The Walking Dead - saison 7 épisode 13 : Morgan prend le melon

Jacques-Henry Poucave | 13 mars 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58
21
épisode 13

Dans un paquet de dimensions parallèles, Walking Dead est peut-être un show incroyablement bien écrit, dans d’autres la série s’est peut-être arrêtée depuis longtemps. Mais comme nous sommes bloqués dans notre plan de l’espace-temps, c’est à notre version de l’oeuvre produite par AMC que nous nous intéressons.

 

PRENDRE LE MELON

Carol se réveille après ce qui ressemble fort à un cauchemar. Elle semble pour le moins torturée. De son côté, Morgan entraîne un môme à se battre avec un bâton, tout en lui offrant de profondes leçons de vie. Dans une aube mordorée, Carol prend la route, sans oublier de mutiler du zomblard en chemin. Toujours aussi débrouillarde, elle fait le ménage chez les morts-vivants à l’aide d’un panneau de signalisation, avant, de rejoindre le Royaume, justement pour tailler la bavette avec Morgan.

 

épisode 13

 

Ce dernier révèle qu’une alliance a essayé de se mettre sur pieds entre les différents groupes rackettés par les Sauveurs. Alors que la malheureuse esseulée ne sait plus trop quoi faire, partagée entre sa réclusion et son désir de retrouver ses compagnons d’armes pour participer au combat qui se prépare, Boucle d’Or la supplie de lui offrir un entraînement digne de ce nom, ce qu’elle refuse.

Alors qu’elle revient sur ses pas, nous croisons le bras droit d’Ezekiel, manifestement très ému par un sac à dos abandonné par terre. De son côté le boss du Royaume apprend que ses récoltes ne se portent pas bien, ce qui logiquement pourrait menacer son accord avec les Sauveurs. Boucle d’Or profite du calme ambiant pour offrir à Morgan le tableau le plus laid du monde, trouvé dans un restaurant pillé.

 

épisode 13

 

DU SANG ET DES LARMES

Alors que nos amis vont payer leur dû aux hommes de Negan, ils découvrent avec effroi que quelqu’un a bloqué la route à l’aide de caddies de supermarché. Bien conscient qu’il ne s’agit probablement ni de supporters du PSG traumatisés et encore moins d’un happening du conseil régional, ils décident de quitter leur véhicule pour évoluer en mode super commando bourrin, bien regroupé et à découvert, pour que les scénaristes puissent plus facilement les dégommer.

Après avoir trouvé une tombe anonyme prête à l’emploi, les joyeux zigotos dégagent la route et rejoignent le lieu de rendez-vous. Etant donné que depuis trois épisodes, Sauveurs et habitants du Royaume se prennent systématiquement la tête, on s’attend à ce qu’enfin, quelqu’un repeigne le parking avec ses intestins.

 

épisode 13

 

Et comme le Royaume n’a pas grand-chose à donner aux Sauveurs pour cause de récolte foirée, tout ce petit monde se regarde en chien de fusil, flingues à la main, jusqu’à ce qu’Ezekiel accepte de remettre les armes du groupe aux Sauveurs. Ces derniers sont très colères, parce que le compte n’est pas bon. Ils vont donc proposer une nouvelle fois à leurs affidés un jeu arithmétique à la viande. Comme ces gentlemen sont un peu couillons sur les bords, ils ne réalisent pas qu’il s’agit d’une manœuvre du bras droit d’Ezekiel pour forcer son maître à reconnaître la nécessité de prendre les armes.

Soucieux de ne surtout pas nous surprendre ou bouleverser la somnolence qui s’est emparée de nous à ce stade de l’épisode, les scénaristes décident que les Sauveurs vont tirer sur le « personnage secondaire sacrifiable à charisme modulable », à savoir Boucle d’Or. Il se retrouve donc avec deux balles dans les jambes et de la confiture de groseille qui suinte de partout, mais rien qui permette de déclencher un soupçon d’émotion.

