Friends : l'interprète de Ross s'est battu pour que la série intègre un personnage afro-américain

Camille Vignes | 2 février 2020 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Camille Vignes | 2 février 2020 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Si le personnage de Charlie, les saisons 9-10 de Friendsest afro-américain, c'est entre autres grâce à la volonté d'inclusion de David Schwimmer

De sa première femme lesbienne avec qui il eut un fils à ses petites amies d’origines asiatiques (Julie, saison 2) et afro-américaines (Charlie, saison 9-10) ou encore à ses revendications juives, Ross (David Schwimmer) est le personnage de Friends autour duquel les questions d’inclusion et de représentativité gravitent le plus. 

Que la série n’ait jamais filmé un seul geste vraiment tendre entre Carol (l’ex-femme de Ross) et Susan, d’autant que le premier baiser lesbien de la télévision avait déjà été échangé dans la série La Loi de Los Angeles, peut être déploré même si pour l’époque introduire en personnages récurrents un couple homosexuel était déjà plus ou moins significatif. 

 

photo, David F. Schwartz, David Schwimmer, Lauren TomRoss et Julie

 

Pour autant, cela ne lui a pas permis d'échapper aux critiques. Et en février 2019, l’actrice Aisha Tyler (l’interprète du Dr Charlie Wheeler) rappelait au micro de The Guardian que Friends était à l'époque souvent pointée du doigt pour l’irréalisme de sa représentation du monde, de Manhattan et de la diversité de la ville. 

À cette déclaration, Cosimo Fusco, celui qui campait « the italian guy » Pablo dans les deux premières saisons de la série, ajoutait d’ailleurs qu'il avait trouvé certains choix des scénaristes pour son personnage irrespectueux et stéréotypé (comme ce moment où il touche les fesses de Phoebe pendant un massage), et qu’aujourd’hui il serait inconcevable pour une telle série de ne pas inclure un personnage afro-américain. 

Et il a plutôt raison, car à part le casting entièrement blanc de How I Met Your Mother, les autres séries rejouant Friends ont toutes incluent un ou plusieurs personnages de couleur. Raj est indien dans The Big Bang Theory (Kunal Nayyar), l'interprète de Cece (Hannah Simone) dans New Girl a des origines indiennes et ceux de Coach (Damon Wayans Jr.) et Winston (Lamorne Morris) sont afro-américains. 

 

photo, Aisha Tyler, David SchwimmerAisha Tyler, première Afro-Américaine récurrente de la série après neuf ans

 

Or si l'actrice afro-américaine Aisha Tyler a intégré le casting de Friends (neuvième saison, épisode 20) pour incarner la professeur en paléontologie Charlie Wheeler, petite-amie de Joey avant de devenir celle de Ross, c’est entre autres grâce à David Schwimmer lui-même. S’entretenant lui aussi avec The Guardian, il a récemment avoué s’être souvent battu pour plus de diversité. 

« Peut-être qu’il faudrait un Friends entièrement noir ou entièrement asiatique. Mais j’étais très bien au courant du manque de diversité de la série et j’ai été en campagne pendant des années pour que Ross sorte avec une femme de couleur. Une de mes premières petite-copines de la série était une femme asiatique et plus tard j’ai été avec une Afro-Américaine. C’était une impulsion très consciente de ma part ». 

L'acteur a aussi rappelé que, même déguisé en Tatou, l'épisode Celui qui se déguise, avait été pour lui très important, car il donnait sa place à Hanouka, et donc à une autre vision des fêtes de fin d'années que le sapin de Noël et les traditions chrétiennes. 

 

photo, David Schwimmer, Matthew Perry, Cole SprouseTatou à la rescousse de Hanouka

Tout savoir sur Friends

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Rorov94
04/02/2020 à 20:59

Ce qui est marrant dans tout ça,c'est que tout ce petit monde votait(et vote encore)démocrate,mais pas fichu de représenter les minorités dans leurs séries...
Par contre,les républicains Chuck et Aaron Norris n'ont pas hésité à imposer Clarence Guilyard dans WALKER TEXAS RANGER!!!
Respect Messieurs les frangins.

MystereK
04/02/2020 à 08:14

ROBINDESBOIS oui, c'est bien ce que j'entendais par Reflet d'une époque. Bon,j'irais pas jusqu'à dire qu'une personne de couleur devait vivre en coloc avec ces blancs dans ces apaprtements assez hupés, mais au Café Perk, dans leur travails respectifs, ils ne croisent pas beaucoup de personnes de couleurs. Ayant moi-même été à New-York dans ces années là, c'est très loin de la réalité. C'est jsute un commentaire en passant, je ne suis pas sûr que la série y aurait gagné quelque chose si on y avait ajouté des black ou des latinos, mais je comprends que cela peut gêner quelques un, New York est le ville la plus cosmopolite que j'ai connu et cela ne ressort absolument pas dans la série.

