The Eddy : ça swingue sur Netflix dans la bande-annonce de la série événement

Marion Barlet | 15 avril 2020 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Marion Barlet | 15 avril 2020 - MAJ : 09/03/2021 15:58

The Eddy, la mini-série de Damien Chazelle, débarque bientôt sur Netflix et c'est le moment de découvrir son ambiance jazz et parisienne.

Le plus jeune des réalisateurs oscarisés aime la musique et l'a prouvé, d'abord avec le confidentiel Guy and Madeline on a Park Bench, puis avec le retentissant Whiplash, et bien sûr le phénomène La La Land.

Après un crochet dans l'espace avec First Man, et avant Babylon sur la fin du cinéma muet (avec peut-être Brad Pitt et Emma Stone), Damien Chazelle revient à son péché mignon, la musique. Il sera à la co-réalisation et à la production de The Eddy, une série Netflix entre deux langues, où un américain se bat pour son club de jazz, dans un Paris multiculturel. Les rôles principaux sont tenus par Andre Holland (Elliot Udo), Tahar Rahim (Farid), Leïla Bekhti (Amira), Joanna Kulig (Maja) et Amandla Stenberg (Julie).

 

Photo Joanna KuligEddy rejoue moi-z-en de la trompette

 

L'histoire suit Elliot, un pianiste autrefois adulé à New York et désormais propriétaire de The Eddy, un club en faillite. Gravitent autour de lui une petite amie chanteuse, un associé impliqué dans des affaires douteuses et sa femme qui en ignore tout, et sa propre fille adolescente, qui débarque pour s'installer avec lui.

Un premier teaser a déjà annoncé la couleur jazzy à Panam, entre fièvre nocturne et club intimiste. Et une nouvelle bande-annonce en donne plus à voir.

 

 

Le mélange des langues donne un aperçu de la variété de cette mini-série. Le socle jazzy n'empêchera ni la violence, liée aux dettes et aux activités suspectes de Farid, ni l'amour, qui façonnera l'intrigue. La passion musicale n'échappe pas au pragmatisme : qui vaincra dans la répartie "On peut pas se permettre d'être mauvais. - On peut pas se permettre d'être vide" ?

Les huit épisodes seront disponibles dès le 8 mai sur Netflix. Damien Chazelle réalise deux épisodes de The Eddy, les autres étant signés Houda Benyamina (Divines), Laila Marrakchi (Rock the casbah) et Alan Poul (un nom bien connu des fans de série, puisque passé par Six Feet Under, The Newsroom, ou encore Westworld).

Vous pouvez aller lire tambour battant notre critique de Whiplash, ou vous enchanter pour celle de La La Land.

 

affiche

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
maxleresistant
15/04/2020 à 17:30

@Geoffrey Yes, je m'y connais tellement peu en cinéma français que je ne connaissais pas ces 2 films.

Par contre mon "verrant" c'est inexcusable, quand tu veux changer "on verra" en "en voyant" et que ton cerveau décide autrement.

Geoffrey Crété - Rédaction
15/04/2020 à 15:18

@maxleresistant

Tout à fait, on cite notamment ces réalisatrices dans l'article :)

maxleresistant
15/04/2020 à 15:12

Il y a une volonté petit budget/nouvelle vague qui n'est pas ce que à quoi je m'attendais, et l'histoire à l'air un peu simpliste pour le moment.

On jugera en verrant mais je t'attendais à un truc plus original (peut etre parce que je suis français) et surtout venant de Chazelle.

Maintenant c'est cool que le film a une équipe française, d'après IMDB, les directeurs photos, 2 réal sont français par exemple. J'espère que cette série sera une réussite.

votre commentaire