Séries

Krypton : on fait le bilan de la série sur la famille de Superman à mi-saison

Par Alexandre Janowiak
26 avril 2018
MAJ : 24 mai 2024
7 commentaires
Photo Cameron Cuffe

Après cinq épisodes diffusés, on a décidé de faire un point sur la nouvelle série de science-fiction fantastique de Syfy : Krypton.

ATTENTION MINI-SPOILERS !

 

 

 

C’EST QUOI LE PITCH ?

Krypton est la nouvelle série de science-fiction de la chaîne Syfy. Aux premiers abords, on pourrait penser que le show se consacre à la jeunesse du super-héros emblématique de l’univers DC, Superman. En fait, pas du tout ou en tout cas, pas vraiment. Au contraire, ici, le super-héros kryptonien n’est pas du tout présent physiquement.

La série revient sur ses origines et les nombreux conflits vécus par ses aïeuls sur la planète Krypton avec la famille Zod. Cette première saison de Krypton développe donc les personnages de Val-Ed, arrière arrière grand-père de Superman, et s’intéresse surtout au jeune Seg-El, futur grand-père du héros à la cape rouge et comment il va réussir à sauver son petit-fils avant même sa naissance lorsque qu’un terrien de  débarque sur Krypton pour lui expliquer la situation.

 

PhotoUne ouverture choc pour Krypton 

 

L’AUBE DE SUPERMAN

Lors des deux premiers épisodes de Kryptonla surprise est de taille (ou presque). Loin d’être une série dénuée d’intérêt, le show démarre de manière globalement efficace. L’entrée en matière est bien exécutée et le récit rentre rapidement dans le vif du sujet en outrepassant les présentations longues et paresseuses de certains shows et en instaurant vite les centres de gravité de la série : Seg-El (Cameron Cuffe) et Lyta-Zod (Georgina Campbell) en particulier.

De plus, même si le récit opère de nombreux raccourcis scénaristiques pour développer ses personnages et avancer plus facilement, le show s’arrange pour procéder d’une façon logique. La méthode ne paraît alors finalement pas si hâtive et précipitée. On soulignera également, alors que l’heure est grave sur la planète Krypton et que la maison El est plus que jamais isolée, un joli maniement de l’humour dans certaines séquences qui amène un vent de fraicheur dans ce monde très sombre.

En résulte deux premiers épisodes corrects qui, s’ils ne bénéficient jamais d’une direction artistique élégante et d’une réalisation attrayante, mettent en place un récit classique efficacement.

 

Photo Georgina CampbellGeorgina Campbell fait le job en Lyta-Zod, et heureusement…

 

MAN OFF STYLE

Malheureusement, tout cela déchante vite. Les trois épisodes suivants suppriment globalement tous les aspects positifs de la série (à l’exception du côté humoristique) et enfonce Krypton dans un récit aux sous-intrigues particulièrement insipides et anecdotiques.

Ainsi, au-delà de l’intrigue familiale au centre du pitch de départ, les scénaristes développent une menace terroriste, une situation religieuse inquiétante et un conflit politique, le tout dans un contexte de fin du monde. Une folie des grandeurs qui gêne au bon déroulé du show, le précipite dans un surplus de tout et par conséquent, un approfondissement de rien.

 

PhotoStylé mais on s’en fout

 

Ainsi, les nombreux personnages secondaires entourant Val-El, Seg-El et Lyta-Zod sont peu, mal ou pas développés du tout. La crédibilité et la cohérence de certaines interactions sont totalement oubliés, à l’image d’Adam Strange qui explique ne pas pouvoir rester longtemps sur Krypton à cause de l’énergie du voyage temporel et qui se retrouve dans chaque épisode comme si de rien n’était.

Enfin, même si les décors minimalistes n’étaient pas trop gênants en début de show, le manque de renouvellement, l’absence d’ampleur visuelle et la sensation d’écrasement dans les rares lieux du show (qui se comptent sur les doigts d’une main), ne donnent à Krypton aucune envergure. Pire, ils l’enferment dans une monotonie qui achèvera d’ennuyer les spectateurs arrivés jusqu’ici.

 

PhotoLa DA a l’air pas dégueu ? Erreur !

 

Avec un démarrage classique mais efficace, on pouvait espérer trouver en Krypton une série correcte sur l’avant-Superman. A mi-saison, tristement, le show se révèle fade artistiquement, mal géré narrativement et bien trop bancal scénaristiquement. Au mieux, peut-on retenir un humour bien dosé. Pas de bol, il s’agit du seul élément qui ne présente aucun intérêt dans le récit initial.

Un nouvel épisode de Krypton diffusé chaque mercredi sur Syfy depuis le 21 mars.

 

Photo

Rédacteurs :
Tout savoir sur Krypton
Rejoignez la communauté pngwing.com
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
7 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Raiden

Pas d’accord cette série est excellente et ce n’est que le début !!

nimbari

D’accord….avec Raiden

Fouiny

Le rédacteur a pas dû voir la même série, les décors et les costumes sont vraiment cools pour une série, et l’intrigue comporte des points assez intéressants que je ne peux mentionner pour des raisons de spoil mais c’est une bonne série DC de plus comme sa collègue Gotham

Vickers

« Fouiny » n’a pas dû arriver au stade de la vie où on découvre et même accepte qu’on peut voir la même série, être de la même espèce, respirer le même air… et (mon dieu) avoir un avis différent.

corleone

Plusieurs supermans… chouette!!!!