Vikings saison 5 épisode 14 : des Vikings perdus en quête de réponses

Prescilia Correnti | 22 décembre 2018
3
photo, Alex Høgh Andersen

Vikings saison 5B ça continue pour le meilleur, et pour le pire (surtout pour le pire) dans l'épisode 14.

La semaine dernière, Vikings nous avait laissé dans un suspense mordant. L’épisode intitulé A New God nous avait fait entrevoir les prochaines trahisons à venir sur le royaume Wessex, la mort et la solitude qui pèsent sur Floki et ses comparses et plus important encore, sur la folie d’Ivar et son idée de sacrifice humain. Est-ce que l’épisode 14 répond à nos questions et nos attentes ? Verdict. 

On est jamais trop prudent, donc au passage : ATTENTION SPOILERS !

 

photo, Katheryn Winnick"Je te l'avais dit. De toute façon on ne m'écoute jamais" 

 

LE (FAUX) TOUT-PUISSANT 

L’épisode 14, nommé A Lost Moment, s’ouvre directement sur la pauvre victime choisie pour le sacrifice. Sacrifice qui, on le rappelle, n’a lieu que pour assouvir la soif de pouvoir, de domination et de contrôle d’Ivar. Quoi qu’il en soit, le sacrifié n’est pas celui que la série nous avait suggérés l’épisode précédent. En réalité il s’agit d’une pâle copie conforme de Lagertha, la malheureuse ayant exactement le même faciès, la même coiffure (mais pas la même voix) que la première femme de Ragnar Lothbrok (Travis Fimmel).

Et si quelques habitants de Kattegat ont bien reconnu qu’il ne s’agissait pas de la vrai Lagertha et condamnent ce sacrifice inutile, Ivar a déjà assez de guerriers et de partisans derrière lui pour imposer ses règles, sa loi, sa dictature. 

Cependant, la scène marque un tournant dans les débuts de son règne. Compter sur le culte de la personnalité peut potentiellement fonctionner sur un certain laps de temps, mais le peuple de Kattegat commence déjà à se dresser contre son oppresseur et leur reine déchue. "All hail Lagertha" clame la foule, tandis qu'Ivar laisse place à une jeune fille blonde pendue par ses pieds, son gosier tranché en deux.

 photo, Alex Høgh AndersenQuand tu oublies d'enlever ton masque après 30 minutes de pause

 

En parlant de son obsession pour le pouvoir, Ivar, influencé par sa jeune épouse, est désormais absolument certain d’être un dieu. Bye-bye Ivar le désossé pour laisser place à Ivar le Dieu. Malheureusement le Seer (sorte de voyant ou chaman du village) n’approuvera clairement pas sa nouvelle position divine et connaîtra un destin… funeste. 

En somme, Alex Høgh Andersen continue d’être l’une des pierres angulaires de la série. S’il impressionne toujours autant pour sa prestation qu’il donne clairement avec ses tripes, le jeune acteur est en train de virer façon méchant de dessin-animé. Avec ses gestes grandiloquents, sa façon agressive de parler et son regard toujours allumé d’une flamme destructrice au fond de sa pupille, le nouveau roi de Kattegat est à peu près une caricature d’un vilain Viking. Il est désormais pour la série ce que Negan était à The Walking Dead.

Malgré tout, Ivar continue de susciter l’attention et reste encore à l’heure actuelle la meilleure intrigue de cette deuxième partie saison. Il ne reste plus qu’à voir comment évolue sa mégalomanie ainsi que la rébellion de son frère Hvitserk qui est bien le seul à réfuter l’appartenance divine de son frère. Même si ce dernier ne montre aucun signe d’aspiration au pouvoir ou au trône, il commence sévèrement à se questionner sur son utilité dans l’intrigue, tout comme nous.

 

photo, Alex Høgh Andersen"ha ha ha, rigole bien petit enfoiré, je vais te défoncer dans l'épisode d'après"

 

VIKINGS ATTACH(I)ANTS 

Forcément, quand une intrigue comme celle d’Ivar est aussi intéressante, les autres deviennent très vite lassantes, si ce n’est pour dire carrément chiantes. Notamment celles gravitant autour de Floki et Björn.

Tandis que l’intrigue soporifique de Floki (Gustaf Skarsgård) continue encore et toujours de perdurer, et ce pour notre plus grand malheur, c’est du côté de Björn que nous allons un peu plus nous attarder. Alors que dans le précédent épisode celui-ci avait fait la rencontre de son prétendu demi-frère, né d’une union entre Ragnar et une princesse du Wessex, le guerrier Viking doit prendre position dans la nouvelle guerre qui va opposer les Vikings et le royaume d’Alfred.

Bien qu’Ubbe et Torvi aient clairement décidé de se joindre aux côtés du jeune roi, Björn ne souhaite clairement pas se rallier à leur cause tandis que Lagertha elle, est devenue aussi inutile qu’un poisson mort. 

 

photo, Alexander Ludwig, Katheryn WinnickNouveau look pour une nouvelle vie 

 

Ni intelligent, ni charmant, ni intéressant, Björn a perdu de sa superbe. Même Alexander Ludwig qui campe le protagoniste ne semble plus croire en son personnage. Tout ce qui était convaincant et intéressant dans la dualité de sa personnalité s’est à présent envolé. Ses motivations ne se cantonnent désormais qu’à "Björn Pas content, Björn aime pas les gens, Björn pas d’accord boude dans son coin". 

Malheureusement ce dernier n’est pas le seul personnage à pâtir du manque d’écriture. Lagertha (Katheryn Winnick) est tout aussi peu convaincante que son fils et n’est désormais rattachée qu’à une seule histoire, son amour secret avec Headmund (Jonathan Rhys Meyers). Dénués d’intérêt les deux pauvres protagonistes ne profitent d’aucun moment piquant et attrayant.

Pour l’heure, seul Ubbe (Jordan Patrick Smith) pourrait réussir à tirer son épingle du jeu. Après s’être converti au christianisme pour faire acte de bonne foi auprès du roi Alfred (Ferdia Walsh-Peelo), le jeune Viking pourrait nourrir en secret des aspirations bien plus profondes. Du moins, on l'espère.

 

photo, Jennie JacquesJe ne parle pas depuis deux épisodes, mais je suis encore là

 

UN ROYAUME EN DÉCLIN ?  

Enfin, pour une raison encore obscure, la tentative d’assassiner le jeune roi Alfred n’a pas eu lieu. Alors que son frère Aethelwulf complotait en secret depuis l'épisode de la semaine dernière, ce dernier est finalement revenu sur sa décision. Par amour de son frère peut-être, ou par peur des conséquences, seul l'avenir nous le dira. 

Malgré tout nous ne pouvons que nous montrer un peu déçus face à cette décision trop rapide. Peut-être aurait-il été plus intéressant de voir cette rébellion s’étaler sur quelques épisodes supplémentaires et regarder l’évêque Headmund tenter d’étouffer ce coup d’Etat, permettant ainsi à Alfred et sa cour d’assouvir leur emprise sur l’empire du Wessex. Toutefois, la série n’est pas encore terminée vous nous direz. 

De son côté, Alfred s’apprête bientôt à affronter la menace viking venue du roi Harald. Peut-être que ce nouvel arc offrira un brin de fraîcheur à cette deuxième partie de saison ?

 

photo, Gustaf Skarsgård"Peut-être que j'ai fait mon temps finalement" 

 

Au final, pour un épisode qui promettait monts et merveilles, ce dernier patauge encore dans la boue ou du moins, porte bien son nom. A lost moment est l’épisode qui se perd le plus dans sa trame narrative. Pour cette fois encore, l’épisode ne nous offre qu’un aperçu d’événements mémorables qui pourraient avoir lieu, alors on attend. Patiemment. Jusqu’à la fin. 

 

Photo officielle

commentaires lecteurs votre commentaire !

Aucun commentaire.

votre commentaire