Jeux vidéo : une étude réalise le profil type des joueurs français (et c'est rassurant)

Antoine Desrues | 24 novembre 2021 - MAJ : 24/11/2021 15:34
Antoine Desrues | 24 novembre 2021 - MAJ : 24/11/2021 15:34

Le SELL a publié son étude annuelle sur l'état du jeu vidéo en France, reflétant au passage les habitudes de consommation des Français.

En France, le SELL, ou Syndicat des éditeurs de logiciels de loisir, a pour mission de servir de passerelle entre les créateurs de jeux vidéo et les joueurs. Comme chaque année, le groupe a ainsi réalisé une étude pour dresser un état des lieux du médium au sein de l'Hexagone. Conduite en association avec Médiamétrie, cette enquête a pour principal but de comprendre quel est le profil type des joueurs français, et leurs habitudes de consommation.

Ce qui est intéressant, c'est que 2020 a été une année assez particulière pour le jeu vidéo, qui est globalement ressorti gagnant d'une période hantée par la Covid-19 et les divers confinements. Le dixième art en a profité pour devenir plus que jamais un loisir proéminent, tout en accueillant des publics toujours plus larges.

 

Animal Crossing : New Horizons : photoOn dit merci qui ?

 

2021 aurait pu connaître une décroissance au niveau de ses résultats, néanmoins, ces derniers ont au contraire confirmé une tendance positive. En effet, selon l'étude du SELL, 73% des Français joueraient aux jeux vidéo au moins de manière occasionnelle (c'est-à-dire au moins une fois dans l'année). Ce nombre doit pour autant être pris avec quelques pincettes, ne serait-ce qu'au vu de l'échantillonnage forcément limité de Médiamétrie, qui s'est entretenu avec 4 016 internautes de 10 ans et plus.

On constate ainsi une augmentation de 2 points par rapport à l'an passé. Sur ces 73% de Français, 58% se déclarent être des joueurs réguliers, contre 52% en 2020. Contrairement à de nombreux clichés persistants sur la dimension masculine du jeu vidéo, ces joueurs réguliers sont à 53% des hommes et à 47% des femmes. L'âge moyen ne cesse d'ailleurs d'augmenter, puisqu'il est désormais de 38 ans.

 

Call of Duty : Warzone : photoCall of Duty : Warzone, ou l'énième preuve du succès du battle royale

 

Par ailleurs, ce que la crise sanitaire a réellement confirmé, c'est la dimension sociale du jeu vidéo. Avec une augmentation de 9 points, 61% des joueuses et joueurs considèrent que le médium permet de créer du lien social. Le jeu en multijoueur ne cesse de gagner en ampleur, puisque 43% des interrogés déclarent jouer en ligne avec des amis (soit 6 points de plus qu'en 2020), et ont même parfois fait de nouvelles rencontres via le loisir. Quand on pense au succès de phénomènes comme Among Us, Fall Guys ou même Fortnite, cette statistique fait sens.

Mais surtout, on peut observer une approche plus savante et responsable du jeu vidéo. Plus de parents expliquent connaître les systèmes de jeux et utiliser les outils de contrôle parental, tandis que 77% des parents accompagnent leurs enfants dans cette activité, contre 66% en 2020.

 

Among Us : photo"C'est Mamie l'imposteur !"

 

Enfin, l'un des points névralgiques de cette étude est à chercher du côté des supports privilégiés des joueurs. Sans grande surprise, le smartphone est majoritaire, avec 51% des joueurs qui déclarent l'utiliser, contre 49% pour les consoles de jeux. Le PC, lui, est loin derrière. On constate ainsi une prédominance du jeu vidéo "casual", marquée par le succès de jeux de cartes et autres puzzles.

En tout cas, quelle que soit l'entrée abordée, il est assez plaisant de voir que pratiquement toutes ces statistiques sont en hausse. Preuve s'il en est que le dixième art ne cesse de se diversifier et de se démocratiser, pour attirer des publics toujours plus différents.

Tout savoir sur Fortnite

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
greg67
24/11/2021 à 17:10

Au moins une fois par an ça ne veut pas dire grand chose.
Il serait intéressant l'avoir la proportion de ceux qui y passent au moins 2h par semaine.

votre commentaire