Le producteur Jason Blum en dit plus sur la future série American Nightmare

Mise à jour : 12/12/2017 16:07 - Créé : 12 octobre 2017 - Christophe Foltzer
Photo The Purge
459 réactions

Qui aurait cru au moment de la sortie du premier American Nightmare que le film allait donner naissance à une aussi grosse saga ? Pas nous en tout cas. Et apparemment, nous n'avons encore rien vu.

Non parce que bon, American Nightmare, c'était franchement sympa pour une petite série B fauchée, mais c'était loin d'être un chef-d'oeuvre. Mais qu'importe, le film a remporté un tel succès que le producteur Jason Blum, en entrepreneur avisé, s'est dit qu'il y avait là moyen de se faire le maille et a donc lancé une suite. Comme elle a tout aussi bien marché, plus question de tergiverser et autant y aller à fond. Ce qui fait que l'on se retrouve aujourd'hui avec une saga complète qui va gentiment se la jouer univers étendu. 

 

Photo 2 The Purge, American Nightmare 4

 

Parce que oui, si le quatrième film de la franchise est dans les tuyaux, American Nightmare 4 : The Island, Jason Blum a dévoilé il y a quelques mois qu'une série télé serait aussi mise en chantier bien qu'elle soit un peu différente des films. En effet, si la diffusion du show n'est pas prévue avant 2018 sur la chaine SyFy, nous savons d'ores et déjà que la série se concentrera surtout sur les autres jours de l'année et non la Purge elle-même, afin de comprendre ce qui peut pousser des gens normaux à s'entretuer pendant une nuit entière par an.

Et Blum ne s'est pas privé pour nous apporter de nouveaux éléments au micro de Den of Geek dans une intervention qui sonne comme une véritable note d'intention du futur show :

 

Photo

 

"Nous sommes actuellement en plein travail d'exploration de ce qu'est vivre les autres jours dans une société où vous avez le droit de tuer quelqu'un un jour par an. Cela vous fait définitivement réfléchir à votre comportement, au fait de lancer un doigt à quelqu'un quand vous êtes en train de conduire, ou des choses dans ce genre. Donc nous réfléchissons à toutes ces choses qui pourraient se passer dans une société où tuer quelqu'un est légal pendant 12 heures par an.

 

Photo Frank Grillo, Elizabeth Mitchell

 

Il y a beaucoup de choses auxquelles on ne pense pas forcément. Par exemple, vous pourriez commettre un meurtre et faire en sorte que l'on croit qu'il s'est produit en pleine Purge et donc ne pas être poursuivi. Il y a tellement de choses à faire dans un tel contexte et c'est ce que nous essayons de trouver en ce moment."

On le voit, rien qu'à cette petite intervention, Blum parvient à nous intriguer. Et si effectivement, la série se concentre apparemment sur les 364 autres jours, ce serait une bonne manière, narrativement, de faire monter progressivement la tension, de présenter des gens qui ont des problèmes entre eux, essayant de les résoudre ou non, avec toujours cette perspective que, dans le pire des cas, il suffit d'attendre la Purge pour trouver la solution à coups de tromblons. Bien amené, bien écrit et avec de vrais personnages, ça peut carrément le faire en fait.

 

American Nightmare 3 : Election, Poster

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire