Carnival Row saison 2 : gros changements en vue pour la série avec Orlando Bloom

Camille Vignes | 15 octobre 2019
Camille Vignes | 15 octobre 2019

Carnival Row sera bien de retour pour une deuxième saison, mais il va y avoir du changement. 

Il ne s'agit pas d'une transformation radicale pour la série Amazon Prime qui gardera son esthétique éblouissante, sa foisonnante mythologie et ses acteurs principaux (Cara Delevingne et Orlando Bloom). Non. Il s'agit seulement d'un énième changement de main pour cet univers dantesque. Car si la série a percé les écrans en août dernier avec huit épisodes plus ou moins appréciés (certains lui reprochant la mollesse et la lenteur de son intrigue), le projet est resté dans un état végétatif pendant de longues années. 

Écrit en 2005 par Travis Beacham pour New Line Cinema (et conçu pour être un film), le script de A Killing on Carnival Row a d'abord été confié à Guillermo del Toro puis à Neil Jordan avant d'atterrir dans les écuries d'Amazon et de devenir la série que l'on connait. Là, le script a retrouvé son paternel qui l'a retravaillé avec René Echevarria

 

photo, Cara DelevingneCara Delevingne dans le rôle de Vignette 

 

Et c'est finalement Marc Guggenheim qui a été chargé de showrunner l'histoire de la fée Vignette. Mais le bonhomme, trop occupé avec le méga crossover du Arrowverse de CW (où il officie en tant que showrunner et producteur exécutif) n'a pas renouvelé son contrat avec Amazon.

Bien qu'il restera présent en tant que consultant pour Carnival Row, il a donc laissé sa place au showrunner et producteur exécutif de la saison 3 Daredevil Erik Oleson. On peut lire dans les colonnes de Digital Spy et Deadline que si Guggenheim sera certainement consulté pour mettre en image ce qui va suivre, c'est que le grand final de la première saison affectera forcément la deuxième saison. 

Pour ce qui est d'Erik Oleson, il n'en est pas à son coup d'essai avec Amazon puisque c'est lui qui a scénarisé la saison 2 de The Man in the High Castle. Et ce n'est pas non plus la première fois qu'il se frottera au travail de Guggenheim puisqu'il avait déjà eu a faire à lui sur Arrow. Guggenheim étant le co-créateur et producteur exécutif de la série et Oleson ayant fait un tour en tant que scénariste et co-producteur exécutif dessus.

 

Affiche

commentaires

FrenchyEve
20/10/2019 à 14:52

la saison 1 a été mon grand coup de coeur surprise de cette année. Du coup ravie de savoir qu'il y aura une saison 2!
Le rythme lent et l'intrique fouillée font justement parti de ce qui m'a séduite ici, les scénaristes prennent le temps de rendre réel ce monde steampunk, et au final les motivations des uns et des autres qui deviennent claires dans le dernier épisode sont crédibles et correspondent à leur caractère comme dépeint par touches successives dans les 7 premiers. Du coup le format série apporte un vrai plus, je ne vois pas comment ils auraient pu avoir la même profondeur dans un film de 2h .
Vivement 2020 et la suite !

Alyon
16/10/2019 à 16:01

+1 pour cette série une bonne surprise. Des moyens de fous, des acteurs excellents et oui même C. Delevigne s'en sort plutôt très bien. Rien à dire dés la 16e minutes du 1er épisode on accroche à un univers assez sombre qui évoque des problèmes tellement actuels.

Gingermoooh
16/10/2019 à 14:04

Cette série est un véritable enchantement pour les yeux et pour tous les fans du fantastique à la sauce 19 éme..Les acteurs sont excellents et je suis même étonnée et ravie de la prestation de Mlle DELEVIGNE ,qui a dû en surprendre plus d'un!
L'histoire est certes un peu fouillée et longue , mais au fur et à mesure des épisodes , on se rend compte que tous les engrenages , même les plus petits , se mettent en place et renforcent la trame de de récit .
J'adore cette série et vivement la 2éme saison !!!

Mad
15/10/2019 à 19:36

Cette série est une petite merveille pour tous les amateurs de l'ère Victorienne, de Lovecraft, du Steampunk ou de la fantaisie en général. Il faut également je pense aimer et connaitre les références et le genre littéraire du 19ème (et donc sa "lenteur") pour aimer la série.
Ceux qui trouvent ça lent ou chiant, n'ont ni le béguin pour l'ère Victorienne ni pour la littérature je pense. Dans le cas contraire, on reste ébahis devant tant de détails qui fourmillent à l'image et tant d'esthétisme.

C'est un peu le rejeton de Penny Dreadful (en beaucoup moins bien j'en concois).

Zedd
15/10/2019 à 18:56

J'ai tenté l'épisode 1, j'étais pas trop chaud et j'ai abandonné en 15min ça m'a saoulé c'était pas intéressant. Le reste m'a l'air horriblement chiant et long.

votre commentaire