Whiplash : critique battante

Mise à jour : 10/09/2018 22:59 - Créé : 6 septembre 2017 - Simon Riaux

Après avoir raflé les Grands Prix et Prix du Public du Festival de Deauville et de Sundance, Whiplash arrive dans les salles hexagonales auréolé d’un prestige indiscutable. Pour autant, si le film de Damien Chazelle pourra aisément prétendre jouer les contre-programmations de luxe, il n’est peut-être pas la claque annoncée.

whiplash
13 réactions

PRECISION : METRONOMIQUE

Rarement un duo de comédiens aura révélé une si étonnante alchimie, une semblable incandescence. Whiplash est avant tout un duel au sommet, emmené par un couple de comédiens abrasifs, dont la moindre inflexion électrise l’écran, dont chaque parole cingle avec une précision chirurgicale. Miles Teller confirme une fois de plus son formidable potentiel, ainsi que l’énergie du contretemps, l’art du retrait qu’il maîtrise à la perfection. En double colérique et négatif, J.K. Simmons compose un antagoniste tour à tour fascinant et terrifiant.

 

photo, Miles Teller, J.K. SimmonsMiles Teller et J.K. Simmons

AU FOND DU TEMPS

Mais si cette direction d’acteur phénoménale s’accompagne d’une mise en scène indiscutablement maîtrisée, on ne peut pas dire que Damien Chazelle parvienne pour autant à totalement transformer l’essai. Son sujet, l’art de la batterie, lui permet un temps d’insuffler une originalité un peu artificielle au film, jusqu’à ce son académisme le rattrape.

Les affres de la transmissions, les relations conflictuelles entre maître et élève sont autant de terreaux riches, dans lequel Whiplash échoue à offrir une proposition singulière. Que l’on songe à Full Metal Jacket, voire même au Maître de guerre et l’on réalise rapidement que le métrage n’invente rien, se contentant hélas de recycler avec habileté une recette connue.

 

Affiche française

Résumé

Porté par deux comédiens d'exception, Whiplash s'avère une composition soignée et talentueusement exécutée, mais qui manque un peu d'inspiration.

commentaires

Rorov94 07/09/2018 à 20:09

Comme disait Michel Legrand:«dadidadoudadaaaa!»
Quel saloperie ce (free)jazz!
Et c'te film de merde...
J'préfère encore matter um Max Pécas,tiens!
Vous êtes des branleurs intellos!

Raoul 07/09/2018 à 14:37

Un film incroyable. Note maximale obligatoire.

spade 07/09/2018 à 14:05

Bon film, je reproche juste le côté improbable.
L'apprentissage de la musique décrit ne correspond à rien, la pression de l'enseignant pour jouer vite, plus vite ! Comme pour tout, la technique s'acquiert par la répétition et à vitesse lente, très lente.

A Rorov94 : retournez sur le forum de jeuxvideo.com.

George 07/09/2018 à 13:05

LE meilleur film de ces 10 dernières années.
Dire l'inverse serait aller à l'encontre du cinema.
100/10

Ded 07/09/2018 à 11:31

Étant sujet au vertige, par principe, j'évite de me pencher au-dessus du vide cérébral de certaines personnes. Une fois n'étant pas coutume, je vais donc faire une exception. Le handicap physique cité dans le calembour à deux balles s'écrit pied BOT ! Et merci aux sociopathes de tous horizons de ne plus m'adresser la parole même si ce n'est que par le biais de leurs minables commentaires haineux et méprisants. Commentaires qui sont, par ailleurs et dans leur ensemble, à la culture ce que le morpion est aux poils du cul... très largement dispensables !...

Rorov94 07/09/2018 à 08:40

@ded
Hélas,le fauteuil n'a pas eu raison de toi!

Ded 07/09/2018 à 08:12

C vrai, à la base rien de neuf sous le soleil, mais la virtuose montée en tension, nerveusement éprouvante, jusqu'au climax final est plutôt efficace ! Et puis la p... d'interprétation du standard "Caravan", co-composé par Duke Ellington, en guise de bouquet final vaut à elle seule le déplacement, non ?! J'ai failli en tomber de mon fauteuil...

Maynard 07/09/2018 à 04:07

@ Rorov94 , " Jazzmen de merde!milieu gaucho à la con" je sais pas pourquoi mais ton mepris dans cette phrase me fait penser aux dessins d'un mec qui s'appelle Éric Salch . Sinon j'ai bien aimé le film , evidemment car il y a JK simmons et d'ailleurs je me demande vraiment si j'aurai aimé le film avec un autre acteur pour ce rôle .

Rorov94 06/09/2018 à 21:49

Un film de merde.tourné avec les pieds(beaux).les acteurs en roue libre.
Un gros éloge de la connerie.
Sans parler du jazz (free ou pas)de merde qui a compagne cet étron filmique.
Papaabbidiiipapaaaa!
Jazzmen de merde!milieu gaucho à la con et sans intérêt.
Faut les voir les amateurs de jazz,un balai dans le fion,petit tapemments de pieds,un peu sueur et ultra concentré...
Bande de branquignols!
Quitte à voir J K Simmons en fiotte ou en tyran,je préfère matter OZ ou SPYDEY!

MystereK 06/09/2018 à 21:42

Excellent film

Plus

votre commentaire