Conscients qu’il vaut mieux saloper un living room décent que l’arrière d’un camion, Ezekiel et ses trouffions se radinent chez Carol, où Boucle D’or rend son dernier soupir. C’en est trop pour Morgan, qui trouve que vraiment le monde est beaucoup trop injuste. Du coup, il tape (très fort) dans un carton.

 

épisode 13

 

DRAMA MIA

Le montage se fait alors très très nul, pour nous montrer que depuis le départ, le bras droit avait planifié la confrontation avec les Sauveurs, sauf qu’il pensait naïvement qu’il serait leur victime. Si le geste de sacrifice était assez beau ou à tout le moins désintéressé, c’était une nouvelle fois sous-estimer la prévisibilité du show. Quoi qu’il en soit, Morgan n’est pas très content, surtout qu’en plus il doit se fader le moment confession du bras droit, qui nous révèle – grosse surprise – qu’il lui est arrivé des trucs relativement tristes dans le passé. Même que ça explique pourquoi maintenant, il est près à tout pour ne pas rester inactif.

Morgan a manifestement envie de couper la parole au monsieur, mais comme le scénario indique explicitement qu’il n’a pas de réplique à donner, il attend et nous avec. Parce qu’il n’est pas encore convaincu de la légitimité de la révolte qui se prépare, Morgan réfléchit à la lueur d’une bougie, bien conscient, comme tout le monde, que la lueur des bougies accélère la méditation.

 

épisode 13

 

LA VENGEANCE DU MELON

C’est une nouvelle fois l’heure de l’offrande aux Sauveurs. Vu la tension, on suppose que cette fois, ça va partir en cacahouètes. Justement, Morgan exige avant l’arrivée des Sauveurs que Bras Droit révèle ce qu’il a manigancé. Mais les Sauveurs se pointent et tout le monde se calme. Il faut dire que de leur côté, c’est un peu tendu aussi, parce que le chef d’escouade a beau être impitoyable, manifestement il aimait bien Boucle d’Or.

Tout le monde a l’air de rester zen, mais Morgan, qui n’est manifestement pas super copain avec la logique, décide d’étrangler sauvagement Bras Droit, tout en lui éclatant le crâne par terre. Pour le coup, l’assemblée est un peu gênée. Faut dire que ce n’est pas la meilleure façon de mener une négociation apaisée avec des psychopathes. Morgan explique que Bras Droit a fait tout ça pour déclencher l’embrasement tant attendu par les personnages (et les spectateurs).

Les Sauveurs semblent un peu sceptiques, sans doute agacés par le côté drama queen de leurs victimes, ou déçus de ne pouvoir effectuer le travail de boucherie eux-mêmes.

 

épisode 13

 

SICK SAD SCRIPT

Tout ce petit monde se quitte, Morgan préférant rester seul pour inhumer Bras Droit. Chemin faisant, il tombe sur le sac à dos qui faisait pleurer le malheureux second couteau décédé. Par la magie du scénario, il pige plus ou moins que c’est important. Pour nous remercier d’avoir survécu à cet épisode tout mou, il tue des zombies à coups de bâton. Merci Morgan.

Parce qu’après un peu de baston, il faut bien se détendre, il va tout raconter à Carol, ce qui est l’activité qui se rapproche le plus de manger des scones au salon de thé avec une vieille tentative dans le monde de Walking Dead. 13 épisodes après tout le monde, Carol apprend que Negan a tué plein de gens qu’elle aimait. Bah là du coup, oui, elle se dit que rien branler toute seule dans les bois, c’était un peu absurde du coup. Merci les scénaristes hein, franchement c’est pas sport.

Du coup, elle retourne au Royaume, avec un gros sac. Ezekiel est tout tristouille, alors il plante des fleurs avec le petit frère de Boucle d’Or. Il remercie Carol d’être venue, parce que quand même, ça le démange un peu du caleçon. Carol veut s’installer ici et se battre. Parce que ça le démange vraiment il lui dit « Ouais bientôt ».

