L'Exorciste Saison 2 Episode 9 : Quelque chose de Rance...

Christophe Foltzer | 14 décembre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58
0
Affiche L'Exorciste

Nous arrivons donc doucement mais sûrement à la fin de la seconde saison de L'Exorciste, et apparemment, elle ne veut pas nous quitter sans nous mettre un bon direct du droit dans la tronche. Attention, SPOILERS.

Ça commence à craindre sévèrement pour nos amis. Tomas est enfermé dans sa vision, totalement soumis au démon qui habite Andy et qui le plonge dans un gros fantasme de réussite, où il n'a jamais quitté Chicago, est devenu le plus jeune évêque du Vatican et le premier mexicain à accéder à ce poste. Il vit avec sa famille dans sa paroisse toute neuve et a enfin la vie dont il rêvait avant de rencontrer Marcus. Sauf que trop de bonheur d'un coup, c'est louche et il suspecte qu'une quelconque activité démoniaque ne soit derrière tout ça. Il essaye bien de se réveiller, mais le démon est puissant, prenant l'apparence de Casey Rance, la possédée de la saison 1, pour qu'il accepte le marché qu'il lui propose. Mais Tomas n'est pas dupe et rejette l'offre.

 

Photo Episode 9

Ben Daniels (Marcus) 

 

Andy ayant réussi à s'échapper dans l'épisode précédent, il kidnappe Rose et Verity avant d'aller chercher les autres qui attendaient au port pour quitter l'île. Au lieu de les ramener à la maison, il se gare devant la vieille cabane de la sorcière, ce qui pousse Shelby à prendre les choses en main. Alors qu'il tente de maîtriser Andy, ce dernier prend le dessus rapidement et lui donne une bonne correction. Shelby, Harper et Caleb se retrouvent donc attachés en compagnie de Rose et Verity à l'intérieur de la maison. En parallèle, Marcus arrive à la maison d'Andy et constate le drame.

Andy est décidé à tous les tuer, pour qu'ils restent en famille. Il commence par Rose, qu'il balance dans le puits, laissant suffisamment de temps à Verity pour se défaire de ses liens et s'enfuir. Andy part à sa poursuite, ce qui permet aux autres enfants de se libérer juste après que Marcus les ait retrouvés. Alors qu'ils s'enfuient, ils comprennent que Rose n'est pas morte et ils la font sortir du puits tandis que Marcus s'élance sur les traces d'Andy, qui poursuit Verity. Il arrive juste au bon moment pour la sauver d'une mort certaine et un terrible combat éclate entre les deux hommes.

Tomas est toujours prisonnier de son fantasme, qui possède plusieurs niveaux. Il se réveille cependant d'un coup et se retrouve face à Mouse qui vient d'arriver sur l'île après s'être débarrassée de deux hommes de main armés du Vatican qui voulaient la tuer.

 

Photo Episode 9

Brianna Hildebrand (Verity) 

 

VATICAN 2, LE RETOUR

Comme on pouvait un peu le craindre, après avoir pris le temps de développer ses personnages pendant plusieurs épisodes, L'Exorciste se rappelle qu'il arrive bientôt à la fin de sa saison et qu'il doit donc boucler son histoire. En résulte une précipitation certaine dans les événements, raccrochant les différents wagons au forceps, ce qui laisse malheureusement la place à quelques raccourcis et incohérences. Ceci étant dit, cela n'impacte pas plus que cela l'épisode, qui reste très efficace et intéressant du début à la fin.

 

Photo Episode 9

 

 

Intéressant d'une part parce qu'il plonge encore plus dans le noeud dramatique de Tomas, tiraillé entre son rôle d'exorciste, ce qu'il a laissé derrière lui, et le pouvoir dont il est investi et qui semble le submerger. Le retour de Casey Rance est une excellente surprise et réinscrit du même coup le personnage dans sa continuité, faisant le lien avec la saison précédente et nous donnant même quelques nouvelles de Chicago. Un gros plus donc, même si pas forcément bien maîtrisé dans sa narration. L'autre aspect intéressant de l'épisode, c'est qu'il annonce la confrontation entre Marcus et l'entité démoniaque d'une manière bien plus efficace que la récitation de sermons. Si l'irruption du prêtre frise le ridicule (on se croirait dans Matrix), le fait qu'il tente un exorcisme à la dure, à la force de ses poings est tout à fait logique avec la progression du personnage et devrait nous réserver un gros coup de théâtre dans le final.

 

Photo Episode 9

 

Le seul reproche que l'on pourrait faire à cet épisode, c'est le côté Jack Torrance d'Andy, relégué à une figure de boogeyman surpuissant, même s'il amène une réflexion plutôt bien vue sur la nature profonde de la religion et sa conception du Bien. De même, pour Rose, on regrette que les scénaristes ne soient pas allés jusqu'au bout en la supprimant vraiment, mais on sentait le coup venir car sa « disparition » est anti-dramatique au possible. Mais, mis à part ces deux points de détail, ce nouvel épisode remplit son contrat haut la main.

 

L'heure du dénouement arrive et il devrait être assez terrible pour une partie des personnages. Si la construction éclatée de l'épisode peut le priver d'une certaine tension (par l'utilisation de flashbacks notamment), tout est cependant mis en place pour que le final soit à la hauteur de nos espérances. On croise donc bien fort les doigts pour la semaine prochaine.

 

Photo Episode 9

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires lecteurs votre commentaire !
Aucun commentaire.
votre commentaire