Rorov94
04/02/2020 à 07:13

De toutes façon,les bonnes séries étaient toujours à la page sur ce sujet:
STAR TREK et son fameux baiser entre Kirk et Uhura,ARNOLD ET WILLY et le petit ami raciste de Viginia,HAPPY DAYS et la surprise party où Richie Cunningham doit choisir s'il doit inviter son ami noir,HILL STREET BLUES quand ont apprends que la femme noire du flic joué par Carl Lumbly ne veut pas fréquenter ses collègues blancs(!),Blake Carringto et sa demi soeur afro-americaine...
Alors c'est vrai,y'a des série où les afro américains ne sont pas représentés(DALLAS,FRIENDS,X FILES,MADAME EST SERVIE...)
Et il y a celles qui ont fait progressé le truc:STARSKY ET HUTCH(le cpt Dobey),MAGNUM,AGENCE TOUT RISQUES,DR MARCUS WELBY...
Les caractères de ces perso étaient bien définis avec du fond et ont permis historiquement qu'on en arrive à BLACK LIGHNING,LUTHER,LUKE CAGE,ONE DAY AT A TIME...

Rorov94
03/02/2020 à 23:18

Juste pour dire que Aysha Tyler est sublime dans ARCHER!
Une série qui se pose là concernant l'humour:les gays,les blacks,les blancs,les nazis,les juifs,les vieux....y'en a pour tout le monde!
«Lana?Lana?...LAAANNNAAA!!!»

RobinDesBois
03/02/2020 à 17:44

@mysterek C'est vrai que la mixité était moins prononcée mais elle existait tout de même:

21 Jump Street, Arnold et Willie, 2 flics à miami, Los Angeles Heat, les anges du bonheur et aussi sauvé par le gong dont le casting a d'ailleurs été récemment raillé par un chroniqueur d'EL le trouvant stéréotypé avec la bande constituée du petit malin, du nerd, de la bonasse et ... de "la black" ! A croire que vous avez une appréciation des mélanges à géométrie variable selon les époques à EL.

Cela dit quand à parler de sociologie de l'époque je pense qu'aux USA elle est toujours aussi valable aujourd'hui. Je me fous de Friends que je n'ai jamais apprécié et dont je trouve les personnages très antipathiques mais lui reprocher un manque de réalisme par manque d'inclusivité car il y a beaucoup d'afroaméricain à NY c'est assez ridicule. Dans les années 90 à NY vous risquiez pas de trouver beaucoup de noirs vivre en collocation avec des blancs issus de milieux plutôt aisés (d'après mes vagues souvenirs cette bande d'amis n'était pas trop à plaindre socio-financièrement). C'est peut être moins rare aujourd'hui mais si on l'on prend l'argument naturaliste pour critiquer le casting de friends ça tient pas. C'est et surtout c'était quelque chose de vraiment peu fréquent aux USA de bandes d'amis jeunes adultes urbains qui comprenaient des noirs et des blancs contrairement à la France où cela n'a rien de particulier de voir des bandes de potes d'origines variées.

MystereK
03/02/2020 à 09:27

MOI non, ce que vous dites n'est pas correct. Pesonne ne s'en prends aux blancs parce qu'ils sont blancs, personne ne demande aux blancs de s'excuser de quoi que ce soit. Ce qui est reporché, c'est le manque de représentattivité à l'écran de personnes issue de la diversité que l'on croise dans la rue en se promenant 10 minutes. Ce n'est pas pareil et ne nécessite pas d'être sur la défensive parce que nous sommes blanc.

@moi
03/02/2020 à 08:21

Je voulais m’excuser d’être blanche... le problème est là aujourd’hui! On est blanc on est méchant et raciste... j’ai tt de mm envie de rajouter que le racisme ne va pas que dans un sens.

MystereK
03/02/2020 à 07:08

ROBINDESBOIS, vous avez raison... et c'est justement là que se situait un peu le problème à dans ces années là : pas ou peu de mélange, chacun chez soit regroupé par communeautés. Peut-être même réfelettaient-elles la sociologie de l'époque dans certains milieux, mais on ne peut pas dire qu'il n'y avait pas de problème. Cela n'empêche pas que certaines de ces séries étaient très bonnes et très drôles, par contre,

RobinDesBois
03/02/2020 à 03:41

À lire ce genre d’articles La vie de famille, le Cosby Show, Martin, les freres Wayans, Sister sister, Cousin Skeeter, Kenan et Kel ça n’existait pas.

RobinDesBois
03/02/2020 à 03:36

@Pseudo « Toujours pareil, ça ne les gênait pas avant quand y'avait que des blancs à l'écran »

Y avait des sitcoms avec un casting casi exclusivement afro-américains dans les années 80 et 90...

Et aussi des séries et sitcoms avec des personnages principaux qui n’étaient pas tous blancs.

Plus
votre commentaire