Game of Thrones : le réalisateur Miguel Sapochnik défend ce moment controversé de Daenerys

Déborah Lechner | 21 juin 2019
Déborah Lechner | 21 juin 2019

Le réalisateur Miguel Sapochnik parle à son tour de Daenerys dans l'avant dernier épisode de Game of Thrones et cette fois-ci pour la défendre.

Attention spoilers !

 

photoDragon anti-spoil activé

 

Inutile de revenir sur le sentiment qu'a laissé la dernière saison de Game of Thrones a une majorité de fans. Parmi les fautifs, l'épisode final, évidemment, mais avant ça, Les cloches dans lequel Daenerys (Emilia Clarke) décide de massacrer la population de Port Réal avec la complicité de Vers Gris (Jacob Anderson). Le réalisateur de cet épisode, Miguel Sapochnik s'est récemment expliqué à IndieWire sur la controverse liée à l'épisode.

D'après lui, lorsqu'il a rejoint l'équipe pour la saison 8, il devait initialement réaliser les épisodes trois à cinq, mais c'est finalement David Nutter qui a dirigé l'épisode 4, celui dans lequel Cersei (Lena Headey) fait décapiter Missandei (Nathalie Emmanuel) sous les yeux de Daenerys et qui introduit donc le génocide des habitants de Port Réal. À la mort de son amie, on retrouve Daenerys affligée dans sa chambre, les yeux rougis et les cheveux défaits.

 

photo, Emilia ClarkeDaenerys (Emilia Clarke) face à sa monstruosité

 

"On s'est dit qu'elle n'avait jamais été vue comme ça avant. C'était cette idée qu'on voulait reconstituer à l'écran, mais quelque chose ne fonctionne pas."

À l'origine, Sapochnik ne voulait pas qu'on voie la réaction de Daenerys directement après le meurtre de son amie à la fin de l'épisode 4. Ces images devaient plutôt servir d'ouverture à l'épisode 5, Les Cloches. Un changement de personnalité mal amené certes, mais pas une mauvaise idée non plus pour le réalisateur :

"Elle ne se pose plus de questions, ce qui la différencie d'une personne qui a toute sa tête. Se questionner fait partie de notre humanité, on se demande toujours si on a pris les bonnes ou les mauvaises décisions."

 

photoDaenerys quand elle ne réfléchit plus

 

En parlant de décision, ne pas être aux côtés de Dany pendant qu'elle allumait le barbecue géant était également une volonté du réalisateur. Daenerys et son dragon sont restés en toile de fond à partir du moment où elle a décidé de repartir à l'assaut. Miguel Sapochnik a souhaité que les téléspectateurs se retrouvent au milieu des habitants de Port Réal pour vivre le même enfer qu'eux, sans que Daenerys ne réapparaisse à l'écran, comme si le dragon et elle ne faisaient plus qu'un :

"Pour moi, la destruction de Port Réal a toujours été un drame que le public devait subir et auquel il ne devait pas participer par le biais de plans sur Daenerys [...] Je sentais qu'il y avait cette soif de sang chez les fans [...] et je voulais aller au coeur des choses. Même si les personnages n'existent pas, ce que vous recherchez en tant que téléspectateur, c'est la mort et la destruction et je voulais que les gens sachent comment se manifestent cette mort et cette destruction dans un environnement que ses habitants croyaient sécurisé."

La folie de la Mère des dragons ainsi que la distanciation de la caméra envers elle durant le génocide étaient donc parfaitement voulues, même si ces explications ne sont qu'un pansement sur un moignon. Game of Thrones ne disparait pas totalement des écrans puisque le tournage du prequel attendu pour 2021 a récemment commencé. En attendant, notre dossier sur la saison 8 est juste ici. 

 

photo, Emilia Clarke"Bon travail fiston"

commentaires

Andrew Van
23/06/2019 à 21:50

Pourquoi pas... mais formellement c'est raté... Mal filmé et creux, vraiment pas à la hauteur de ce qu'aurait dut être cette événement.

Birdy
22/06/2019 à 00:44

Si même le réal reconnait que c'était un peu abrupte...
Une question cependant : ils étaient où les milliers de soldats de la Reine des neiges ( voir photo de Daenerys devant les ruines ) pendant l'attaque de l'armée des morts de Winterfell ? Au tennis ? Ils pouvaient pas filer un coup de main ? Parce que ça s'est quand même joué à un poil de cul cette histoire hein...

gnagna
21/06/2019 à 20:50

tout le monde attendait que Daenerys passe du côté obscur, le gros problème c'est que c'est arrivé… beaucoup trop tard. Avec la fin de l'ép 5 il y avait matière à faire facilement une dernière saison pour crédibiliser la folie de Daenerys et l'ériger en antagoniste majeure, avant de mettre en scène sa défaite, mais tout s'est clôturé en 30 mn. Puis l'ellipse qui a suivi est ahurissante d'inconcevabilité. Du coup la Khaleesi n'a pas vraiment eu le temps d'exister en tant que méchante.

On peut tourner le problème dans tous les sens, le problème majeur de cette ultime saison est qu'il y avait beaucoup trop de choses à conclure en une seule saison.

Dadou
21/06/2019 à 17:25

Elle est quand même très sympa la fin , sur le moment j’etais Un poil déçu , je rêvais de voir les marcheurs blancs attaquer Westeros , et les voir bouffer le cerveau de Cersei, 500millions de fans à travers le monde , 500 millions de fin différente , comment satisfaire tout le monde , l’attente était trop longue ( ou trop grande )mais bon avec le recul je trouve le final de mieux en mieux .

Je suis persuadé qu’avec le temps , la fin de la série sera réhabilitée, j’en suis certain, mieux en tout cas que le final de lost qui est completement pourri .

votre commentaire