Episodes Saison Miss Marvel saison 1 épisode 4 : Bienvenue à Karachi

Arnold Petit | 29 juin 2022 - MAJ : 29/06/2022 19:08
297
photo

Après un troisième épisode en deçà des deux premiers, Miss Marvel part pour le Pakistan afin d'obtenir des réponses sur sa famille et ses pouvoirs, mais ne récolte que des problèmes, des intrigues ennuyeuses et des scènes d'action pas terribles.

 

Miss Marvel : photoCe n'est pas la voie 9 3/4 ?

 

GÉNÉRATION PERDUE

À défaut de conquérir les abonnés de Disney+, Miss Marvel aura contribué à changer la représentation des super-héros à l'écran et se sera distinguée des autres productions de Marvel Studios par sa légèreté, ses thématiques ou encore sa mise en scène, aussi pétillante et surprenante que son héroïne. Toutefois, malgré ses qualités, la série a rapidement montré ses limites, tant narratives que visuelles, lorsqu'elle devait trahir les comics de G. Willow Wilson et Adrian Alphona pour s'inscrire dans le MCU. Si l'histoire de Kamala (Iman Vellani) restait prometteuse et touchante, l'intrigue liée à ses pouvoirs a rappelé l'incompétence de Disney lorsqu'il s'agit d'écrire un scénario original ou d'organiser des scènes d'action.

Ce quatrième épisode dans lequel l'adolescente s'envole pour le Pakistan avec sa mère pour essayer de trouver des réponses sur sa famille et le bracelet cosmique de son arrière-grand-mère n'est pas un "retour aux sources", comme l'indique le titre, mais une visite touristique instructive qui semble confirmer la déception pressentie et attendue.

 

Miss Marvel : photoMiss Marvel en voyage

 

Alors que Kamala découvre Karachi, ses bains de foule, ses marchés et ses spécialités culinaires plus ou moins épicées, sa quête d'identité se poursuit à travers une confrontation directe entre ses deux cultures. Sharmeen Obaid-Chinoy, elle-même pakistanaise, capture formidablement l'excitation de la jeune héroïne à mesure qu'elle explore la ville, son histoire, et sait donner de la vie et de l'authenticité aux décors (qui se trouvent pourtant à Bankgok).

Pendant que Kamala sort de sa zone de confort, la série s'intéresse également à la relation tendue entre sa mère Muneeba (Zenobia Shroff) et sa grand-mère Sana (Samina Ahmed), mais aussi à la perte de repères d'une génération à l'autre. Dans une touchante conversation, les deux femmes déballent le ressentiment qu'elles ont gardé depuis des années et évoquent la façon dont le déménagement aux États-Unis a déchiré leur relation.

Sana raconte ensuite à sa petite-fille comment la Partition des Indes et la colonisation ont brisé l'héritage de leur famille et traumatisé des milliers de personnes qui ne savaient plus qui elles étaient ou à quel peuple elles appartenaient. Encore une fois, Miss Marvel n'est jamais meilleure que lorsqu'elle se concentre sur son héroïne et ses proches afin d'aborder des sujets liés à l'identité, l'Histoire ou la religion avec autant de sérieux que d'émotion. Malheureusement, ça ne représente presque rien à côté de tout ce que ce quatrième épisode essaie d'accomplir.

 

Miss Marvel : photoRéunion de famille

 

Dégâts par seconde

Malgré toutes ses tentatives pour mettre en avant la culture indo-pakistanaise et traiter de thématiques inédites dans le MCU, Miss Marvel reste obligée de respecter le cahier des charges de Marvel et Disney. Les précédents épisodes avaient déjà prouvé que les changements effectués par rapport aux comics étaient plus que douteux et que la créativité et le charme disparaissaient dès que Kamala enfilait son costume. Ce quatrième épisode étant celui où la super-héroïne utilise le plus ses pouvoirs, le résultat dépasse toutes les craintes en termes d'écriture.

Après avoir été abandonnée au milieu de la ville par ses cousins figurants, Kamala fait la rencontre d'un nouvel allié, Kareem (Aramis Knight), qui le conduit vers son repère. De la même manière que les origines inhumaines de l'héroïne ont été grossièrement remplacées par une réinterprétation du Clan Destine sous la forme de "Djinns" mythologiques venus d'une autre dimension, Dague Rouge n'est plus un jeune héros pakistanais dont Kamala tombe amoureux, mais un membre d'une énième organisation secrète et mystérieuse dans le vaste MCU.

