Big Little Lies : la saison 2 a t-elle été détruite par HBO en coulisses ?

Alexandre Janowiak | 15 juillet 2019 - MAJ : 15/07/2019 13:09
Alexandre Janowiak | 15 juillet 2019 - MAJ : 15/07/2019 13:09

La minisérie de HBO, Big Little Lies, dévoile des coulisses peu reluisantes.

En 2017, HBO a frappé un grand coup avec sa minisérie Big Little Lies, remportant nombre de récompenses prestigieuses (Emmy et Golden Globes) et portant des valeurs féministes fortes et puissantes, surtout quelques mois avant la vague MeToo et l'affaire Weinstein. Lors de l'annonce de la commande d'une saison 2, on ne pouvait que se réjouir de l'embauche d'Andrea Arnold (réalisatrice de American Honey entre autres) pour filmer Reese WitherspoonNicole KidmanShailene WoodleyZoë KravitzLaura Dern et Meryl Streep, nouveau visage pour la suite.

Deux ans plus tard, les réjouissances sont un peu retombées. D'abord parce que cette saison 2 n'est pas aussi remarquable que la première (d'après l'auteur de ces lignes en tout cas), et surtout parce qu'une polémique vient noircir le tableau de HBO.

 

Photo Reese Witherspoon, Shailene Woodley, Zoë Kravitz, Nicole Kidman, Laura DernQui ressortira coupable de cette polémique ?

 

En effet, il y a quelques jours, IndieWire a annoncé que plusieurs sources leur avaient indiqué que cette saison 2 avait été totalement remaniée. Ainsi, la réalisatrice Andrea Arnold, au style plus poétique et jouant énormément des corps, se serait vu enlever tout contrôle créatif par HBO. Selon les sources d'Indiewire, la réalisatrice aurait tourné tous les épisodes avec son style à elle, mais ses images auraient été retouchées au montage après que HBO ait décidé de donner à la deuxième saison la même esthétique que la saison 1.

Ainsi, dès août 2018, HBO aurait redonné les manettes à Jean-Marc Vallée lui-même, et ce, sans en avertir la réalisatrice de Fish Tank. Le Canadien aurait alors remonté les épisodes en coupant drastiquement le travail d'Andrea Arnold (ce qui pourrait expliquer le fait qu'ils ne durent pour la plupart qu'entre 40 et 45 minutes, au lieu des 55min-1h de la première saison), et 17 jours de tournage supplémentaires auraient été planifiés.

 

Photo Nicole Kidman, Meryl StreepNicole Kidman et Meryl Streep dans la saison 2

 

Selon certaines sources, il semblerait que HBO ait toujours eu l'intention de travailler de cette manière, à savoir : laisser Andrea Arnold réaliser les épisodes alors que Jean-Marc Vallée était occupé ailleurs (sur Sharp Objects a priori), avant que ce dernier ne reprenne l'ensemble sur les bancs du montage pour conserver une esthétique similaire entre saison 1 et saison 2.

Malheureusement, il semblerait que la communication entre HBO et la cinéaste n'ait pas été très claire, Andrea Arnold étant tombé des nues en apprenant qu'elle n'aurait pas un contrôle global de l'oeuvre qu'elle pensait façonner. HBO, les producteurs ou encore le créateur David E. Kelley auraient pourtant salué son travail et décrit comme "éclatant" à la fin du tournage en août. Mais son style très différent n'aurait pas été du goût de HBO, car trop éloigné de celui de la saison 1, entraînant tous les changements cités plus haut.

Au demeurant, il parait assez logique que son style ne ressemblât pas à celui de Jean-Marc Vallée, les deux ayant des manières bien à eux de filmer les émotions (plus frontalement pour elle, plus évasif pour lui).

 

Photo Jean-Marc Vallée, Alexander Skarsgård, Nicole KidmanJean-Marc Vallée sur le tournage de la saison 1

 

Résultat : Andrea Arnold, qui n'a pas souhaité s'exprimer auprès d'Indiewire, aurait été profondément marquée par cette expérience. Selon plusieurs sources proches de la cinéaste, elle aurait tout stoppé (le développement de ses prochains films) pour pouvoir travailler sans relâche sur cette saison 2 et entrer dans un environnement d'entreprise qu'elle ne connaissait pas, elle qui collabore habituellement avec des studios indépendants. Cependant, après s'être vu enlever des mains son travail par HBO, Andrea Arnold l'aurait très mal vécu et serait toujours dévastée.

Une affaire pas très glorieuse pour la chaîne qui a tenu à se défendre après l'article à charge de Indiewire : 

"Il n'y aurait pas de saison 2 de Big Little Lies sans Andrea Arnold. La chaîne HBO comme les producteurs sont très fiers de son travail. Comme avec tout projet télévisé, les producteurs délégués travaillent en étroite collaboration sur la série et nous trouvons que le produit final parle de lui-même."

Alors, gros petits mensonges ou énormes malentendus ? Affaire à suivre... La saison 2 de Big Little Lies est diffusée chaque lundi soir en France sur OCS.

 

photo, Big Little Lies

commentaires

Micju
16/07/2019 à 20:09

Moi j’adore cette saison donc je m’en fou de cette histoire.

ni3o
16/07/2019 à 00:01

La question est pourquoi s'être lancée dans une saison 2 alors qu'une seul suffît ? Pareil pour certaine série qui sont prévus pour se clore en une saison et qui tire une deuxième fois. Elle s'est faite avoir en plus en croyant avoir le final cut... Personnellement la saison un était bonne et se suffit a elle même et à moi. J'ai d'autre série a mater.

Roukesh
15/07/2019 à 15:38

J'apprécie cette saison 2 personnellement, et j'ai pas grand chose à redire sur la réalisation très classieuse. Après, c'est sûre que s'ils ont vraiment modifié les parti-pris de la réal en post-prod c'est dommage, mais tant que le résultat est bon.
Des films charcutés il y en a eu des tas, Weinstein a détruit la vision de Scorcese sur Gangs of, je ne peux pas parler de la director's cut, mais Weinstein en a fait un très bon film....

Cerisier
15/07/2019 à 15:20

HBO n à rien détruit du tout c est les auteurs de la séries qu ils faut blamer

Raoul
15/07/2019 à 14:03

Pour ma part j'adore cette saison. Le reste c'est un peu le quotidien à Hollywood quand on bosse pour un gros producteur, ça n'a pas grand intérêt.

KibuK
15/07/2019 à 13:42

"Alors, gros petits mensonges ou énormes malentendus ?"
Aucun des deux : Juste les aléas du business audiovisuel aux Etats-Unis.
HBO a dû embauché la réalisatrice de bonne foi s'est rendu compte que son style était finalement trop éloigné de la 1ere saison (qui avait tant plu).
Tout le monde sait qui est le patron aux Etats-Unis : Les producteurs et/ou la chaine de TV qui développe et commande un programme.
Si c'est effectivement malheureux pour la réalisatrice et que je comprends ô combien son désarrois, cette décision n'est à mes yeux pas scandaleuse.

Donnie
15/07/2019 à 13:28

Elle a oublié de lire son contrat, c'est expliqué en page 215 en police 7.

Jojo
15/07/2019 à 13:17

Peu importe ce qui se passe en coulisses, cette saison 2 est très bonne pour l'instant, hâte de voir la suite !

votre commentaire