Dragon Ball Super Episode 68 : C'est l'heure de la détente

Christophe Foltzer | 28 novembre 2016
0
default_large

L'arc Mirai Trunks est à présent totalement achevé et on ne sait pas encore ce qui nous attend pour la suite. Raison de plus pour occuper la place et gagner du temps. Attention, SPOILERS.

Maintenant que Zamasu n'est plus et que tout est rentré dans l'ordre, nos amis reprennent leur vie normale. Bulma, enfermée dans son laboratoire, chercher toujours à décrypter le journal de son moi du du futur et à fabriquer la machine temporelle, malgré l'interdiction de Whis et Beerus, mais n'y arrive pas. Goku, lui, se dit qu'il serait plus que temps de ressusciter Maitre Kaïo, Bubbles et Gregory, morts dans l'affrontement contre Cell, plus d'une décennie plus tôt. Il part donc à la recherche des Dragon Balls.

 

Photo EPisode 68

 

Une fois réunies, il comprend qu'il a droit à deux voeux, puisqu'ils n'en avaient utilisé qu'un seul pour localiser les Super Dragon Balls. Sauf qu'évidemment, tout le monde veut voir son souhait exaucé. Entre Oolong qui a un compte à régler avec le Dragon Sacré, Tortue Génial qui veut des filles, C-18 qui veut savoir ce que veut Krilin, Goten et Trunks qui en ont marre que le Dragon Sacré soit uniquement réservé aux adultes, Pilaf qui souhate en profiter pour dominer le monde et Bulma qui en a besoin pour trouver un minerai indispensable à sa machine caché dans les profondeurs de la Terre, Goku ne s'en sort pas. L'arrivée de Gohan avec Pan malade débloque quelque peu la situation. Tous acceptent que Shenron la guérisse. Mais qui va avoir droit au dernier voeu ? Bulma prend les choses en main et réalise elle-même la plupart des voeux pour voir le sien exaucé. Mais l'arrivée de Whis et Beerus change la donne. Comprenant qu'elle transgresse un interdit, Beerus détruit la machine temporelle et autorise Goku à ressusciter Kaio et ses amis. Mais il a mis trop de temps et Shenron, épuisé, disparait. Kaïo va encore devoir attendre.

 

Photo Episode 68

 

SLAPSTICK ET REMPLISSAGE

Comme on le prévoyait, les prochaines semaines de Dragon Ball Super ne seront que du remplissage puisque Toriyama annoncera le prochain arc majeur de la saga en décembre. Et c'est donc le moment idéal pour se détendre entre deux combats et revenir à un autre aspect de la série, son humour. Cela dit, l'épisode de cette semaine est bien au-dessus de ce que l'on craignait puisqu'il avance quand même quelques pistes intéressantes en nourrissant l'univers qu'il dépeint.

Fidèle à ses habitudes, l'épisode crée un pont entre passé et présent et remonte très loin puisque nous revenons quand même au tout début de Dragon Ball lorsque Pilaf essayait de dominer le monde, avait invoqué Shenron pour la première fois et que la situation avait été saufée in-extremis par Oolong qui avait demandé au Dragon une culotte. Une manière de rendre hommage au passé et qui fait très plaisir. On en profite aussi pour découvrir Bulma sous un nouveau jour. Fière et en concurrence avec elle-même (enfin la Bulma du futur), elle n'hésite pas à transgresser les règles pour arriver à ses fins. Défiant même le Dieu de la Destruction au passage, confirmant au passage que c'est bel et bien sa famille qui est la partie la plus intéressante et fouillée de Super. On la découvre aussi à nouveau manipulatrice comme à la grande époque de Dragon Ball puisqu'elle n'hésite pas à commander des prostituées pour que Tortue Géniale la laisse tranquille et joue sur les vices de C-18 pour qu'elle la débarrasse d'Oolong.

 

Photo Episode 68

 

Bref, rien d'important en termes d'enjeux, mais des clins d'oeil qui font bien plaisir et un retour aux bases qui pourrait donner une direction pour la suite. Surtout que la semaine prochaine promet une nouvelle rencontre historique puisque Aralé, la fille robot de Dr Slump fera son grand retour pour défier Goku et qu'ils ne se sont plus croisés depuis l'arc de l'Armée du Ruban Rouge il y a bien 30 ans.

Dragon Ball Super se permet une petite récréation rigolote entre deux arcs épiques et ça fait du bien. Rien d'important ne se joue ici, on profite juste des personnages tout en creusant un peu plus l'univers. Même si on attend avec impatience la prochaine étape, cette petite parenthèse fait rudement plaisir.

 

Photo Episode 68

commentaires lecteurs votre commentaire !

Aucun commentaire.

votre commentaire