 

Miss Marvel : photoLes millénaux prennent le pouvoir

 

En revanche, alors que le précédent épisode avait au moins présenté l'histoire de la famille de Kamala dans une scène sous forme de flashback, un nouveau personnage générique du nom de Waleed (incarné par le réalisateur et acteur indien Farhan Akhtar) apparaît de nulle part pour débiter son récit d'exposition en rattachant l'histoire de Kamala à une menace interdimensionnelle qui pourrait anéantir le monde, évidemment, avant de disparaître tout aussi rapidement.

Kareem, quant à lui, n'est plus qu'un allié de fonction qui fait visiter la ville à Kamala, quand il n'échange pas des piques et des regards complices avec elle, mais Aramis Knight partage peu d'alchimie avec Iman Vellani à côté du reste du casting. Par rapport à Kamran ou Bruno, ce nouveau prétendant peut au moins compter sur son agilité et ses capacités physiques pour venir en aide à Kamala, même si les scènes d'action sont toujours catastrophiques au niveau du découpage, des incrustations et des effets spéciaux, comme le montre la course-poursuite colorée dans les rues de Karachi.

Sharmeen Obaid-Chinoy ne possède visiblement pas l'inventivité ou la nervosité de ses prédécesseurs derrière la caméra et aboutit finalement à un épisode parfaitement médiocre : un peu touchant et un peu ennuyeux à la fois, ni trop moche, mais ni vraiment divertissant.

 

Miss Marvel : photoÇa picote

 

À mesure que la fin de saison approche, Miss Marvel n'essaie même plus de faire un effort : à la manière du troisième épisode avec la vision du train et l'appel de grand-mère Sana, Kamala se retrouve propulsée comme par magie pendant la partition des Indes et l'exode qui a suivi avant que l'épisode se termine.

La scène, filmée en partie à la grue, offre sans doute un des plus beaux plans de la série, et un des plus puissants, mais ne semble avoir été posée là que pour créer un petit engouement et alimenter les théories, en attendant le prochain épisode, la prochaine série ou le prochain film.

Miss Marvel a débuté le 8 juin sur Disney+, avec un nouvel épisode diffusé chaque mercredi

 

Miss Marvel : Affiche

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires lecteurs votre commentaire !
Mr Biohazard
01/07/2022 à 20:45

Comment dire..... Plus j'avance dans les épisodes et plus je me rend compte que c'est nul a ch***. Dans les comics le personnage a le pouvoir d'allonger ses membres, le tout avec une force surhumaine, là on est d'accord. Dans la série, ils lui ont rajouté des pouvoirs complètement hors sujet au comics ce qui dénature le personnage comme des sortes de bouclier ou plateforme qui lui sort de n'importe où.
Pour finir l'origine ses pouvoirs ne viennent en rien de son bracelet dans les comics ce qui foire complètement le matériau d'origine. Marvel fait du grand n'importe quoi en ce moment.

Miami81
01/07/2022 à 13:50

Vous parlez de cahier des charges vis à vis de Disney/Marvel. de mon côté, je trouve que le cahier des charges vis à vis de la réalisation des épisodes 1 et 2 a totalement été effacé sur les 3 et 4. Alors qu'elle était hyper inventive et dynamique sur les premiers épisodes. Etonnament on ne retrouve rien de tout ça depuis l'épisode précédent, ce qui est dommage car c'est ce qui donnait un vraie plus à la série. Là, j'ai juste l'impression d'avoir un moon knight version pakistanaise sans réel enjeu ni intérêt. Reste le charme des acteurs et certaines séquences qui relèvent le tout et permettent d'oublier certaines incohérences du script.

Zlo
30/06/2022 à 21:39

La série a ses imperfections mais il faut comprendre tout le côté émouvant relatif à l'exil, l'accueil de l'américaine qu'on pourrait penser plus moderne que ses cousins qui habitent aux Pakistan et qui finalement est éloignée de sa culture. On sent le côté moqueur des cousins, la découverte de ses pouvoirs mais finalement de son identité. C'est subtil mais c'est un réel effort pour faire passer un message d'ouverture dans le cadre d'un divertissement grand public.

Nonoo
30/06/2022 à 16:10

Pour ma part j'apprécie beaucoup cette série et pour l'instant il n'y a eu aucun réel faux pas. Maintenant, il y a des défauts, certains plus gros que d'autres. Comme je l'avais dis pour l'épisode 3, la série est vraiment cool quand on s'attarde sur Khamala et son entourage, d'ailleurs la visite du Pakistan dans cet ep4 est bien plus agréable et intéressante que celle de l'Egypte dans MK, mais l'histoire des Djinns me gêne un peu puisqu'elle est assez bancale, voire peu crédible.

