Painkiller : le showrunner de Narcos revient sur Netflix avec une nouvelle série sur la drogue

Déborah Lechner | 20 février 2020
Déborah Lechner | 20 février 2020

Cette fois-ci pas de guerres de cartels, de grands narco-trafiquants et de chasse à l'homme, la série s'intéressera à la crise des opioïdes, une drogue légale qui fait des ravages aux États-Unis.

Avec la série Narcos, Netflix a mis en scène l'ascension et la chute du tristement célèbre Pablo Escobar, un ancien trafiquant de cocaïne colombien, avant de se tourner vers le trafic de cannabis dans Narcos: Mexico. La série portée par Diego Luna est récemment revenue sur la plateforme avec une deuxième saison et comme son producteur exécutif et showrunner Eric Newman (The LeftoversLes Fils de l'hommeL'Armée des morts) l'a expliqué à The Hollywood Reporter, il n'exclut pas la possibilité d'une troisième fournée. 

 

Photo Wagner MouraWagner Moura sous la moustache de Pablo Escobar 

 

Entre temps, Newman va être producteur exécutif d'un autre programme Netflix autour de la drogue, Painkiller, écrit par Micah Fitzerman-Blue et Noah Harpster (Un ami extraordinaire) et entièrement réalisé par Peter Berg (Du sang et des larmesDeepwater, Hancock). La minisérie de huit épisodes prendra tout de même une direction plus inhabituelle en traitant un trafic légal, celui des opioïdes utilisés aux États-Unis à des fins thérapeutiques et qui ont entraîné une forte dépendance chez beaucoup de patients. Dans le communiqué de la série, Eric Newman a dénoncé ce qu'il considère comme "une des plus importantes crises de santé publiques de notre époque" et surtout ses origines :

"Contrairement à d'autres drogues, nées de la fabrication souterraine et de la contrebande clandestine, ce fléau a commencé par des prescriptions délivrées par des médecins, approuvées par les autorités gouvernementales et promues par un géant familial pharmaceutique qui a gagné des milliards tout en trahissant la confiance des patients et du public."

 

Photo Peter BergPeter Berg sur le tournage de Battleship

 

Painkiller est librement inspirée de l'article du New Yorker écrit par Patrick Radden Keefe, The Family That Built an Empire of Pain et du livre Pain Killer: An Empire of Deceit and the Origin of America’s Opioid Epidemic de Barry Meier, une documentation qui assure d'emblée une certaine authenticité à ce qui va nous être raconté.

Contrairement à Narcos et Narcos: Mexico qui s'intéresse principalement aux narco-trafiquants et leur empire, la minisérie semble davantage un drame social engagé avec un gros plan sur les victimes de la fabrication et de l'écoulement des opioïdes en plus des puissantes compagnies qui en sont responsables. Pour l'instant, aucun acteur n'a été annoncé au casting et aucune date de sortie n'a encore été fixée. Le producteur et réalisateur Peter Berg sera cependant sur Netflix dès le 6 mars prochain avec le film d'action Spenser Confidential porté par Mark Wahlberg

 

Affiche

 

 

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire