L'épisode culte : Mr. Robot au sommet avec une odyssée surréaliste et cruelle dans la sitcom

Geoffrey Crété | 26 novembre 2017
Geoffrey Crété | 26 novembre 2017

Parce qu'il n'y a pas que le cinéma dans la vie d'un cinéphile, nouveau rendez-vous nostalgique sur Ecran Large : l'épisode culte, qui reviendra sur un morceau de choix d'une série remarquable. 

Si Mr. Robot n'a pas que des fans depuis un buzz très positif lors de son lancement en 2015, une chose est à peu près certaine : la série créée par Sam Esmail brille par sa maîtrise formelle et son ambiance envoûtante.

Après avoir signé trois épisodes de la première saison, le créateur a réalisé tous ceux de la saison 2, pour le meilleur et pour le pire. D'où une deuxième année à la fois excitante et poussive, avec plus d'épisodes et de libertés, qui a mis en lumière les qualités et faiblesses de la série. Côté positif, il y a au moins un épisode : le sixième, m4ster-s1ave.aes, où Elliot se réveille dans un univers de sitcom.

 

 

NOTRE BELLE FAMILLE

A ce stade de la saison 2, Elliot replonge. Après avoir résisté à l'appel des claviers et des réseaux pour contenir ses démons et garder le contrôle, il s'est laissé séduire par Ray, qui l'embarque sous de faux prétextes dans les recoins sombres du web. Lorsque le hacker réalise qu'il a été manipulé, que l'homme au chien a priori inoffensif gère en réalité un trafic d'armes, de drogues et d'enfants sur le dark web, il est trop tard. Il est piégé, désarmé, et à la merci de Ray, qui envoie ses hommes de main le passer à tabac.

Ce dur retour à la réalité, brute et sans pitié, débouche sur un puit halluciné. Dans l'épisode 6, Elliot se réveille dans un univers de sitcom. Couleurs délavées, format hérité des années 80, mélodie niaise, rires pré-enregistrés, incrustations affreuses : secoué, violenté, le héros se retranche dans la dimension de l'artificiel absolu, celle où la vie n'est qu'une plaisanterie douce porté par un happy end.

Interrogé par le New York TimesSam Esmail expliquait ce choix : « Quand on a terminé l'épisode 4 avec Elliot horriblement tabassé, on savait que Mr. Robot pourrait encaisser pour lui. Mais on ne voulait pas être avec Mr. Robot à ce moment-là - comme toujours dans l'histoire, on voulait rester avec Elliot. On s'est donc demandé à quoi ça ressemblait. Pour moi, les vendredis soir sur la chaîne ABC ont toujours été un lieu joyeux. La Fête à la maison, Larry et Balki, La Vie de famille. Toujours des histoire de famille et d'amitié. Une gentille musique. Tous les problèmes disparaissaient à la fin des épisodes de 23 minutes. »

Sauf que dans l'esprit tordu et malade d'Elliot, même la sitcom transpire l'étrange et la brutalité.

 

Photo

 La famille du bonheur

 

MONSIEUR EST SERVI

L'odyssée sitcomesque dure une quizaine de minutes, mais offre l'un des moments les plus drôles et originaux de la série, et l'un des points d'orgue de la deuxième saison. Sam Esmail et son équipe ont repris les outils de la sitcom : tournage à trois caméras, utilisation du décor, ratio 4:3, définition à la Digi Beta tape, "Fuck" bipé. Un technicien spécialisé dans les rires pré-enregistrés a été engagé, tout comme les compositeurs derrière la musique de La Fête à la maison

Un théâtre délicieux pour mettre en scène la douce folie du héros, dont l'angoisse existentielle et le rapport tordu à l'Autre est illustré par sa vision déformée du rendez-vous familial sur le petit écran, entrecoupé de publicités pour E Corp dont le logo tapisse les décors. Dans sa version de la sitcom, la mère met une droite à sa fille après lui avoir brûlé la main avec sa cigarette, et le cancer du père est un running gag accompagné des rires. Quand le célèbre Alf, inoubliable alien de la série des années 80, c'est pour écraser un homme au volant d'une décapotable, avant de l'achever et s'en aller. 

 

Photo saison 2

 En guest star : Alf le chauffard

 

Au milieu de ce cirque faussement joyeux et véritablement siniste, Elliot est encore une fois perdu. S'il n'a pas sa place dans le monde réel, il ne l'a pas non plus dans cette farce grotesque. Il perçoit le vrai au-delà des éléments de cette triste sitcom, comme au travers de la gameboy de Darlene où il voit son corps vide brutalisé par les hommes de Ray. Il se situe au-delà des artifices, notamment des ellipses ("Ce flic est mort depuis longtemps !" "Ça fait 12 secondes...").

Le gag du décor factice où s'écrase Tywell Wellick est lourd de sens : peu importe la dimension où il se retranche, le monde est une prison perpétuelle pour Elliot. Comme dans un Truman Show cruel teinté de Kafka.

 

Photo saison 2

 

"I'M NEVER GONNA LEAVE YOU"

Au-delà de la parenthèse désenchantée de la sitcom, qui rappelle toute la maîtrise de Sam Esmail en terme de mise en scène et de précision technique, Mr. Robot frappe encore par sa force en terme d'émotion. Qu'elle prenne une tournure inquiétante avec Craig Robinson, palpitante quand Angela (impeccable Portia Doubleday) tente de placer un appareil d'espionnage dans les locaux du FBI, ou simplement cool lorsque l'épisode tourne au film de casse sur fond de musique pop, il y a une ligne claire, pure même, qui porte la série malgré ses écarts et ses faiblesses. Avec encore une fois une bande originale terriblement excitante, avec des nappes sonores et des mélodies saisissantes.

 

Photo Craig Robinson

Craig Robinson, personnage-clé de la saison 2

 

A ce titre, la conclusion sous forme de flashback est magnifique. Le petit Elliot discute avec son père lors d'un trajet en voiture, le visage amoché suite à une bagarre qu'il préfère taire. Un simple champ-contrechamp qui, au milieu des cadrages décalés et effets de style de la série, témoigne d'une réelle conscience des outils de mise en scène.

C'est là qu'Elliot apprend que son père a un cancer. Son "I'm never gonna leave you" prend alors un sens particulier, et rappelle que Mr. Robot est l'histoire d'un papa (excellent Christian Slater) et son fils, incapable de gérer ses traumas. Que l'épisode s'achève sur la naissance du fameux Mr. Robot dans un effet de montage du plus bel effet est encore une fois la preuve simple et claire que la création Sam Esmail forme un tout d'une cohérence et d'une force souvent fascinantes.

 

RETROUVEZ TOUS LES EPISODES CULTES DE LA REDACTION

 

Poster

 

commentaires

Visiteur
26/11/2017 à 23:01

Le 3x07 de cette semaine est selon moi le summum de la série.
Chef-d’œuvre !!!

CrystalBlue
26/11/2017 à 15:43

@Geoffrey Crété - Rédaction Merci pour le lien de votre chouette article, je vous croyais très sceptique vis-a-vis de la saison 2 mais finalement vous êtes bien des défenseurs convaincus de la série, désolé^^ Qyand j'y pense vous devez etre l'un des seuls sites à traiter ou à planifier de traiter toutes mes plus belles claques télévisuelles récentes : Mindhunter, Mr Robot, Stranger Things, Halt and Catch Fire... Je vous remercie également pour ça :D J'attends maintenant avec impatience les articles que vous ferez sur la saison 3 (je ne sais pas si vous les avez vus mais les épisodes 5 et 6 sont incroyables) mais je comprends tout a fait que Mr Robot ne soit pas un énorme générateur de lecteurs et que c'est une série qui se regarde finalement dans sa globalité. Peut-être pourriez-vous revenir sur certains épisodes en particulier (comme vous venez de le faire avec la saison 2) car certains épisodes donnent beaucoup de matière à écrire selon moi, même en terme de pure mise en scène. En tout cas, j'ai effectivement remarqué qu'EL semblait élargir de plus en plus la diversité de son contenu, je suis ravi de vous voir gagner de l'influence et j'espère que ce n'est qu'un debut. Pour finir merci pour la rapidité de votre réponse, ça fait plaisir de voir un site dont la rédaction est aussi proche de ses lecteurs :) Et mon enthousiasme ne faiblit pas, je passe mon temps à parler de vous autour de moi et les retours sont toujours très positifs, ce qui est plutôt bon signe non^^ ? Au passage savez vous si la saison 3 de Me Robot sera diffusée sur France 2 et si tel est le cas à quelle date ? Mercii !

Geoffrey Crété - Rédaction
26/11/2017 à 14:17

@CrystalBlue

On a pourtant dit beaucoup de bien de cette saison 2, et on défend Mr. Robot depuis ses débuts !
https://www.ecranlarge.com/series/dossier/964824-mr-robot-pourquoi-la-saison-2-confirme-que-c-est-l-une-des-meilleures-series-du-moment

Un bilan de la saison 3 est bien prévu : nous avions essayé de couvrir la série par épisode, mais en plus d'un intérêt moindre de nos lecteurs, nous pensions que ça ne fonctionnait pas avec l'écriture de la série. D'où le choix de traiter la saison dans son intégralité.

Merci pour votre message par ailleurs. Nous cherchons constamment à traiter plus de films et séries, et si vous nous suivez depuis un moment, vous aurez remarqué que cela a beaucoup évolué ces derniers mois. Nous comptons bien agrandir le périmètre (notamment côté séries), et nous aimons parler de nos coups de coeur, même si cela intéresse parfois très peu de lecteurs (Mr. Robot, Halt & Catch Fire, par ex).

Et cette rubrique des épisodes cultes a justement été créée pour nous permettre de reparler de séries qu'on aime beaucoup, et pas uniquement dans l'actu (Buffy, Battlestar Galactica, Au-delà du réel etc).

Merci pour votre enthousiasme en tout cas, la rédaction apprécie beaucoup :)

CrystalBlue
26/11/2017 à 14:05

Chers amis d'Ecran Large, je voudrais d'abord vous féliciter pour votre excellent site^^ Je prends plaisir chaque jour à venir ici, à la quête d'actualités intéressantes pour le cinéphile compulsif que je suis et je dois dire que je suis servi avec EL :D Par contre, j'adorerais vous voir rédiger encore plus d'articles et nottament davantage de critiques de films ou de séries. Par ailleurs, félicitations pour cet excellent article sur Mr Robot et ce superbe épisode même si je vous trouve un peu dur avec la saison 2, qui etait selon moi certes inègale mais assurément passionnante et audacieuse que ce soit en terme de mise en scène ou de script. Je me demandais justement si vous comptiez écrire des articles ou des critiques sur la saison 3 qui est actuellement diffusée et qui vraiment fantastique, se plaçant selon moi devant les deux premières saisons (et étant un immense fan de mr Robot, je pèse mes mots). Merci d'avance pour votre probable réponse, n'hésitez pas à demander si vous avez besoin d'aide avec votre site et bonne continuation a vous, en espérant que le site ne fasse que s'améliorer et gagner en notoriété car il le mérite :)

votre commentaire