Il n'y a plus qu'à espérer que les deux derniers épisodes soient à la hauteur, ce serait bien dommage que ca ne soit pas le cas. J'ai encore du mal à voir où ils se dirigent et quelles connexions l'intrigue de la série pourrait avoir avec The Marvels (pas de skrull a l'hozizon... pour l'instant) ou même avec Captain Marvel (j'espère toujours la voir apparaître à la fin, ce serait décevant sinon), d'ailleurs Khamala ne fait finalement pas beaucoup ref à son idole, dommage !

Atom
30/06/2022 à 14:56

Alors oui cette série apporte sont lot de fraîcheur (j'aime beaucoup le côté famille musulmane assez bien représentatifs etc) de bonnes idées de mise en scène, mais sérieux, ils ne font aucun efforts. Ils sont du même niveau que Netflix, sauf qu'ils ont un gros logo de franchise collé sur le front. Cahier des charges ou pas, on est sur une plateforme où ils peuvent se permettre beaucoup plus de choses, car une plateforme brasse plus large qu'une sortie cinéma. Toutes les séries Marvel sont décevante pour le moment, pour ne pas dire éclaté, ça ne régale que les gros gros fans je constate. Même méthode que Netflix, essayé de blindé au max la plateforme, mais à la différence, ils ont les plus grosses franchise.

Même du côté Star Wars c'est absolument pas la folie, mise à part Obi-Wan qui sort un peu du lot, mais merci Dark Vador.

Simon Riaux - Rédaction
30/06/2022 à 12:23

@les pieds sur terre

Et bah ça tombe bien, vu que c'est ce qu'on dit depuis les débuts de la série.

Laurent SFN
30/06/2022 à 10:48

Assez déçu de cet épisode 4. On y apprends pas énormément de choses, le côté choc des cultures tant attendu n'est pas si évident quand tu vois que les cousins de Kamala sont relativement occidentalisés et que tout ce beau monde parle anglais 90 % du temps (le Jersey City des trois premiers episodes paraissait plus exotique à côté de la face moderne de Karashi). Cliffhanger intriguant, à voir pour la suite...

Amnorian
30/06/2022 à 09:57

Autant je vais être d'accord sur le fait que le cahier des charges semblent imposer (et respecter) autant je ne vais pas être d'accord sur l'attrait de la série.
Depuis le début c'est un vent de fraicheur sur les super heros (et donc le cahier des charges imposés).
Il faut des protagonistes que la super heroine va affronter mais chaque episode est agréable, on découvre un peu plus sur un autre univers de super vilains (oui c'est une série de super héros donc on sait ce qu'on regarde !).
La série sort du carcan des inhumains (en tout cas pour le moment) du comics et tant mieux. Le comics était très mous, la l'héroïne est charismatique et pourtant pas la plus belle femme du monde (comme nous habitues tous les films de super heros marvel depuis leurs sorties).

J'apprécie vraiment la série et je trouve ca vraiment dommage si elle n'a pas beaucoup de succès, pour le moment chaque épisode ce finit sur un cliff bienvenue et c'est une bonne attente entre chaque épisode et donc chaque semaine


30/06/2022 à 03:33

Collosus
Bonjour c'est pourri comme commentaire (et sans faute d'orthographe).

Pi
29/06/2022 à 23:00

C'est une série nettement au-dessus de tout ce qu'a fait Marvel jusque-là et notamment le navrant MoonKnight et son héros enroulé dans du PQ égyptien.

Maintenant, ça reste une série de super-héros Marvel avec une cahier des charges à respecter qui a tendance à brider la créativité de l'ensemble.

Si moi aussi j'ai trouvé le troisième épisode un peu en-deça des deux premiers, j'ai trouvé, au contraire de la critique, que celui-ci était plus ambitieux. Notamment les combats, la poursuite et ce superbe plan de fin. Il y a quand même une mise-en-scène dynamique alors que d'habitude les scènes d'action des séries et films Marvel c'est d'un plat - en plus d'être monté au hachoir à viande.

Dans l'ensemble je trouve qu'il y a une patte contrairement aux autres séries Marvel qui sont interchangeables. Et le casting est bon.

Plus
votre commentaire