13:52

Je suis pas fan étant un mec de la série mais je me la suis farcie à cette époque, Katerine Heigl as la hype, on monte des films sur son nom,Le best étant en cloque mode d’emploi 3 bides + tard sa filmo est finiE et on apprends ça d’elle.. le genre typique d’actrice us qui est tellement stéréotypé qu’elle ne peu pas tout joué donc ça limite direct le choix des Rôles, donc retour a la tv .

votre commentaire