 

épisode 9

 

Preuve de l’incroyable puissance symbolique de Walking Dead, nous retrouvons Morgan, tout seul, en train de se tailler le bâton. Et non, rien de graveleux, il est simplement en train de tailler en pointe, parce que  ça y est, il a compris qu’il allait devoir à nouveau découper ses semblables.

Plus sérieusement, cet épisode, cristallise efficacement l’énorme problème de la saison 7 et en particulier de sa deuxième partie. La série prend un temps fou afin de donner à chacun de ses personnages une motivation avant d’entrer dans la bataille. Le problème, c’est que le spectateur, lui, n’a pas besoin qu’on lui réexplique littéralement des heures durant en quoi il est vital de se dresser contre Negan.

Plus gênant, on pourrait tout à fait concevoir que la mise en place d’un plan d’attaque, sa nécessaire discrétion et la clandestinité qu’il requiert occupe beaucoup d’espace. Ce serait d’ailleurs une potentiellement excitante source de suspense. Sauf que ce n’est pas du tout ce à quoi nous avons droit ici.

Personne ne prépare quoi que ce soit, et tout le monde s’inquiète de la légitimité de ses actions, quand cette dernière est établie depuis le premier épisode de la saison 7. Bref, encore une fois presque rien ne bouge...

 

épisode 9

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires lecteurs votre commentaire !

19/03/2017 à 13:53

"comme le scénario indique explicitement qu’il n’a pas de réplique à donner, il attend et nous avec"
c'est horrible on voit que l'acteur a envie de parler...le blanc dans la conversation est à mourir de rire, et la confession tombe tellement à plat....
ou alors il venait juste de voir la biche de l'épisode d'avant, e qui explique sa tête

Geoffrey Crété - Rédaction
15/03/2017 à 10:25

@Kamotira

L'un n'empêche pas l'autre : TWD aura droit à un dossier récap de la rédaction dans quelques semaines, qui prendra la série dans sa globalité, au-delà de la septième saison. Legion a un suivi par épisode, et méritera très certainement un dossier à la fin de sa saison aussi.

Ensuite, TWD se prête plutôt bien au traitement par épisode, en plus d'être une série très populaire (contrairement à Mr Robot ou d'autres avec lesquelles on a essayé, et où personne ne venait nourrir ce genre de débat enflammé). Un site doit évidemment prendre en compte ces différents aspects.

Enfin, on a eu le même problème avec FTWD : toucher à ces séries provoque vite des réactions parfois très violentes, qu'on en dise du bien ou surtout du mal. Au final c'est exactement comme lorsque le site publie une critique négative de Suicide Squad, Avengers 2 ou Civil War : ça a tendance à ne pas plaire, à nous attirer un même type de remarque (ce serait du bashing ou de la haine par principe), alors que tout ceci ne reste qu'un avis critique sur une chose très, très suivie/protégée/critiquée. Et qu'on ne s'attaque pas gratuitement et bête aux objets populaires (par exemple, on a récemment parlé de Flash, Agents of SHIELD ou Arrow, et Game of Thrones est traitée de manière positive).

Chez Ecran Large, on répète que nos avis ne sont jamais objectifs, et qu'on accueille totalement celui des autres, aussi différent puisse t-il être. TWD n'est pas notre punching ball : c'est une série très populaire, très suivie, très critiquée (avec énormément de fans et détracteurs, comme le prouvent les commentaires sur chaque article, bien au-delà de nos avis publiés), sur laquelle on a une opinion. Qui, comme dès que l'on sort du "milieu" ou du tiède, a tendance à provoquer des réactions parfois extrêmes. C'est normal à nos yeux, car c'est impossible de satisfaire tout le monde, et qu'on a décidé de se "mouiller" avec TWD en étant honnêtes, avec notre propre ton, en sachant qu'on allait recevoir en conséquence quelques noms d'oiseaux.

