Dragon Ball Super Episode 59 : Usual Suspect

Christophe Foltzer | 26 septembre 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58
0
default_large

Toujours à la recherche d'une solution pour vaincre Zamasu et Black, Goku et ses potes vont probablement découvrir qu'ils s'étaient trompés depuis le début. Attention, SPOILERS.

Convaincus que le jeune Zamasu va tuer son maitre, Goku, Kaioshin, Beerus et Whis leur rendent visite avant qu'il ne commette l'irréparable. Au terme d'un court échange, Whis offre des pâtisseries aux deux Kaïos avant de les quitter avec ses amis, plus que perplexes. Goku, ne comprenant pas pourquoi ils n'ont rien fait, se révolte un peu mais Beerus et Whis sont formels : ils ont senti la pulsion meurtrière de Zamasu mais ils ne peuvent rien faire pour le moment. En effet, ils ont besoin de preuves pour mettre hors d'état de nuire celui qui sera le nouveau Kaïo de l'univers 10.

Dans le futur, ce n'est pas vraiment la joie. Les humains s'épuisent et Maï est prête à baisser les bras avant de se reprendre. Dans un chalet en pleine montagne, Zamasu prend le thé avec Black et s'étonne de devoir faire appel à un humain pour mener à bien son projet Zéro-Humanité. Tandis que Black s'impatiente, qu'il veut tuer Goku, Zamasu lui rappelle qu'il a besoin de Goku vivant pour évoluer, et qu'il aura bientôt l'immortalité comme lui grâce aux Super Dragon Balls. Mais cela n'intéresse pas Black, qui se trouve suffisamment puissant ainsi.

 

Photo Episode 59

 

Mirai Trunks, de son côté, broie du noir et s'en veut toujours d'avoir abandonné Mai dans le futur. Alors que la jeune Mai va pour lui remonter le moral, le jeune Trunks confronte enfin ce qu'il deviendra en lui faisant part de sa déception à découvrir qu'il sera un Saiyen bien faible dans le futur. Il se transforme en super guerrier et provoque Mirai Trunks jusqu'à ce qu'il comprenne le message : il n'a pas le droit de baisser les bras.

Le moment de vérité arrive enfin : Zamasu tue Gowasu. Whis remonte le temps et téléporte l'équipe juste avant le crime. Après que le plan de Zamasu ait été dévoilé au grand jour, Beerus pulvérise l'apprenti Kaioshin. L'équipe revient sur Terre, le futur est sauvé. Vraiment ?

 

DEMANDE A LA POUSSIERE D'ETOILES

Dragon Ball Super confirme avec cet épisode qu'il est à un point charnière de son récit. En effet, alors que les Z Warriors ont subi une cuisante défaite, que l'avenir semble définitivement mal barré et que toutes les suppositions s'épuisent quant à l'identité réelle de Black, l'heure des réponse arrive. Mais ce ne sera pas pour cet épisode. Ce dernier n'est là que pour poser les dernières pièces nécessaires avant qu'un énorme coup de théâtre ne vienne redistribuer les cartes. Si nous n'en connaissons pas encore la teneur, son imminence est plus qu'évidente.

 

Photo Episode 59

 

En résulte un épisode extrêmement riche et dense qui fait avancer l'intrigue de manière conséquente l'air de rien. Si l'on s'énervera encore une fois sur les intermèdes comiques inutiles et lourds de la bande à Pilaf et un démarrage aussi lent que frustrant (à base de pâtisseries et de thé vert), la tension qu'installe le face-à-face avec Zamasu fonctionne à merveille et nous tient en haleine jusqu'à l'exécution finale. Et c'est avec un réel plaisir que nous découvrons enfin un Beerus à la hauteur de son statut de Dieu de la Destruction, froid et impitoyable, qui n'attend aucune excuse du coupable avant de l'éliminer.

 

Photo Episode 59

 

Si l'on se doute bien que l'histoire ne s'arrêtera pas là, Toriyama n'hésite pas à prendre à bras le corps l'énorme paradoxe qui en découle en évoquant le fait qu'à l'époque, tuer Cell n'avait pas sauvé le futur de Trunks. Si Beerus affirme que l'action d'un dieu de la destruction évacue toute forme de paradoxe et remet la timeline en ordre, personne n'y croit, et le spectateur le premier. Un dialogue de Zamasu nous apporte aussi un indice important sur le fond de l'affaire : il semblerait que Black ne soit pas une de ses émanations mais bien un simple humain boosté.

 

Ce nouvel épisode de Dragon Ball Super constitue le dernier mouvement avant le gros twist que l'on attendait. Pauvre en action, il se révèle riche en suspense et en fausses pistes et promet un avenir aussi terrible et dramatique que jouissif pour le spectateur. Vivement quoi.

 

Photo Episode 59

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires lecteurs votre commentaire !
Aucun commentaire.
votre commentaire