Copeau
14/03/2017 à 20:07

Je pense que certains aspects du site Ecranlarge sont critiquables (leur sérieuse proportion à pondre des titres racoleurs est pénible ...même si c'est légitime finalement dans cette guerre des clics) mais n'oublions pas toutes leurs qualités : des critiques souvent justes, leur humour au 18ème degré, leur amour pour la pop culture tout à fait revendiqué, leur capacité à tâcher leur slip pour le prochain nanard (ex Statham qui va bientôt poutrer un requin géant) comme pour des productions plus haut de gamme....bref j'aime le ciné, je vais sur le site tous les jours et j'ai pas trouvé mieux pour m'informer avec plaisir. Bref, aux gars de LaRedaction, je n'ai qu'une chose à dire et c'est la même chose que feu Carlos : Big Bisous

Geoffrey Crété - Rédaction
14/03/2017 à 15:20

@Kamitora

Ce n'est parce que vous n'avez pas lu notre article cette semaine sur American Crime (qui intéresse moins et déclenche moins de débats que TWD, bien évidemment), suivi nos dossiers divers (Stranger Things, The OA, Sense8, Halt & Catch Fire, Mr Robot, Veep, Santa Clarita Diet, Orange is the new black, Daredevil, Luke Cage, Agents of SHIELD, Flash), ou jeté un oeil à notre rubrique des épisodes cultes (qui revient sur des séries moins dans l'actu : dernièrement, La Quatrième Dimension et Battlestar Galactica), qu'ils n'existent pas.
Et ce n'est pas parce que nous ne couvrons pas toutes les séries épisode par épisode, qu'on n'en parle pas autrement, de manière parfois plus adaptée et plus profonde, à l'échelle d'une saison entière notamment.

Heureusement, tout ça est bel et bien là sur le site, si jamais l'envie était là.

Kamitora
14/03/2017 à 15:11

De toute évidence, l'horizon des connaissances en matière de séries TV d’Écran large se borne à walking dead, dragon ball (??) et Legion...

Fouk
14/03/2017 à 10:10

@KillThemAll

Dans liberté d'expression, y'a certainement pas "liberté d'insulter" par ex. Y'a juste des limites normales dans le domaine de la modération.
La preuve ? Lis plus bas, plein de posts où on critique le site, ils sont toujours là. Donc si toi t'as eu un post dégagé, c'est simplement que tu dois être parmi les quelques gros malins qui viennent régulièrement insulter et ensuite pleurer en brandissant la liberté d'expression.
On va donc te laisser te torcher pour ne pas totalement être ridicule, et marquer tes adieux dont on se tape royalement.

KillThemAll
14/03/2017 à 09:41

Je remercie vivement les journaleux impartiaux et qui nous brandissent la liberté d'expression, d'avoir supprimer mon post d'hier sous prétexte que je critiquais leur façon qu'eux avaient de critiquer la série.
Je vous chie dessus.
Un lecteur de moins.

Wrex
14/03/2017 à 00:54

Marrant de voir qu'on a jamais autant de commentaires haineux et enragés voire carrément insultants (niveau cour d'école), que sur The Walking Dead. Ou un film de super-héros.
De là à imaginer que ces quelques trublions ne viennent lire que ça ici, et ne supportent pas qu'on pense pas comme eux (au point de les déranger et les forcer à s'insurger et rabaisser), il n'y a qu'un petit pas.

Simon Riaux - Rédaction
13/03/2017 à 15:40

@c'est ça quoi

Mais... Heu... Qu'est-ce qui vous laisse penser qu'on est vexés ???

c'est ça quoi
13/03/2017 à 15:00

oooooh mais ce qu'ils se vexent vite en plus les petits ^^

pourtant quand on passe son temps à cracher son venin à longeur d'articles ... la moindre des choses serait d'être beaux joueurs et d'accepter d'être taquiné à son tour ...

On a donc bien la confirmation que votre rédaction est peuplée de pitoyables clowns prétentieux, suffisants et frustrés .... mais ça on l'avait déja deviné en vous lisant ^^

Plus
votre commentaire